En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous offrir un meilleur service ou encore à réaliser des analyses de fréquentation du site
En savoir plus J'accepte
  • Maiden France sur Facebook
  • Contact

Forum Iron Maiden France

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce



En raison de nombreuses inscriptions de spammeurs sur le forum, les inscriptions ne sont ouvertes qu'à la demande. Contactez-moi

#1 12/11/2018 10:41:42

nozegrabHomme
Lieu : Gap
Âge : 27
Inscription : 25/12/2010
Messages : 2 930

NIGHTWISH + Beast In Black - Paris, Accorhotels Arena 10/11

Narchost et TofVW ont fait un avis sur le topic de la tournée, mais vu que je fais un report, j'ouvre un sujet ici smile

17 avril 2012 : Après deux Zenith de Paris complet, Nightwish avec Anette Olzon au chant jouait à Bercy pour la première fois. Preuve que même avec un changement de chanteuse qui a fait polémique (au point que ça devient un passage obligé dans une conversation sur Nightwish...), le groupe attire encore beaucoup de monde à leurs concerts.

25 novembre 2015 : Le groupe revient avec Floor Jansen au chant à Bercy (qui s'appelait déjà Accorhotels Arena) qui avait beau être la plus grande salle de la tournée, ce n'était pas la plus remplit de la tournée.

10 novembre 2018 : Nightwish fait la tournée des 20 ans du groupe et retourne à Bercy pour la seule date française en salle.

Faut savoir que le Bercy pour Nightwish est une configuration réduite. Les gradins du haut ne sont pas en vente du coup on passe de 18 000 personnes à 12 / 15 000 personnes. Et le concert étant quasiment complet !

Après le Hellfest qui a fait une démo de ce qu'on allait voir à Paris, c'était important pour moi de revoir un de mes groupes préférés en salle car ça n'a rien à voir avec les festivals. Mais j'y reviendrais !

Vu que j'arrive la veille à Paris, j'en ai profité pour aller au concert de Hubert Felix Thiéfaine qui jouait exactement au même endroit. Il faisait ses 40 ans de chansons pour un show de 3h dont beaucoup d'ancien morceaux. Un bonheur ! Mais ce n'est pas de lui qu'on va parler dans ce report, mais la comparaison est marrante vu que Thiéfaine joue beaucoup ses anciens morceaux dans son dernier spectacle et c'est le cas de Nightwish aussi.

Je me pointe à 9h du matin et déjà quelque personne attendent. Narchost arrive à 10h avec ses amis. Pendant la file, je croise pleins de fans que je connais déjà, Narchost, Justine la copine de Steven, Solène une amie avec qui j'ai fait le documentaire sur Nightwish, Gaku une fille du forum de Within Temptation et des amis du concert à Lyon en 2015. Du coup beaucoup de têtes connus.

On était en fosse or, l'entrée était devant la porte du studio. Et là on voit quand même le bordel de l'organisation, ils ont mis les barrières à 17h et on était tous dans un bordel monstre au point de beaucoup double tout le monde. Quand les vigiles ont dit qu'il fallait se dirigé aux barrières, tout le mode fonçaient et c'était le bordel... J'ai bien cru que je n'allais pas avoir mon premier rang ! Certains personnes qui sont arrivés en même temps que moi n'ont pas eu le premier rang et on était doublé par des gens qui sont arrivés à la dernière minute... C'est très frustrant pour eux mais heureusement j'ai réussi à avoir la barrière juste devant Emppu et Troy au côté cours.
J'ai entendu à Thiéfaine et à Nightwish des personnes qui disaient que la France c'est toujours mal organisé contrairement à l'étranger. Certains pensent que les vigiles ont en rien à foutre du Metal. Moi je pense plutôt qu'ils n'ont en rien à foutre que les gens arrivent tôt.

Mais passons cette histoire de fil d'attente qui m'a pris tout un paragraphe. On commence maintenant avec la première partie, Beast in Black ! A ce moment-là, Dagy vient me rejoindre !

Beast in Black c'est le groupe d'un ancien de Battle Beast, très attendu par certains de la salle. Ils ont mis l'ambiance, leur musique est du Heavy Power basique, très pompé par Battle Beast. le chanteur a une voix heavy mais peut avoir une voix très fluette comme sur le morceau Blind and Frozen. Un morceau avec un côté élèctro et une balade où tout le monde allument leurs téléphones pour faire un marais de lumière. Perso, je ne suis pas aussi emballer par ce groupe que les gens dans la salle. Ils sont sympa mais je trouve pas qu'ils aient une grande personnalité. C'est malheureusement le cas de beaucoup de nouveau groupe car je trouve que certains styles comme le Power ou le Sympho tournent en rond avec beaucoup de nouveaux groupes qui n'apportent rien de neuf. Cependant avec les fans qui se sont fait lors de l'annonce de la première partie et ce soir-là, je pense que ça sera comme Battle Beast, ils vont grandir. Ils ont déjà prévu une tournée en tête d'affiche en 2019 qui passera par Paris avec seulement un album et un deuxième qui est en cours de production!

20h40, c'est l'heure du groupe qui me fait rêver depuis des années ! Le rideau tombe, un grand écran apparait, au bout d'un moment, un compte à rebours de une minute apparaît et Troy monte sur scène pour nous faire une intro à la flute et cornemuse. Il sors de la scène pour faire place au reste du groupe qui commence avec notre plus grande surprise... Dark Chest of Wonders ! Ils ont retiré End of hall hope pour démarrer comme pour la tournée Once et le live au Wacken 2013 suivi du tube Wish I had an angel.  Cela reste efficace tout de même ! Ma préférée 10th man down qui me met met la patate avec Marco qui ne se trompe pas de paroles comme au Hellfest tongue  Pour faire vite le tour sur la setlist, beaucoup de vieux morceaux comme Gethsemane, Sacrament of Wilderness, Slaying the dreamer... Une cover celte traditionnelle qui ouvre la chanson Elvenpath !! Le déjanté Devil & the dark ocean et Dead Boy Poem qui fait pleurer toute la salle.
On a eu des plus récents comme la surprise Last ride of the day (qui ne figure pas dans le best of Decades, remarque que DCOW et Come Cover Me n'y sont pas non plus), le dernier tube Elan, I Want my tears back et mais sans oublié une des plus connus... Nemo !
Au moment qu'ils jouent le long morceau The greatest show on Earth, j'ai eu peur que ça soit déjà fini vu qu'ils finissent souvent par celle-là. Mais c'est finalement avec Ghost Love Score qui achèvera le show ! Le morceau de Floor ! Je trouve que niveau setlist, c'est juste une putain de setlist !! Mais je trouve que mettre GLS avant TGSOE aurait été mieux comme à Lyon en 2015 smile
Pour parler du groupe, le clavier de Tuomas est un peu reculé et le micro de Marco est juste en face. On a donc Tuomas, Kai et Troy à l'arrière et Marco, Floor et Emppu à l'avant. Ce dernier a toujours le sourire et interagit beaucoup avec le public, Tuomas headbangue comme un fou et vu sur des morceaux comme Devil & The Dark Ocean, The Kinslayer ou encore Gethsemane, il se déchaine bien sur son clavier ! Troy qui touche à plusieurs instruments que ça soit des instruments transitionnelles ou une guitare électrique, il chante aussi et fait même un lead vocal sur la chanson The Carpenter. Sur le morceau studio c'est Tuomas qui chantait avec une voix assez douce. Je trouve que Troy a une bonne voix pour ce morceau, mieux que si cela avait été Marco. Ce dernier a toujours une voix très heavy, je reviens à 10th man down qui ne fait pas trop les growls comme dans la version studio (je ne sais pas si c'est vraiment du growl mais ça se rapproche, en tout cas ce n'était pas Marco sur la version studio) mais plus une voix puissance très heavy comme il à l'habitude de faire (je me répète pas un peu non?). Kai fait bien son taff en remplacement temporairement Jukka (pour combien de temps je ne sais pas) et il a toujours son sourire jusqu'aux oreilles. Et Floor qui a du coffre et qui sait combiner les chants de Tarja et Anette toute en faisant à sa façon. Elle ne fait pas trop de lyric au final mais elle reste très rock. Et moi tout le long, j'étais à fond ! J'étais vraiment pris aux tripes et je vivais la musique. Beaucoup d'émotion donc !

Après 2h de show, Nightwish nous a livré un de ses plus beaux spectacles ! Beaucoup de morceaux rares avec quelques récents, une bonne timeline de leurs carrières. Pas de Dark Passion Play en revanche. Le groupe en forme, les écrans géants qui affichaient à chaque fois une une vidéo représentatif du morceau ainsi que de la pyro et explosion. Et surtout toujours beaucoup de mondes pour eux et ça fait vraiment plaisir ! Je sais que beaucoup de personnes ont abandonné le groupe depuis le départ de Tarja ou d'Anette et que beaucoup n'aiment pas. Mais moi j'aime vraiment ce groupe, il me donne beaucoup d'émotion et je trouve la musique très belle et profonde et leurs concerts très beaux. Je peux comprendre que certains n'ont pas accrochés à leurs concerts aux deux Hellfest car ils n'ont pas été à leur top niveau. Mais c'est vraiment en salle où le groupe prend vraiment de l'ampleur. Mais on ne présente plus Nightwish et chacun à le droit d'aimer ou pas.

Après le concert, je retrouve Narchost, Dagy et Steven ainsi que leurs amis et on se dirige vers la sortie. Je recroise deux copines à moi que je n'avais pas revu depuis longtemps. Bon j'ai pas mal d'amis qui ont voulu me rejoindre à ce moment-là mais vu qu'ils y en avaient de partout, je ne savais plus où donner de la tête icon_lol

Très content d'avoir revu les amis du forum et les autres! J'ai également rencontré Anne of the dark la veille au concert de Thiéfaine, une belle rencontre !

Setlist : https://www.setlist.fm/setlist/nightwis … 7beda.html


"Moi aussi j'étais un aventurier autrefois, puis je me suis pris une flèche dans le genou."
Prix Dave Murray 2018 big_smile

Hors ligne

#2 12/11/2018 11:54:20

IronstevenHomme
Lieu : Seine-et-Marne
Âge : 26
Inscription : 29/06/2007
Messages : 9 331

Re : NIGHTWISH + Beast In Black - Paris, Accorhotels Arena 10/11

Merci pour le report !

Un concert très sympa en effet ! big_smile storstark

J'suis d'accord pour Beast in Black, c'est un peu le style power Nuclear Blast qui a tendance à me lasser en ce moment, même si ça reste sympa en live smile

Pour Nightwish vu que j'aime que les albums à partir de Once, j'ai eu un peu de mal avec certains vieux morceaux, mais bon, pour les fans c'est cool ! tongue Et visuellement c'était superbe !

Hors ligne

#3 12/11/2018 12:10:38

NarchostHomme
Lieu : Saint Martin de Crau (13)
Âge : 30
Inscription : 18/01/2008
Messages : 27 924

Re : NIGHTWISH + Beast In Black - Paris, Accorhotels Arena 10/11

Organisation de merde (m'enfin bon avec des vigiles Français fallait pas s'attendre à autre chose).

Sinon, ce concert est dans mon top 3 du groupe sans aucun doute stolt. De tous les shows que j'ai pu voir du groupe, cette set list était vraiment la meilleure love. Le seul groupe qui m'ai fait pleurer en concert...

Vivement Barcelone youpi.


Yoshi & Metal Never Die !!
userbar_essential3.gif

Hors ligne

#4 12/11/2018 22:32:46

Anne-of-the-darkFemme
Lieu : Paris
Âge : 39
Inscription : 02/08/2018
Messages : 500

Re : NIGHTWISH + Beast In Black - Paris, Accorhotels Arena 10/11

Bravo pour le report, ça donne envie de se mettre à Nightwish ! wink
Sinon encore une belle rencontre du forum.
( --->Nozegrab )
Décidément il n'y a que des gens bien sur ce forum ! cool

Dernière modification par Anne-of-the-dark (12/11/2018 22:34:05)


Les filles ont peur du noir ? Pas si elles sont fans d'Iron Maiden ! \m/

Hors ligne

#5 15/11/2018 22:16:24

TofVWHomme
Lieu : DisneyLand
Âge : 37
Inscription : 13/11/2012
Messages : 692
Site Web

Re : NIGHTWISH + Beast In Black - Paris, Accorhotels Arena 10/11

Nightwish à Paris Bercy, le 10 novembre 2018

Ça devient presqu'une habitude: tous les 3 ans, Tuomas Holopainen pointe le bout de son clavier à Paris avec ses compères de Nightwish. 2018 ne fait pas exception à la règle, les finlandais posant leurs flight cases à Bercy pour la 3ème fois maintenant (après le Zénith lors de la toute première fois où je les ai vus, en 2009; presque 10 ans!).
Premier pari réussi: malgré la pluie discontinue depuis ce matin, je décide de faire confiance à la météo qui disait que ça s'arrêterait vers 17h et de ne pas prendre de K-Way®. Et j'ai eu raison! Cela dit, les portes ouvrant à 17h45, je ne serais pas resté dehors bien longtemps. Pour une fois que nous pouvons entrer tôt et se mettre au chaud, ne nous plaignons pas!
Deuxième pari raté: c'est bien la première fois qu'un vigile pense à tâter mon gilet que je tiens à la main, et dans lequel je planque toujours ma bouteille d'eau. Du coup adios le bouchon, et avec cette saloperie de nouveau système "sans vis", il est devenu inutile d'en cacher un 2ème dans sa chaussure. Va falloir que je pense à changer de marque…

Alors, Nightwish au Palais Omnisport de Paris Bercy (oui, j'insiste): configuration réduite (les rangées du haut sont fermées), et une fosse Or que j'avais oubliée car les places s'étaient vendues comme des petits pains et qu'il n'en restait plus quand je me suis décidé à prendre la mienne. Tant pis, on fera avec.
Par contre, ce que je remarque dès mon entrée sur les lieux, ce sont les backdrops du premier groupe: je ne m'étais absolument pas renseigné là-dessus, et j'ai l'agréable surprise de découvrir qu'il va s'agir de Beast In Black! Etant plutôt réceptif au groupe originel de son fondateur Anton Kabanen, Battle Beast, je me réjouis de ce début de soirée.
L'attente est assez rapide, entre jeux sur mon téléphone, l'appel d'un ami (que je ne retrouverai dehors qu'à la fin du concert car il est arrivé trop tard, et j'étais trop bien placé pour le rejoindre) et quelques chapitres de mon bouquin, le tout au son des années 80: "Born In The USA", "Poison" (la chanson d'Alice Cooper, pas le groupe de Glam), "Any Way You Want It" et "Wind Of Change" entre autres.


Beast In Black (19h15 - 20h08)

Pour une formation ayant choisi ce nom, il aurait été dommage d'annoncer son arrivée au son d'un autre morceau que "Night Crawler" de Judas Priest.
Ceci étant fait, les musiciens arrivent sur scène et… en fait c'est du Battle Beast tout craché. Tout y est: les rythmiques martiales soutenues par les riffs tranchés ainsi que par quelques discrètes nappes de clavier, le batteur un peu foufou, le chant éraillé et haut perché, et aussi et surtout, la motivation. Car oui, même si, en fermant les yeux, on aurait presque l'illusion d'écouter Noora Louhimo et sa bande, la recette fonctionne. Le public réagit au quart de tour, c'est l'ovation à chaque morceau… il n'y a pas à dire, Anton sait mener sa barque. Sauf qu'ici, la chanteuse est un chanteur, Yannis Papadopoulos, mais au timbre très proche de sa collègue; est-ce elle qui a un chant très masculin, ou lui qui a un chant plutôt efféminé? Bon, on s'en fout, non?
Malgré la qualité de la prestation, cette impression de déjà-vu - ou plutôt déjà entendu - me gêne. Beast In Black fait clairement doublon avec Battle Beast, et ne propose rien pour s'en démarquer; à part peut-être cette mise en scène lors d'un morceau (je n'ai pas le titre, désolé) sur lequel les musiciens chaussent des lunettes futuristes où défile un texte, illisible de là où je suis. Mais c'est plutôt maigre comme "originalité". Et on ne parlera pas de la mer de flashes de téléphones demandée  sur la ballade, toujours sympa, mais vu et revu.
Bonne mise en bouche quand même, mais avec tout de même un léger arrière-goût amer.

Setlist de Beast In Black


Une voix off annonce 30 minutes d'entracte; ce qui veut dire que le concert va commencer avant 21h? Tant mieux, on sera plus tôt au lit! A mon grand âge, c'est appréciable.
Jeux, lecture, années 80: "Fade To Black", "Rock You Like A Hurricane" et "For Whom The Bell Tolls". Ah, et le rideau, aussi! Le fameux rideau… mais cette fois, il tombera bien avant le début du show, la scène n'offrant à priori rien de spécial. Entre temps, Bercy s'est finalement remplie du sol au plafond; pas tout à fait complet, mais franchement pas loin!


Nightwish (20h35 - 22h40)

On commence doucement: les spots nous en mettant allègrement plein la poire, nous n'avions pas remarqué que la scène est en fait composée d'écrans. Partout. Un grand, immense même, au fond, un autre en dessous de la batterie, et deux autres respectivement en dessous des claviers et du "stand" de Troy Donockley. L'illusion est parfaite, on a l'impression que les instruments flottent dans le vide lorsque démarre la vidéo d'intro, lesdits écrans étant parfaitement synchronisés pour prolonger l'image de haut en bas.
Une chouette intro, avec des images en lien avec le design du best-of Decades sorti récemment, un speech dont on ne comprend absolument rien, sauf le passage où la voix dit de profiter du spectacle au lieu de perdre son temps à le filmer, ce message étant appuyé par des pictogrammes; autant pisser dans un violon, il y aura toujours des crétins pour tenter de capturer une vidéo avec un son aussi pourri que l'image, qu'ils ne regarderont sûrement jamais après le lendemain du concert, certains filmant même le message suscité - cherchez l'erreur. Bref…
Cette zolie vidéo se termine sur un compte à rebours d'une minute; ah, ça j'aime! Comment faire monter la pression, simple et efficace. On s'attend à ce que tout pète une fois arrivé à 0, surtout avec le public entonnant le décompte à partir de 10 (et les inévitable "Bonne année" à la fin), et… bah non, en fait Troy apparait pour nous interpréter une version instrumentale de "Swanheart", toute en douceur, pendant que ses compères apparaissent en ombres chinoises et prennent place sous les applaudissements nourris d'une foule déjà chaude comme une baraque à frites.
C'est alors que Troy disparait et… BAM "Dark Chest Of Wonders" dans ta face! Floor Jansen est évidemment ovationnée à son arrivée, et autant le dire d'entrée pour ne plus y revenir: elle poutre grave. Pas une fausse note, pas une hésitation, elle assure aussi bien sur ses morceaux, que sur ceux d'Anette Olson ou de Tarja Turunen. Tout juste suis-je, comme d'habitude, déçu qu'elle n'utilise pas plus sa voix de tête sur les anciens morceaux, regrettant de n'avoir jamais vu le groupe avec Tarja; voilà, ça aussi je le dis maintenant, j'ai toujours préféré Tarja, je le répèterai probablement sur chacune des reviews que je fais de Nightwish, mais pour ce soir, n'en parlons plus!
Bon sinon, après, on balance quoi? Puisqu'on a si bien commencé, continuons: BAM "Wish I Had An Angel"! Marco Hietala (basse) prend le micro sur le refrain et ça y est, je plane. Quelle voix!
Retour dans le temps avec "10th Man Down" et "Come Cover Me", que je n'attendais pas; ah mais ça veut dire qu'ils ne vont pas vraiment jouer Decades alors? Cool, il y aura des surprises! Mais pas tout de suite, car "Gethsemane", "Élan", "Sacrament Of Wilderness" et "Dead Boy's Poem" sont dessus. Mais n'ayant pas écouté l'album, je suis agréablement surpris par les 2 dernières citées, que je n'attendais plus non plus en concert! Enfin!
Emporté par l'ambiance, plus rien n'existe, que le groupe sur scène, les gens qui chantent autour de moi, et ma tête qui dit "fuck" à mon grand âge évoqué plus haut en se secouant à s'en décrocher les cervicales. Cela faisait bien longtemps que je n'étais pas pris de telle sorte dans un concert!
Petit moment de relâche sur "Elvenjig", qui semble être un morceau instrumental traditionnel (merci internet), avant de repartir de plus belle sur un titre partageant ses 2 premières syllabes, "Elvenpath". Encore une fois on en prend plein la figure, le groupe prenant à peine le temps de souffler avant de nous envoyer le désormais culte "I Want My Tears Back", suivi de "Last Ride Of The Day", clôturant les concerts du groupe il y a peu. Mais que nenni, nous sommes bien loin de la fin.
Troy, le Remy Bricka du Metal qui change aussi souvent d'instrument que Shun change de voix dans les Chevaliers du Zodiaque, nous annonce "The Carpenter", qu'il chantera à la place de Tuomas, ce dernier ayant décrété qu'on n'entendrait plus jamais son horrible voix sur une chanson. Celle-ci est loin d'être ma préférée d'Angels Fall First. Je préfère nettement la suivante, qui m'arrache encore une fois les cervicales: "The Kinslayer"! Et Tuomas ayant décidé qu'il préférait voir nos cheveux plutôt que nos visages, il enchaine sur "Devil & The Dark Deep Ocean".
Et puisque nous sommes en mer, autant continuer avec la magnifique "Nemo"; oui je sais, rien à voir, mais sur le moment j'ai trouvé ça approprié… Profitons plutôt de ce morceau au rythme un chouia moins emmené pour nous attarder sur les détails, notamment ces fameux écrans: chaque titre possède sa propre ambiance, avec de magnifiques images à chaque fois en phase avec le thème: la falaise boisée sur "Élan", le manège sur "The Last Ride Of The Days", la neige sur "Nemo", etc.. Comment ne pas avoir l'impression d'être dans un autre monde, de s'évader? Aller à un concert de Nightwish, c'est comme aller à Disneyland, mais ça coûte moins cher! Bon, ça dure moins longtemps, aussi…
Du côté des musiciens, Emppu Vuorinen (guitare) semble se biturer moins souvent que de coutume, et Kai Hahto (batterie) fait le boulot discrètement, le sourire aux lèvres. A propos, comme pour le sujet Tarja, il faut que ça sorte: Jukka Nevalainen, où es-tu??? Kai est un très très bon batteur, mais tes mimiques me manquent, tes grimaces, ta hargne, ta force de frappe… je trouve le son de Kai moins percutant; même sur Endless Forms Most Beautiful, les lignes de batteries, mêmes si elles sont très techniques, me semblent plates, sans relief (ouais je sais, ça veut dire la même chose). Bref, Jukka revient!!!
Evidemment, au moment où cette idée me traverse l'esprit, le groupe décide de dégainer "Slaying The Dreamer" pour me faire fermer mon caquet! Bercy saute, Marco hurle, Floor hurle, Bercy hurle et je suis heureux.
Le calme revient pour quelques minutes sur l'intro de "The Greatest Show On Earth" et ses images d'animaux, de poissons et de nature. Calme de courte durée au vu de la partie centrale du morceau; moi qui pensais que j'avais définitivement perdu mon cou sur "Slaying The Dreamer", je découvre qu'un nouveau m'est poussé! Fort heureusement nos amis finlandais/néerlandais/anglais ont jugé bon de couper la dernière partie du morceau, qui aurait probablement fait retomber l'ambiance, ce qui aurait été dommage vu le sans faute jusqu'ici.
Non, à la place, après les "We were here", ils préfèrent partir. En laissant les lumières éteintes. Comme s'ils allaient revenir.

Et effectivement ils reviennent. Mais sans qu'on les remarque, dans le noir total, et surtout sans décompte sur le charley, et BAM "Ghost Love Score"! Mon focus se réduit encore, cette fois il n'y a même plus de public, juste le groupe et moi, cette chanson n'est que pour moi, et je verse presqu'une petite larme en m'envolant tels les confettis rouges qui se déversent sur la foule.
C'est la sixième fois que je les vois, et même si leurs précédentes prestations oscillaient entre le plus que correct et le très bon, ça y est: ils ont finalement donné le concert parfait: parfait dans sa setlist, parfait dans son interprétation, parfait dans sa longueur; là où ils jouaient 1h45 grand maximum avant, ils ont décidé de dépasser les 2 heures. Bien sûr on en aurait bien repris un peu plus, mais c'est là qu'on se dit que "Ghost Love Score" pour terminer, c'est juste parfait.
Allez, si on veut vraiment chipoter, pour rester sur Decades on aurait bien aimé avoir "End Of All Hope", ou surtout "The Poet And The Pendulum"; mais ne boudons pas notre plaisir.
La partie finale de "The Greatest Show On Earth" se fait finalement entendre en guise d'outro, pendant que le groupe nous fait de longs adieux en distribuant les habituels médiators et baguettes.

Petit coucou au pote que j'ai eu tout à l'heure au téléphone, avant de me faire ramener par ma manager (ouais, on a la classe ou on ne l'a pas), qui me dit préférer quand même Within Temptation. Mais non!!! Comment peut-on dire ça après un tel concert? Bon après tout, elle pense ce qu'elle veut (même si elle a tort, mouahaha!); moi je repars avec des étoiles plein les yeux et plein la tête.
Alors, Tuomas, on se dit à dans 3 ans à Paris? Mais si tu veux m'impressionner encore plus, tu vas devoir mettre la barre haut, très haut!!!

Setlist de Nightwish


L'avenir appartient à  ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt.

Hors ligne

#6 15/11/2018 23:56:49

NarchostHomme
Lieu : Saint Martin de Crau (13)
Âge : 30
Inscription : 18/01/2008
Messages : 27 924

Re : NIGHTWISH + Beast In Black - Paris, Accorhotels Arena 10/11

love


Yoshi & Metal Never Die !!
userbar_essential3.gif

Hors ligne

#7 16/11/2018 07:01:47

thelols666Homme
Lieu : Lyon
Âge : 47
Inscription : 12/07/2011
Messages : 47 934

Re : NIGHTWISH + Beast In Black - Paris, Accorhotels Arena 10/11

Merci Christophe pour ton report


« N'écoutant que son courage, qui ne lui disait rien, il se garda d'intervenir. » - Jules Renard
--- Prix Steve Harris 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018 --- big_smile merci, merci !!!

Hors ligne

#8 16/11/2018 07:08:46

pierickHomme
Lieu : GRENOBLE
Âge : 40
Inscription : 01/11/2010
Messages : 25 282

Re : NIGHTWISH + Beast In Black - Paris, Accorhotels Arena 10/11

Merci pour vos reports applause

Hors ligne

Pied de page des forums

Partenaires :

French Heavy Metal Connection

© 2006-2019 Maiden France
Ce site est non officiel et n'est pas relié à Iron Maiden