En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous offrir un meilleur service ou encore à réaliser des analyses de fréquentation du site
En savoir plus J'accepte
  • Maiden France sur Facebook
  • Contact

Forum Iron Maiden France

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce



En raison de nombreuses inscriptions de spammeurs sur le forum, les inscriptions ne sont ouvertes qu'à la demande. Contactez-moi

#1 06/03/2019 09:30:55

TofVWHomme
Lieu : DisneyLand
Âge : 38
Inscription : 13/11/2012
Messages : 692
Site Web

Rhapsody Of Fire "The Eighth Mountain Tour"

Rhapsody Of Fire au Flow (Paris), le 25 février 2019

Des fois, on a des RTT à prendre, et on se demande quand les poser. Et puis, en parcourant les concerts à venir, on tombe sur un groupe qu'on aime bien, même si on n'avait pas forcément prévu d'aller le voir. Et en plus c'est pas cher. Alors on pose, et on y va.
C'est comme ça que je me suis retrouvé au Flow, salle de spectacle parisienne se trouvant à bord d'un bateau (comme le Petit Bain, décidément ce concept est à la mode) pour assister au concert de Rhapsody Of Fire. Enfin, avant de me retrouver là, je me suis surtout retrouvé presqu'au pied de la Tour Eiffel, le GPS de mon téléphone m'indiquant l'emplacement de la salle bien plus loin qu'en réalité. Du coup, demi-tour, et une fois n'est pas coutume, Ivo était là avant moi; Ivo que je n'avais pas revu depuis une éternité: septembre 2017 pour Metallica à Bercy! Émouvant…

Thornbridge (19h07 - 19h33)

Il est 19h lorsque nous montons à bord (sans aucune fouille, ma précieuse bouteille d'eau restera donc avec moi). Le 1er groupe, que je crois être Avalanch comme annoncé sur Fnac Spectacles, fait lui-même sa balance.
Peu après l'intro et la 1ère chanson, l'un des guitaristes a un problème, qui ne sera résolu que pendant le 2ème morceau, la moitié de ce dernier étant jouée à une seule guitare. Cela dit, ça reste très pro, le chanteur ayant essayé de meubler avant de voir que le public s'impatientait. C'est à se moment qu'il s'est présenté, et que j'ai compris qu'il y aurait plus qu'une seule première partie, même si je n'ai pas compris le nom de son groupe (merci setlist.fm).
Musicalement, sans surprise c'est du Power, avec quelques intro surprenantes car lorgnant franchement sur le Thrash. L'accueil est bon malgré le peu de remplissage de la salle à cette heure. Le chanteur est coiffé comme Sun dans Les Maîtres des Sortilèges (je vous paye une bière si vous connaissez la référence sans chercher sur internet).
Bref, pas révolutionnaire, mais on passe un bon moment.

Setlist de Thornbridge


Avalanch (19h50 - 20h37)

Voilà, cette fois il s'agit bien du groupe annoncé en support de Rhapsody Of Fire. On reste en terrain connu, c'est toujours du Power, mais l'ambiance monte d'un cran. Le chanteur, plutôt beau gosse (enfin, je crois), possède pas mal de charisme, et les musiciens ne sont pas en reste.
Par contre, la vraie surprise vient du batteur: déjà lors de la balance, cette coupe iroquoise peroxydée et ces yeux aux pupilles noires comme le jais me disaient quelque chose. Mais oui mais oui, comme s'exclamerait Titi en voyant Grosminet, c'est bien Mike Terrana! Si je m'attendais à voir ici le mercenaire du Metal, qui passe de groupe en groupe tel un morpion sur la pilosité pubienne d'une péripatéticienne à l'hygiène négligée… Bref, il est toujours aussi foufou derrière ses fûts, et il participe grandement au spectacle.
Un jour, il faudra qu'il monte un groupe avec Tim Owens, histoire qu'ils stabilisent un peu leur situation…
Bon, à part ça, le constat est plutôt similaire au premier groupe: on passe un bon moment, mais sans Terrana, il y aurait eu peu de chance que je me souvienne d'Avalanch dans le futur (et même avec ça, je risque fort de les oublier d'ici quelques semaines).

Setlist d'Avalanch


Rhapsody Of Fire (21h - 22h45)

Place maintenant à la tête d'affiche! Leur nouvel album The Eighth Mountain venant tout juste de sortir, il est logique que le concert commence par… heu, bah par l'intro "In Principio" suivi de "Distant Sky", extraits d'Into The Legend, leur album précédent.
Malgré ce choix quelque peu étrange, ledit dernier album sera fortement représenté: sur les 12 titres du disque, 7 seront joués au cours de la soirée, sachant que la setlist est composée de 17 morceaux.
Autant vous le dire tout de suite: je me la pète en balançant le nombre de titres joués ce soir, tout ça, mais sans le site setlist.fm (voir le lien ci-dessous, et après chaque chronique de ma part), je serais totalement paumé. Non seulement je suis loin de connaitre la discographie des italiens sur le bout des doigts, mais depuis la séparation de Luca Turilli et Alex Staropoli, je n'y comprends plus rien. Au point que je ne savais même pas qui j'allais voir sur scène pour l'ouverture de Gamma Ray au Trabendo en 2014 (putain, 5 ans!).
Et en plus, d'après ce que j'ai entendu, Luca Turilli va sortir un nouvel album sous le nom Turilli /  Lione Rhapsody, avec d'anciens membres de Rhapsody Of Fire qui ont quitté le groupe. Vous comprenez quelque chose? Moi non.
Du coup, pour revenir à ce concert, je ne me réveille vraiment que sur les titres de Rhapsody (oui, Rhapsody tout court, c'est comme ça qu'ils s'appelaient avant de changer de nom suite à des problèmes juridiques - comme ce simple changement semblait simple, en comparaison de ce qui a suivi!), notamment "The March Of The Swordmaster". Heureusement pour mon égo, je ne suis pas le seul dans ce cas car l'ambiance, bien que déjà très chaude, monte de plusieurs crans dès l'intro de la chanson! Cela se confirme sur "Dawn Of Victory" qui est enchainée directement à la suite.
En levant la tête, j'aperçois certains membres d'Avalanch au balcon, venus observer leurs comparses musiciens, dont Mike Terrana. Un spectateur vient même lui serrer la main, tandis que Mike jette un œil dubitatif aux pogos qui alimentent la fosse depuis le début du spectacle (et qui ne s'arrêteront qu'à la dernière note de la soirée). Car oui, je le répète: dans ce genre de concert, les pogos ne servent qu'à gêner les spectateurs, ainsi que les musiciens, surtout lorsqu'ils sont non-stop; c'est un manque total de respect envers les artistes. Gardez ça pour le Thrash ou le Punk, pas pour le Power/Sympho; mais bon, il y aura toujours des crétins…
Pour appuyer le fait que je suis à l'ouest avec les différents Rhapsody Of [insérer ici le nom correct], à part le grand nez d'Alex Staropoli (c'est un pic, c'est un cap…), je ne reconnais personne sur scène. Il n'empêche que ce dernier a recruté de sacrés virtuoses. Avec Ivo, nous sommes notamment choqués par le batteur Manu Lotter, totalement statique derrière ses fûts, ce qui contraste énormément avec Terrana juste avant! Cela dit, son jeu semble un peu plus varié que le cogneur précédent du groupe (ne me demandez pas son nom - ouais bon, c'était Alex Holzwarth, merci Wikipédia), tout en étant fidèle au style du groupe.
Mais celui qui a clairement réussi son entrée dans le groupe, c'est Giacomo Voli: le jeune chanteur a clairement conquis les fans, son organe incroyable aidant (sa voix, bande d'obsédés!). Bon, j'aurai toujours une petite… non, une énorme préférence pour Fabio Lione, mais je peux faire une croix dessus concernant Rhapsody Of Fire, je crois. Le moment fort de la soirée arrive justement maintenant, lorsque Giacomo nous annonce qu'il va chanter "The Wind, The Rain And The Moon" (du dernier album) en français! L'accent est là, mais ça reste compréhensible, et l'effort est louable! Cette initiative remporte clairement un grand succès.
Deux morceaux de The Eighth Mountain plus tard ("Rain Of Fury" et "Warrior Heart"), et c'est "Holy Thunderforce" qui, non content de me réveiller une nouvelle fois, clôt cette partie du spectacle après seulement 1h15.

C'était sans compter la générosité des italiens, qui nous offrent un rappel faramineux de presqu'une demi-heure et 5 morceaux! Une jolie fin de soirée, dont le point d'orgue est "Emerald Sword", là où tout a commencé, il y a… putain, 19 ans!

Évidemment, difficile pour moi d'apprécier à 100% un tel concert, n'étant pas suffisamment au faît de tout ce que le groupe a sorti tout au long de sa carrière, surtout ces dernières années. Mais ne vous y trompez pas: malgré un line-up totalement remanié, Alex Staropoli continue de mener sa barque d'une main de maître, et sait s'entourer de musiciens talentueux. Alors si vous aimiez Rhapsody, si vous avez aimé Rhapsody Of Fire jusqu'au fameux split de 2011, nul doute que vous aimerez le Rhapsody Of Fire actuel. Foncez!

Setlist de Rhapsody Of Fire


L'avenir appartient à  ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt.

Hors ligne

#2 06/03/2019 10:41:28

thelols666Homme
Lieu : Lyon
Âge : 47
Inscription : 12/07/2011
Messages : 47 960

Re : Rhapsody Of Fire "The Eighth Mountain Tour"

Merci pour ton report Christophe smile


« N'écoutant que son courage, qui ne lui disait rien, il se garda d'intervenir. » - Jules Renard
--- Prix Steve Harris 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018 --- big_smile merci, merci !!!

Hors ligne

#3 06/03/2019 20:07:30

sergent eddieHomme
Lieu : bourbon l'archambault
Âge : 40
Inscription : 01/03/2013
Messages : 24 819

Re : Rhapsody Of Fire "The Eighth Mountain Tour"

Merci pour le report applause


"born to lose, lived to win"
"nous sommes tous des enfants d'immigrés.1ère, 2ème,3ème génération" BXN

Hors ligne

#4 06/03/2019 20:11:23

pierickHomme
Lieu : GRENOBLE
Âge : 40
Inscription : 01/11/2010
Messages : 25 297

Re : Rhapsody Of Fire "The Eighth Mountain Tour"

Merci pour ton report applause

Hors ligne

Pied de page des forums

Partenaires :

French Heavy Metal Connection

© 2006-2019 Maiden France
Ce site est non officiel et n'est pas relié à Iron Maiden