En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous offrir un meilleur service ou encore à réaliser des analyses de fréquentation du site
En savoir plus J'accepte
  • Maiden France sur Facebook
  • Contact

Annonce

IMPORTANT

Si votre ancien mot de passe ne fonctionne pas, utilisez la fonction 'Mot de passe oublié'
et n'oubliez pas de cliquer sur le lien que vous allez recevoir avant d'essayer de vous connecter

Les inscriptions ne sont ouvertes qu'à la demande : Contactez-moi

#1 03/02/2023 12:10:50

TofVW  Homme
Lieu : DisneyLand
Age : 42
Inscrit(e): 13/11/2012
Messages: 1 030
Site Web

Alestorm "European Tour 2023"

Alestorm à l'Olympia (Paris), le 30 janvier 2023

À peine remis de mes aventures elfiques, me voilà reparti pour la Capitale. Enfin, "reparti" est un bien grand mot, la batterie de la voiture ayant succombé au froid hivernal ; heureusement je suis bien desservi en bus et j'atteins sans trop de mal le RER, pour finalement arriver sur place à 18h50 environ (étant un motard du dimanche, je me voyais mal prendre la Suz' par ces températures).
Les portes ouvrant à 18h, j'eus peur de rater le premier groupe, mais il n'en est rien ; et n'ayant pas reçu de SMS de Vince déjà sur place, j'entre dans l'Olympia de façon assez sereine. J'y retrouve Vince, qui était en fait j'sais-pas-trop-où dehors car il arrive dans la salle après moi.

Rumahoy (19h14 – 19h37)

Ce sont 4 groupes qui jouent ce soir au total, et on commence avec… le premier (pardon). "On va avoir des morceaux explosifs !" me glisse Vince à l'oreille en voyant les musiciens cagoulés comme des terroristes corses (pardon²). On a surtout de la musique presqu'inaudible, mais l'ambiance est déjà chaude dans la fosse. Le style est assez difficile à définir, mais je ressens comme une petite influence d'Alestorm dans les rythmiques, impression confirmée après une petite recherche sur Internet : c'est bien du Pirate Metal. La voix du chanteur doit être à la cigarette ce que son bide est à la bière : un timbre très rauque, à la façon de Mr. Lordi, ce qui ne l'empêche pas de faire quelques blagues entre les morceaux et de distiller pas mal de bonne humeur.
Un titre qui sonne Eurodance, une dernière chanson "pirate" et v'là-t-y pas que tout le monde se barre après seulement 25 minutes. En tout cas c'était cool.

Setlist de Rumahoy


Wind Rose (19h42 – 20h20)

Nous avons là le turn-over le plus rapide de l'Histoire des mes Concerts : 5 minutes montre en main et le deuxième groupe déboule déjà. Moi qui pensais qu'il s'agissait de la version soft d'Amon Amarth, je comprends avec le titre des morceaux annoncés qu'il s'agit non pas de vikings, mais plutôt de nains (ceux de Tolkien, pas de Fort Boyard) : ça parle de mines, de marteaux, et... de nains (dwarves en anglais, isn't it). Le style est bien plus définissable que précédemment : du Power Metal dans sa forme la plus pure.
L'ambiance est montée de 2 crans, ça pogote déjà énormément et il y a du monde qui connaît les paroles dans la salle. Encore une fois la comm' du chanteur (qui "ne parle pas français car il est un "italien de merde"", c'est lui qui le dit !) est impeccable et il se met la foule dans la poche.
Moment de solitude pour mon pote et moi : tout le monde connaît le dernier morceau par cœur sauf nous ; après renseignements, c'est "Diggy Diggy Hole", une reprise de The Yogscast (inconnu au bataillon). En tout cas c'était bien cool.

Setlist de Wind Rose


GloryHammer (20h37 – 21h40)

On attaque maintenant les choses sérieuses : la scène est utilisée dans son intégralité, ainsi que le matériel audio. Le confort acoustique s'en trouvera grandement amélioré, mais nous ne le saurons qu'après l'introduction incarnée par une chanson de Tom Jones, lui-même se trouvant au centre de la scène, mais en carton (Tom Jones, pas la scène).
Très bon souvenir de GloryHammer, déjà aperçu en ouverture de Stratovarius en 2015 (nom de Zeus) et au Hellfest 2022/2. Le groupe a beaucoup gagné en notoriété depuis, et à la fin du show on se dira qu'ils mériteraient vraiment d'être en tête d'affiche (dans des salles correspondantes à leur "niveau hiérarchique" bien sûr).
De bons moments s'offrent à nous, à commencer par les 2 premiers titres : "The Siege of Dunkeld (In Hoots We Trust)" et "Gloryhammer", qui permettent même à ceux qui ne connaissent pas de participer aux refrains. La même chose un peu plus loin avec "Masters Of The Galaxy" et "Hootsforce", le tout saupoudré de combat au Marteau de la Gloire contre une espèce de lutin méchant (les connaisseurs sauront me donner la réf. peut-être), et de descente de bouteille de bière par le Hootsman (incarné par James Cartwright le bassiste).
Le claviériste n'arrivera que sur la deuxième chanson ; il sait se faire désirer, le père Christopher Bowes ! Pourvu qu'il ne tombe pas malade pendant la tournée, sinon ce sont les 2 têtes d'affiche qui sautent (pour rappel aux cancres du fond, il est aussi le chanteur d'Alestorm). Mention très bien à Sozos Michael, qui remplace Thomas Winkler au micro, ce dernier ayant été évincé du groupe et parti fonder Angus McSix (toute ressemblance avec son personnage d'Angus McFife dans GloryHammer n'étant absolument pas fortuite ; je détecte comme une légère pointe de ressentiment). On sent Sozos très bien intégré, et ses capacités vocales n'ont rien à envier à son prédécesseur.
Bizarrement l'ambiance dans la fosse sera moins bordélique qu'auparavant ; attention, je n'ai pas dit "moins bonne", mais il semble que l'audience préfère scander les refrains et "communier" avec le groupe plutôt que de faire des pogos dans tous les sens. En tout cas c'était vraiment cool.

Setlist de GloryHammer


Alestorm (22h – 23h27)

Quelqu'un doit être fan de Queen dans le coin, car 4 de leurs chansons sont jouées en attendant l'arrivée des pirates, pendant que les roadies luttent pour gonfler et placer l'inévitable canard géant.
Vince et moi craignons le pire lors de l'arrivée du groupe, mais en fait… ça va ! Pendant tout le concert ça bouge beaucoup dans la fosse, mais c'est plus ambiance fête et danse que pogos (même si on aura droit à un ou deux walls of death, déjà pendant GloryHammer), beaucoup de rigolade, à un moment un groupe de filles me prend même par le bras pour sauter ensemble (ouais, je sais, je suis un beau gosse)… il y a vraiment de quoi s'amuser même sans connaître les chansons.
A ce propos, je ne suis pas le plus grand connaisseur de la discographie du groupe qui existe, donc mes excuses aux fans qui attendent le déroulé des morceaux. Bon, il y a quand même, vous savez, la chanson qui parle de boire… et aussi celle qui parle de bière… ah oui, et celle qui parle de boire de la bière… sans oublier celle qui parle de gueule de bois. Rien d'étonnant dans les thèmes abordés (à l'abordage), de toute façon nous ne sommes pas là pour entendre des textes profonds, ni même des compositions épiques à la Dream Theater ; ce qui ne veut pas dire que les musiciens sont des manches (de sabre), bien au contraire : c'est carré, précis, et le timbre de Christopher me donne envie de relancer Assassin's Creed Black Flag.
Il n'empêche que cette simplicité apparente profite à ceux qui, comme moi, ne connaissent pas les paroles : le titre suffit, il n'y a qu'à le scander au bon moment, comme "Pirate Metal Drinking Crew", "Tortuga" ou "Mexico" (sur laquelle Christopher et Máté Bodor manquent de se rouler une pelle).
On appréciera les costumes de scène habituels, notamment le kilt de Christopher (a-t-il respecté la tradition ? On a failli voir, mais loupé de peu) et le minishort de Máté, très seyant. Au niveau des "activités artistiques", nous avons le gros qui descend une bouteille entière de bière cul-sec avant de rapper sur le morceau suivant (encore une fois, désolé les fans, pour moi c'est tout nouveau et je ne sais pas qui c'est, même si je sais qu'il est là à chaque concert), un gars déguisé en poulpe, et un morceau en duo avec le chanteur de Rumahoy (toujours cagoulé). Sympa !
Le concert dure et dure, pour notre plus grand bonheur, et 23h à déjà sonné depuis un moment quand le groupe quitte la scène une première fois. Il ne tarde pas à revenir pour pas moins de 3 chansons, notamment "Drink" histoire de pouvoir de nouveau chanter un morceau qu'on ne connait pas sur un thème familier, et le grand final sur le désormais classique "Fuck With An Anchor". En tout cas c'était franchement cool !

Setlist d'Alestorm


A peine le groupe a-t-il salué que Vince se sauve comme un voleur pendant que je chante à tue-tête le générique de La Bande à Picsou qui résonne dans la salle (et en français !). Dommage que le groupe ne diffuse plus le thème de Monkey Island en intro de ses concerts, c'est grâce à ça qu'ils m'avaient conquis(tador) la première fois.
Bref, je sors à la suite, mais m'attarde dans le hall en voyant Christopher venant prendre un dernier bain de foule, le regard embrumé par un probable très léger abus de boisson. Je ne reste que 2 minutes, le temps de comprendre qu'il ne faut pas espérer un petit selfie, il y a beaucoup trop de monde.
Vince m'envoie un SMS me disant qu'il est déjà parti prendre le RER, car il commence à 6h demain. Bien mal m'en a pris de ne pas le suivre, car mes pérégrinations de transports en commun me feront rentrer chez moi à… 2h du matin.
Au moins, la batterie est rechargée et la voiture démarre, je suis prêt pour l'Apocalypse Épique mardi prochain !


L'avenir appartient à  ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt.

Hors ligne

#2 03/02/2023 12:19:22

Narchost  Homme
Lieu : Saint Martin de Crau (13)
Age : 34
Inscrit(e): 18/01/2008
Messages: 29 796

Re: Alestorm "European Tour 2023"

TofVW a écrit:

En tout cas c'était cool.

TofVW a écrit:

En tout cas c'était bien cool.

TofVW a écrit:

En tout cas c'était vraiment cool.

TofVW a écrit:

En tout cas c'était franchement cool !

icon_lol icon_lol icon_lol


Prix Steve Harris 2010, 2012 et 2022 big_smile !!
Prix Bruce Dickinson 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020, 2021 et 2022 big_smile !!

Hors ligne

#3 03/02/2023 13:02:38

TofVW  Homme
Lieu : DisneyLand
Age : 42
Inscrit(e): 13/11/2012
Messages: 1 030
Site Web

Re: Alestorm "European Tour 2023"

Haha, je ne pensais pas que mon petit easter egg serait si vite découvert ! icon_lol


L'avenir appartient à  ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt.

Hors ligne

#4 03/02/2023 22:57:32

sergent eddie  Homme
Lieu : bourbon l'archambault
Age : 45
Inscrit(e): 01/03/2013
Messages: 32 297

Re: Alestorm "European Tour 2023"

Sympa le report version Kiss cool  applause


"born to lose, lived to win"
"nous sommes tous des enfants d'immigrés.1ère, 2ème,3ème génération" BXN

Hors ligne

Utilisateurs enregistrés en ligne dans ce sujet: 0, Invité(s): 1
[Bot] CCBot

Pied de page

Propulsé par FluxBB
Modifié par Visman Traduit par N-Studio18

[ Généré en 0.017 secondes, 7 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire: 2 MiO (Pic : 2.2 MiO) ]

Partenaires :

French Heavy Metal Connection

© 2006-2023 Maiden France
Ce site est non officiel et n'est pas relié à Iron Maiden