En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous offrir un meilleur service ou encore à réaliser des analyses de fréquentation du site
En savoir plus J'accepte
  • Maiden France sur Facebook
  • Contact

Forum Iron Maiden France

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

En raison de nombreuses inscriptions de spammeurs sur le forum,
les inscriptions ne sont ouvertes qu'à la demande.
Contactez-moi

#1 23/09/2015 20:48:15

musky00Femme
Lieu : Le Plessis-Robinson (92)
Âge : 55
Inscription : 13/10/2006
Messages : 15 433
Site Web

Re : [Références] Brighter Than A Thousand Suns

Le 14/05/2010 par Nicolas "TheWayne"

Brighter Than A Thousand Suns a été la troisième chanson de A Matter Of Life And Death dévoilée au public sur le site de notre groupe préféré. Comme à  leur habitude, IRON MAIDEN se sont inspirés de la littérature et de l'histoire pour composer cette chanson de plus de 6 minutes.

Littérature dans un premier temps, puisque le titre de la chanson n'est autre que le titre du livre de Robert Junck écrit dans les années 50 (Brighter Than a Thousand Suns : A Personal History of the Atomic Scientists).

Histoire forcément puisque le livre, comme la chanson, évoque le Projet Manhattan (1942-1947) et le début de l'ère nucléaire.

Cet album contrairement à  d'autres ne contient pas d'ironie apparente, ou de traits d'humour cachés. Brighter Than A Thousand Suns ne déroge pas à  la règle et le message délivré ici n'est ni plus ni moins qu'un plaidoyer contre la bombe atomique et ses conséquences. Toujours très bien documenté (Bruce Dickinson possède une licence d'histoire), le groupe multiplie les références historiques qu'il apprécie tant :

« Out of the universe, a strange love is born
Unholy union, trinity reformed
»

L'expression "strange love" fait évidemment référence au docteur du même nom. Personnage principal et titre du film de Stanley Kubrick (Dr Folamour en français, 1964) interprété par l'excellent Peter Sellers, le docteur Strangelove est inspiré par Edward Teller, scientifique participant au projet Manhattan avec un certain Robert (qui apparaît également dans la chanson). Le titre complet du film est Dr. Strangelove or: How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb (no comment).

Le mot "trinity" peut bien sà»r être traduit par "trinité" au sens religieux du terme, mais la référence ici est encore une fois historique puisque Trinity est le nom du site de la première explosion nucléaire le 7 mai 1945 lors d'un test dans le désert du Nouveau Mexique. Le site a été baptisé Trinity par le fameux Robert qui apparaît dans la phrase

« Whatever would Robert have said to his God »

Ce Robert, c'est Robert Oppenheimer, directeur du projet Manhattan, père de la bombe atomique. En tant que directeur il a demandé le soutien d'Albert Einstein, lui aussi référencé dans la chanson par la célèbre formule E=mc²

« E=mc squared you can relate »

La dernière phrase de la chanson Holy Father we have sinned (Seigneur, nous avons péché) peut être rapprochée d'une citation d'Oppenheimer lui même :

"In some sort of crude sense, which no vulgarity, no humor, no overstatement can quite extinguish, the physicists have known sin; and this is a knowledge which they cannot lose."

"Dans une sorte de sens strict, qu'aucune trivialité, aucun humour, ni aucune exagération ne pourra jamais totalement atténuer, les physiciens ont connu le pêché ; et c'est une expérience qui restera à  jamais gravée en eux."

Un peu d'histoire : la découverte de la fission de noyaux d'uranium dans les années 30 s'est effectuée presque conjointement dans plusieurs pays : France, Royaume-Uni, Allemagne et Etats-Unis (principalement des anciens scientifiques juifs-allemands exilés).

La menace de l'avancée des recherches en Allemagne pousse Albert Einstein à  écrire au Président F. Roosevelt en aoà»t 1939 pour l'alerter de l'importance de ces recherches qui pourraient aboutir à  la création de puissantes bombes. Un comité d'étude de l'uranium est donc créé aux USA.

A la suite de l'attaque de Pearl Harbor par le Japon (7 décembre 1941), Roosevelt lance en janvier 1942 le projet Manhattan, destiné à  la production d'une bombe atomique. Sous la direction de scientifiques comme E. Ferni, E. Lawrence et R. Oppenheimer, le projet se développe et le 15 juillet 1945 a lieu la première explosion d'une bombe à  plutonium dans le désert du Nouveau Mexique.

Le 29 juillet de la même année, le Japon, toujours en guerre contre les USA, refuse de se rendre. H. Truman, qui a succédé à  Roosevelt mort en avril 1945, autorise donc le lancement de « Little Boy » (bombe à  uranium) sur Hiroshima le 6 aoà»t 1945 puis de « Fat Man » (bombe à  plutonium) le 9 aoà»t sur Nagasaki. Le projet Manhattan sera dissous en aoà»t 1947.

Bilan : une vingtaine de milliards de dollars actuels pour faire 200 000 morts, détruire deux villes et engendrer des radiations mortelles pour des dizaines d'années.


... and realise you're living in the Golden Years imf-award-2011.jpg
Mieux vaut être belle et rebelle que moche et remoche! Musky aime Rod icon_evil.gif

Hors ligne

Pied de page des forums

Partenaires :

French Heavy Metal Connection

© 2006-2021 Maiden France
Ce site est non officiel et n'est pas relié à Iron Maiden