En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous offrir un meilleur service ou encore à réaliser des analyses de fréquentation du site
En savoir plus J'accepte
  • Maiden France sur Facebook
  • Contact

Forum Iron Maiden France

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce



En raison de nombreuses inscriptions de spammeurs sur le forum, les inscriptions ne sont ouvertes qu'à la demande. Contactez-moi

#226 30/01/2019 10:25:12

IronstevenHomme
Lieu : Seine-et-Marne
Âge : 27
Inscription : 29/06/2007
Messages : 9 504

Re : Les mémoires de Bruce

Superbe report ! big_smile applause

Hors ligne

#227 30/01/2019 11:21:00

DedalusHomme
Lieu : Liège
Âge : 43
Inscription : 26/08/2018
Messages : 281

Re : Les mémoires de Bruce

Oui... un vrai report épique ! applause


Bruce's book tour 2019 (Anvers, 24/02/2019) - Blaze Bayley (Verviers, 15/03/2019)

Hors ligne

#228 30/01/2019 20:34:39

phil_ontheedgeHomme
Lieu : Lyon
Âge : 41
Inscription : 13/02/2008
Messages : 20

Re : Les mémoires de Bruce

The rhyme of the Lyon journey. Quel report et quelle passion dans ton récit. Elle est fantastique quand même notre VMA Highlander. La team des squatteurs de la Fnac aurait été aux anges....
NEXT: réussir à être VIP au prochain Bercy!

FFUN
Sinon il a bien aimé quand on a chanté "Tirany of souls" pour lui faire regarde rl'objectif

Hors ligne

#229 30/01/2019 21:12:03

sergent eddieHomme
Lieu : bourbon l'archambault
Âge : 41
Inscription : 01/03/2013
Messages : 27 143

Re : Les mémoires de Bruce

Superbe report applause


"born to lose, lived to win"
"nous sommes tous des enfants d'immigrés.1ère, 2ème,3ème génération" BXN

Hors ligne

#230 01/02/2019 10:45:08

pf1994
Lieu : Landes
Âge : 39
Inscription : 13/02/2013
Messages : 176

Re : Les mémoires de Bruce

d0mmge, v0us auriez put lui demander "what next with maiden"!?!

Hors ligne

#231 25/02/2019 14:17:19

DedalusHomme
Lieu : Liège
Âge : 43
Inscription : 26/08/2018
Messages : 281

Re : Les mémoires de Bruce

Hello à tous,

bon ça y est j'ai vu le personnage hier soir....

laissez-moi un peu de temps pour rédiger un petit report,

En attendant, je peux vous dire une chose : il est en pleine forme !

A bientôt,


Bruce's book tour 2019 (Anvers, 24/02/2019) - Blaze Bayley (Verviers, 15/03/2019)

Hors ligne

#232 25/02/2019 18:53:00

pierickHomme
Lieu : GRENOBLE
Âge : 41
Inscription : 01/11/2010
Messages : 27 826

Re : Les mémoires de Bruce

Vivement le report wink

Hors ligne

#233 26/02/2019 00:20:25

DedalusHomme
Lieu : Liège
Âge : 43
Inscription : 26/08/2018
Messages : 281

Re : Les mémoires de Bruce

Après avoir effectué un marathon touristique de 48 heures par un temps superbe à Anvers (environ 1h30 en train de chez moi) franchement intéressant (j'ai découvert une ville vraiment spéciale, très anglophone avec quelque chose d'une excentricité britannique avec ses quartiers communautaires de ville portuaire), je guette donc à 19h00 l'ouverture de la salle de théâtre très chic et discrète Arenbergschouwburg. C'est le genre de théâtre tout pimpant, repeint entièrement en blanc, avec de grands tableaux de maîtres accrochés aux murs et de la moquette rouge partout.

En arrivant, c'est organisé au quart de tour : on nous refile le bouquin pré-dédicacé, édition british uniquement. ça tombe bien, je voulais une édition originale en anglais parce que je suis assez insatisfait de certaines traductions, alors autant qu'elle soit dédicacée ! (au passage peut-être que les parisiens se sont mieux débrouillés pour avoir au moins une dédicace plus personnalisée, mais bon, je ne suis pas jaloux)

Je dirais qu'il y avait entre 500-550 personnes, ce n'est pas la cohue, le public est largement néerlandophone, assez cool et discipliné. Il n'y a pas de folie, de gens qui chantent, rien de tout ça, juste un léger brouhaha dans le bar, où les gens s'affairent à remplir une fiche à votre nom "posez une question à Bruce Dickinson"...

J'en profite pour lui écrire quand est-ce qu'il organisera une compétition spéciale d'escrime, même s'il ne pratique plus (comme il l'affirme dans son autobiographie) mais avec le recul j'aurais du lui demander plutôt de chanter un extrait de "all the young dudes" (que j'aime beaucoup d'ailleurs), un clin d'oeil à David Bowie avec les ambiguités de la chanson très homo-érotique d'une bande de motards londoniens dans une ambiance cuir sado-maso "400 coups" - ici, sans jeux de mots wink - et au fait qu'Anvers est particulièrement une capitale "Gay Pride". J'ai d'ailleurs vu plusieurs centaines (!) de ces types tous en cuir dans les rues ou dans les terrasses de bistrots... juste après m'être perdu dans un quartier de prostituées où toutes les "boutiques" avec vitrines bien achalandées se suivent les unes après les autres... les boutiques SM jouxtent aussi des églises... enfin bref.

Il était interdit de prendre des photos et de filmer. Au début, je me suis dit, c'est pas possible, les gens vont passer outre la consigne avec leurs smartphones et bien non ! pendant tout le spectacle, en me retournant, (vu que j'étais au deuxième rang au milieu), je suis absolument persuadé que personne n'a pris une seule photo, ce qui m'a vite dissuadé de sortir mon vieil APN qui fait brzzzt ! à chaque cliché...  Le public est varié, pour moitié de métalleux avec le T-shirt maiden, mais caché sous la chemise, (le chic discret, donc) et pour l'autre moitié, des gens comme moi sans apparence extérieure musicalement marquée smile

Le spectacle démarre à 20h15. Mister Bruce se pointe en jeans, chemise blanche au motif non identifié, gilet sans manches cuir noir, queue de cheval et cheveux poivre et sel flottants sur les côtés, sa montre à 1000 € au poignet gauche, avec un mug de thé dans la main droite. Une bouteille de Trooper trône sur une table d'appoint avec un réveil. L'homme m'a paru un peu plus grand que je ne l'avais imaginé et à l'air d'avoir bonne mine (ou alors il y a une super maquilleuse dans les parages).

Il se bagarre avec la télécommande pour faire avancer les images du PowerPoint, dont les images sont strictement identiques à celles du livre. Il fait des plaisanteries sur la technologie qu'il adore et qui le dépasse parfois sur des broutilles...

Il revient au début sur son enfance, ses relations avec son oncle... Au fur et à mesure qu'il parle, manie des effets de voix, il est expressif, puis parfois tout d'un coup, il gesticule beaucoup, bref un vrai acteur.... Un moment où il m'a amusé (et qu'il ne détaille pas dans le livre) c'est quand il évoque Worksop sa ville natale : un trou paumé du côté de Sheffield, dont le nom ne dit tellement rien à personne que ça fait l'objet de quiproquos (intraduisibles), on peut imaginer toute la palette des possibilités homophoniques et graveleuses) et là ça commence à se corser, parce que son spectacle est en réalité truffé de jeux de mots impossibles à comprendre si on n'est pas 100% anglophone en maîtrisant l'univers argotique). D'ailleurs, je doute que la moitié de la salle comprenait grand'chose à certaines de ses blagues.

Il insiste sur le respect ridicule qu'éprouvait la génération de ses parents pour les pseudos-grandes écoles publiques anglaises avec admission sur examens. Il fait son mystérieux sur les "expériences" qu'on fait à l'école (il a subi toutes sortes de violences). Il raconte une bonne blague sur une note de renvoi du directeur de l'établissement qui écrit "sa langue a toujours été sa perte" - au sens premier (et pourtant ça ne m'a pas empêché de devenir chanteur et grand baratineur) mais les plus initiés d'entre vous comprendront le sens-entendu qu'il y a dans cette phrase (oui oui, c'est tordu mais je vous avais prévenu)

Il évoque longuement son premier job de garçon fermier où ça schlinguait à mort et ses problèmes d'argent (il zappe son service militaire) et sans transition il explique comment il est passé de joueur de bongo à chanteur (il imite un chanteur à la voix insupportable et s'improvise aussitôt chanteur parce que ça ne pouvait plus durer comme ça. Sans transition, il passe à Samson qu'il qualifie de groupe professionnel, les problèmes de distorsions de son délirantes avec le premier matériel qu'ils avaient, raconte ses disputes à propos d'argent avec sa maman...

Il parle longuement de Thunderstick, le batteur de Samson qui a eu une influence assez importante sur lui (pour l'aspect rock-théâtral, création d'un personnage). Il plaisante sur sa moustache qu'il portait alors que Samson est en déclin (en mettre en relation avec la moustache qu'il porte aussi plus tard lors de son traitement contre le cancer, la moustache de la déchéance, quoi)

Puis il rejoint Maiden. La photo du groupe où ils sont tous en pantalons moule-b*** fait rire évidemment la salle, et c'est l'occasion de faire blagues homos... Il parle un peu de Rod Smallwood à qui il pique du fric dans son sac, détail que je n'avais pas remarqué... Il montre différentes coupes de cheveux, évoque la "machine" Maiden albums-tournées, albums-tournées, etc. Il dit bien que c'était une période qui l'a rendu fou (photo où il est déguisé en pirate rigolote ou pas si rigolote que ça, limite "Shining"- exagère-t'il ou pas ?). Il évoque ses problèmes avec la balance des sons et les retours, et en particulier l'incident de Rio (là j'ai ri quand il a dit "j'ai balancé le retour... et le son ne s'est pas porté mieux !")

Il passe en revue tous les pantalons qu'il a portés, du "pyjama" Balls to Picasso au pantalon en peau de lézard de l'espace (il imite le chasseur qui tue le lézard de l'espace et la couturière effrayée à l'idée de devoir faire un pantalon si difficile) de la tournée SOT, le pantalon Arlequin de la tournée WPT, (avec pleins d'allusions que je n'ai pas saisies, peut-être liées à la mode des années 80 style Queen), etc... et enfin la période cuir SM de la tournée NPOT (qui correspond d'ailleurs au titre "All the Young Dudes" dont je vous ai parlé plus haut... d'où mes questionnements sur la profusion de blagues homos qui sont peut-être pas si second degré que ça...)

Il évoque Andy Taylor le co-manager et cofondateur de Sanctuary Records et le présente sous un jour particulier : comment vas tu Andy ? - Toujours vivant ! (sur un ton dur et rogue, ambiance truands de l’industrie musicale)

Puis il présente Janick Gers qui est à l'interface de cette période (il zappe), puis sa période d'escrimeur ("je suis derrière le masque !" - il zappe aussitôt, et là paf, je devine qu'il ne lira pas ma question sur l'escrime), puis il quitte Maiden (il raconte comment on lui a tanné le cuir toute sa vie avec LA grande question POURQUOI MAIS POURQUOI est-il parti, il répond tout simplement parce qu'il avait besoin de "s'échapper", il n'y avait pas de calcul, il n'arrive pas à faire admettre tout simplement l'idée que c'était purement instinctif (vrai ou pas vrai, il avait l'air sincère quand il disait ça). Il passe assez rapidement sur sa carrière d'aviateur, et quand on lui demande ce que ça fait d'être pilote de Boeing, il imite le pilote dans sa routine procédurière. Il zappe la bière Trooper, évoque la "famille" qui s'agrandit (Astraeus et le staff Maiden) et enfin pendant un long temps sa bataille contre le cancer, en insistant sur les effets délirants que faisaient sur son corps les traitements subis.

--- Entr'acte de 20 minutes --- des gens déposent des cadeaux sur la scène.

Deuxième partie de soirée : les Questions-Réponses. Là il ne parlait plus en tant qu'acteur (donc avec une diction moins élaborée), mais s'exprimait naturellement en tant qu'intervenant, et c'est la catastrophe, il parle trop vite, je ne suis plus du tout... Sur les 20 ou 30 Q/R c'est à peine si j'en ai compris quelques unes, mais elles n'étaient pas intéressantes, une question tarabiscotée est par exemple éludée par un facile "that's a great question !" qui fait marrer la salle - Mais pourquoi avez-vous peur du noir ? (fear of the dark) - il donne une espèce de recette de cuisine - puis la blague classique qui marche aussi en anglais : vous les préférez brunes (brunette) ou blondes ? là il réfléchit puis il répond - je ne serai pas un gentleman, je les préfère blondes - Une question sur William Blake et là il démarre au quart de tour, nous dit toute sa passion pour William Blake, le peintre, le poète (il en est vraiment entiché au point que je vais devoir m'y intéresser à mon tour, étant ignorant sur le sujet) - L'avenir, comment le voyez-vous ? - Dans le cul d'une bouteille ! (là il m'a fait rire quand il mime le geste)... Comment se déroule une tournée avec Maiden et là il récite par cœur toute la check-list procédurière d'embarquement et de déménagement du matériel et procédures d'aéroports... il montre bien le degré d'organisation de la "machine" Maiden, en écartant les bras, façon "homme de Vitruve" - Quel entraînement il a eu pour sa voix, il raconte ses souvenirs d'école et de chanteur d'église et affirme que même une voix conventionnelle peut être une voix exceptionnelle en sachant la travailler, comme la voix d'un acteur créée son propre système (là il y a une idée sympa qu'un chanteur doit être un acteur)

Après les remerciements d'usage au public, il nous dit au revoir si l'Angleterre survit à l'apocalypse du Brexit (si j'ai bien compris) fait un dernier sketch assez long, scabreux ou scatologique dans lequel je n'ai strictement rien compris et il s'en va sous les applaudissements....

Fin du spectacle à 11h00.

---

Pour être tout à fait honnête je n'ai en réalité compris que 40-50% au début du spectacle et cela allait en se dégradant vers la fin (j'ai senti que le public suivait la tendance), la faute à un rythme brouillon, un dosage de l'humour pas toujours heureux.

Je connaissais la sortie des artistes dans une petite rue discrète, j'y suis allé faire un tour pour voir la Mercedes aux vitres teintées qui l'attendait avec une quinzaine de groupies. J'étais trop fatigué pour éventuellement me faire dédicacer la version française du livre et suis retourné à l'hôtel avec la tête encore pleine de questions....

That's all folks !


Bruce's book tour 2019 (Anvers, 24/02/2019) - Blaze Bayley (Verviers, 15/03/2019)

Hors ligne

#234 26/02/2019 08:16:49

Anne-of-the-darkFemme
Lieu : Paris
Âge : 40
Inscription : 02/08/2018
Messages : 708

Re : Les mémoires de Bruce

Merci pour le report. applause
Un personnage haut en couleurs ce Bruce ! wink


Les filles ont peur du noir ? Pas si elles sont fans d'Iron Maiden ! \m/

Hors ligne

#235 26/02/2019 08:24:28

thelols666Homme
Lieu : Lyon
Âge : 49
Inscription : 12/07/2011
Messages : 56 217

Re : Les mémoires de Bruce

Super ton report, merci !


« N'écoutant que son courage, qui ne lui disait rien, il se garda d'intervenir. » - Jules Renard
--- Prix Steve Harris 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019 --- big_smile merci, merci !!!

Hors ligne

#236 26/02/2019 09:39:19

69mich69Homme
Lieu : la terre
Âge : 53
Inscription : 31/03/2011
Messages : 11 115

Re : Les mémoires de Bruce

applause


I want out, to live my life and to be free

Hors ligne

#237 26/02/2019 10:40:02

Phantom Of The BeastHomme
Âge : 27
Inscription : 04/07/2011
Messages : 19 946

Re : Les mémoires de Bruce

Merci pour le report !


Prix Eddie 2013 et 2018 ; Prix Nicko McBrain 2017
27/06/11 ; 05/06/13 ; 20/06/14 ; 10/06/16 ; 24/06/18 ; 05/07/18 ; 06/07/18 ; ----> 11/07/21

Hors ligne

#238 26/02/2019 18:01:19

pierickHomme
Lieu : GRENOBLE
Âge : 41
Inscription : 01/11/2010
Messages : 27 826

Re : Les mémoires de Bruce

Merci pour ton report applause

Hors ligne

#239 26/02/2019 18:40:55

IRONPASCALHomme
Lieu : Aude - France
Âge : 50
Inscription : 14/08/2015
Messages : 22 205

Re : Les mémoires de Bruce

Vaouh super report.
Merci applause


- Prix Nicko Mc Brain 2017 - Si c'est trop fort c'est que t'es trop vieux !
28370.gif

Hors ligne

#240 26/02/2019 21:29:21

sergent eddieHomme
Lieu : bourbon l'archambault
Âge : 41
Inscription : 01/03/2013
Messages : 27 143

Re : Les mémoires de Bruce

Merci de ton report applause


"born to lose, lived to win"
"nous sommes tous des enfants d'immigrés.1ère, 2ème,3ème génération" BXN

Hors ligne

Pied de page des forums

Partenaires :

French Heavy Metal Connection

© 2006-2020 Maiden France
Ce site est non officiel et n'est pas relié à Iron Maiden