En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à vous offrir un meilleur service ou encore à réaliser des analyses de fréquentation du site
En savoir plus J'accepte
  • Maiden France sur Facebook
  • Contact

Forum Iron Maiden France

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

En raison de nombreuses inscriptions de spammeurs sur le forum, les inscriptions ne sont ouvertes qu'à la demande. Contactez-moi

#16 02/07/2019 18:08:03

Phantom Of The BeastHomme
Âge : 25
Inscription : 04/07/2011
Messages : 19 294

Re : Rammstein - U Arena Paris - 2019

Anne-of-the-dark a écrit :

Petite question : pour faire d'aussi belles photos, tu utilises quoi comme appareil ?

Un appareil photo.

Alala j'me marre !!!

Un Lumix smile


Prix Eddie 2013 et 2018 ; Prix Nicko McBrain 2017
27/06/11 ; 05/06/13 ; 20/06/14 ; 10/06/16 ; 24/06/18 ; 05/07/18 ; 06/07/18

Hors ligne

#17 02/07/2019 18:46:41

Anne-of-the-darkFemme
Lieu : Paris
Âge : 39
Inscription : 02/08/2018
Messages : 518

Re : Rammstein - U Arena Paris - 2019

Ahhh je demande parce qu'en concert, je prends toujours des photos pourries avec mon vieux téléphone. big_smile
Je trouve que tes photos sont de bonne qualité et elles n'ont rien à envier avec celles prises par des photographes que
je vois parfois sur des sites de musique en général et de metal en particulier. big_smile

Dernière modification par Anne-of-the-dark (02/07/2019 18:47:28)


Les filles ont peur du noir ? Pas si elles sont fans d'Iron Maiden ! \m/

Hors ligne

#18 02/07/2019 18:53:58

Phantom Of The BeastHomme
Âge : 25
Inscription : 04/07/2011
Messages : 19 294

Re : Rammstein - U Arena Paris - 2019

Eh beh merci tongue

Il est très efficace donc ça me permet de pas m'attarder avec ça, je peux profiter et laisser profiter.


Prix Eddie 2013 et 2018 ; Prix Nicko McBrain 2017
27/06/11 ; 05/06/13 ; 20/06/14 ; 10/06/16 ; 24/06/18 ; 05/07/18 ; 06/07/18

Hors ligne

#19 03/07/2019 22:24:35

TofVWHomme
Lieu : DisneyLand
Âge : 38
Inscription : 13/11/2012
Messages : 695
Site Web

Re : Rammstein - U Arena Paris - 2019

Rammstein à la Défense Arena (Nanterre), le 28 juin 2019

Ça y est, l'été est là, la saison la plus désagréable de l'année, celle où même à poil tu as encore chaud, et tu ne peux rien faire de plus; au moins en hiver, on rajoute des vêtements si besoin. Bref… comme si cela ne me suffisait pas, j'ai décidé de casser ma tirelire pour aller à cette soirée 100% Rammstein et sa pyrotechnie; 78€ en fosse, mais ne nous plaignons pas, les tarifs de Lyon en juillet 2020 viennent juste d'être annoncés à 85€ minimum.
Première fois pour moi à la Défense Arena, alors petit racontage de vie: descente du RER à Nanterre-sa-mère, la Grande Arche est en vue, mais pas la salle. Je viens de la campagne, donc je sais suivre les panneaux indicateurs, alors je trouve facilement la salle, bien moins impressionnante de l'extérieur que Bercy. Ah oui, ce soir, je joue en solo, ni Ivo ni Vincent ni personne d'autre n'étaient dispo/intéressé. Les pauvres, s'ils savaient ce qu'ils vont rater…
L'ambiance est chaude, et pas que pour le climat: les gens en t-shirts du groupe (ou pas), les stands qui diffusent du Rammstein, les bars alentours qui diffusent du Metal au pif (comme s'ils savaient ce que c'était…), on se croirait presque aux abords du Stade de France pour un évènement similaire. Pas sûr que l'atmosphère était aussi électrique la semaine dernière pour Mylène Farmer (pas de souci, je l'aime beaucoup notre Mylène!).
Et là, l'horreur: je me retrouve face à une file d'attente énôôôôrme, je ne sais même pas où elle commence; et surtout je ne comprends pas où je dois aller, y'a-t-il plusieurs files pour les différentes entrées? Cette fois aucune indication ne m'aide. Au pif, j'entame sa remontée, mais pas vers la fin: vers le début, et finalement quand les portes ouvrent à 18h15, je me faufile et passe le 1er contrôle très rapidement. Le culot, ça aide!
Premier contrôle donc, fouille des sacs, retirage de bouchon de bouteille (faudra leur dire un jour que cette mesure est ridicule et inutile) et contrôle d'identité; eh oui, enfin, des mesures sont prises afin d'empêcher le marché noir. Mais bon, contrôle avec ma carte d'identité par-dessus le nom inscrit sur le billet… très efficace le gars, j'espère que c'était un peu plus strict dans les couloirs d'à côté.
Deuxième file d'attente sans aucune attente, brumisateurs géants, une fille installée en haut d'une chaise d'arbitre de tennis qui nous dirige vers les bonnes portes: organisation au top! Petite pensée pour Ivo à la vue de mecs déjà torse-poil, prêt à se frotter à lui pendant les pogos; j'espère qu'ils ne seront pas trop déçus de son absence.
Scan des billets, et ça y est, je découvre la salle: moins profonde que Bercy, mais beaucoup plus large. Dommage pour les gradins sur le côté, tant mieux pour ceux du fond. Estimant me trouver un peu trop loin de la scène, je décide de fouiner un peu, et découvre qu'il y a 2 fosses. Je passe la barrière et me retrouve à une position bien plus satisfaisante.
Il fait frais (bonheur!), on s'assoit, et ma Kobo by Fnac® m'est bien utile pour patienter (et tellement plus pratique que ces arnaques de Kindle). En musique d'attente, on a droit à… Rammstein. Avec des images de leurs clips sur les écrans. D'où le "100% Rammstein" du 1er paragraphe (et ce n'est pas fini). Un peu mégalos les gars, non? Dans la pénombre, je distingue le décor immense, qui m'évoque un orgue d'église, bien que ce ne soit absolument pas le but recherché. Il y a aussi littéralement un mur de spots multidirectionnels; on va en prendre plein les yeux! Par contre, aucune installation en vue pour la première partie.


Duo Jatekok (20h - 20h40)

Le site de la salle indique "première partie à 20h", du coup la première partie arrive à 20h. Deutsche qualität.
Les groupes ouvrant pour Rammstein sont toujours assez atypiques, et derrière ce nom un peu étrange se cachent 2 jeunes filles, pianistes, qui arrivent non pas sur la grande scène, mais sur un petit carré aménagé en-dessous des enceintes derrière moi, à ma gauche.

Flash required

Comme elles nous le diront après le 1er morceau, elles sont nîmoises, installées à Paris, et issues d'une formation classique. Elles avaient été contactées par Rammstein pour faire l'ouverture du fameux concert aux arènes de Nîmes (immortalisé sur le DVD Völkerball), et ont été rappelées pour ce soir.
Leur set sera entièrement composé de reprises à 4 mains de morceaux de… Rammstein. Voilà pour la fin de l'explication de la soirée "100% Rammstein".
J'ai personnellement beaucoup de mal à reconnaitre la plupart des morceaux joués. Le public participe sur "Mein Herz Brent", "Frühling In Paris" et "Sonne", avec comme point d'orgue "Ohne Dich" placé peut-être un peu trop tôt dans la setlist compte-tenu de son succès.
En effet, à part ces quelques moments, le spectacle est quelque peu monotone. Le talent est là, mais l'interaction est assez limitée. Et bien que l'accueil réservé soit très respectueux, au bout de quelques minutes beaucoup de gens discutent sans trop faire attention aux 2 pianistes.

Setlist de Duo Jatekok


Point de musique d'attente cette fois. J'ai failli écrire que l'attente se fait dans le silence, mais ce serait faux: le public scande régulièrement le nom du groupe, l'inévitable ola est lancée, bref nous sommes prêts à en découdre!

Rammstein (21h - 23h15)

Point d'entrée très fracassante, ni aussi solennelle qu'en 2012 à Bercy: après un message incitant à profiter du spectacle au lieu de le filmer (pas trop respecté, mais on sait tous à quel point les êtres humains sont idiots), l'intro se fait sur fond de "Musique pour les feux d'artifice royaux", le logo R+ s'élevant devant nous sur l'écran central motorisé. Les membres arrivent un par un, commençant par Christoph Schneider (batterie) qui, après un énorme coup sur les toms basses accompagné d'une explosion d'artifices, entame une rythmique lente et binaire pendant qu'arrive maintenant Richard Zven Kruspe (guitare) en costume rouge et noir, qui démarre à son tour un petit riff. Les autres les rejoignent petit à petit, Christian "Flake" Lorenz et son habit pailleté jaune, Paul Landers (guitare) et sa combinaison grise, et enfin Oliver Riedel (basse) en combinaison intégrale, tête incluse, noire, style SM (qu'il abandonnera plus tard dans la soirée). Voilà, les bases sont posées.
C'est lorsque Till Lindemann (chant) arrive - en costume chelou or/argent - et commence à chanter que je reconnais "Was Ich Liebe". Choix très étrange que ce mid tempo mélancolique pour un début de concert. Je vais mettre tout de suite les points sur les I, les barres sur les T et les queues aux Q: comparativement à Bercy 2012 (immortalisé sur le DVD Paris), je vais être un peu déçu. Le spectacle de ce soir est exceptionnellement bon, comme toujours avec Rammstein, mais ce sera moins impressionnant que ce que j'ai déjà vu. Malheureusement, je pense que ce sera désormais toujours le cas: Bercy 2012 restera à jamais la référence. Mais ne boudons pas notre plaisir, et continuons.
Il m'arrive fréquemment, lors des concerts, de penser aux gars de la sécu, ayant plutôt un style à écouter du Rap, et de me demander ce qui leur passe par la tête pendant un show Metal. Là, je les imagine parfaitement, pendant "Was Ich Liebe", en train de penser que "finalement Rammstein ça va, y'a un peu de grosse guitare sur le refrain mais ça reste tranquille"… et BAM, "Links 2-3-4"! Cette fois ça y est, c'est la débandade: on subit une légère poussée de la part des gars (et filles) qui se dirigent vers le "point pogo", on commence à sauter… mais ça va, c'est cool! Moi qui avait un peu peur de me retrouver dans la fosse (mauvais souvenir du Hellfest 2016, beaucoup plus sportif), je peux dire que la soirée se passera bien mieux que pour d'autres groupes pourtant plus softs.
Ce n'est pourtant pas faute d'enchainer avec "Tattoo", "Sehnsucht" et "Zeig Dich". Après ça, beaucoup de mid tempo, notamment "Mein Herz Brent" et "Heirate Mich", et même du très calme comme "Diamant". Le nouvel album, éponyme au groupe, est très représenté. La pyrotechnie tant espérée se fait malheureusement bien discrète, même si les lumières prennent le relais de façon magistrale. Par contre le son est beaucoup, beaucoup trop fort, et se paye le luxe d'être assez brouillon au début; chose qui sera, comme souvent, bien améliorée au bout de quelques morceaux. Mais le volume restera insupportable sans bouchons.
La première vraie mise en scène arrive avec "Puppe", et son berceau géant dont le contenu nous apparait sur l'écran grâce à la caméra de tête de Till: un bébé en bien mauvais état, animé en 3D par incrustation, et qui laisse bientôt échapper une nuée d'insecte de sa bouche, représenté en vrai par des confettis. Voilà maintenant qu'il prend feu, mais… j'attendais quelque chose de plus impressionnant. Ce qui m'impressionne par contre, c'est la performance vocale de Till, aussi torturée et dérangeante que sur l'album. Interprétation glauque, mise en scène glauque, pour une chanson au thème glauque. Contrat rempli.
Moment beaucoup moins glauque, mais plutôt gênant, c'est le "DJ Set" de Richard: comme un vrai, derrière une platine en fond de scène qui s'élève tel l'écran en début de spectacle. Un peu de participation du public avec des "wou hou" suivant les invectivassions du guitariste/DJ, et surtout l'arrivée de ses collègues, affublés de costumes "bonhomme bâton" en LED pour réaliser une petite chorégraphie rigolote, sauveront ce passage du désastre, qui heureusement ne dure pas trop longtemps.
"Deutschland" et "Radio" font tout revenir à la normale avant le clou du spectacle: "Mein Teil". Le chaudron est installé, Flake à l'intérieur… on sait tous ce qui va se passer sur le break: Till prend son lance-flamme et essaye de cramer le pauvre claviériste. En vain. Lance-flamme plus gros, pas beaucoup plus d'effet. Flake, se pensant hors d'atteinte, tente de s'échapper du chaudron pendant que les roadies amènent une sorte de canon géant à Till. Flake a à peine le temps d'enfiler un masque ignifugé avant que le chanteur ne l'arrose d'un déluge de flammes! Voilà, c'est ça qu'on attend d'un show de Rammstein! Malgré tout, je me demande ce qu'ils vont trouver la prochaine fois afin d'agrémenter ce morceau d'effets spéciaux encore plus impressionnants.
A croire qu'ils gardaient leurs bonbonnes de gaz pour la fin, "Du Hast" et "Sonne" sont accompagnés d'un véritable enfer enflammé. Que ce soit sur scène, ou derrière moi au milieu de la fosse, des flammes s'élèvent au rythme des morceaux, jusqu'aux ¾ de la hauteur du plafond, terminées par des nuages du fumée noire (bon courage à ceux qui nettoieront).
Mais pour conclure cette première partie de spectacle comme elle a commencé, l'ambiance se fait de nouveau plus calme pour un moment de communion sur "Ohne Dich", avant un 1er départ des musiciens.

Après un très long moment, les lumières se rallument, non pas devant, mais sur la scène ou s'est produit précédemment le Duo Jatekok. Et c'est "Engel" qui est entamée par ledit duo, Till interprétant le morceau pendant que le reste du groupe… ne fait rien! Original, mais où sont les ailes enflammées? Dommage…
Après que le groupe ait été ramené sur la scène principal par bateaux pneumatiques (sauf Till qui aidera ses compères à remonter sur scène), on reprend un rythme de croisière plus soutenu, avec "Ausländer" et le très attendu "Du Riechst So Gut", avant que Till nous arrose de mousse mélangée à des confettis (sympa…), comme d'habitude sur "Pussy". Dommage qu'il s'agisse d'un canon à mousse normal, sans le traditionnel camouflage en forme de b… pénis.
Peu avare en morceaux pour le rappel, Till se traine péniblement jusqu'à son micro pour "Rammstein"; péniblement, car affublé d'un "lance-flamme à dos" qui crachera des jets de feu en forme d'étoile, tandis que Paul et Richard feront de même avec leurs manches de guitare. Ça y est, là on a chaud, mais c'est bientôt la fin: "Ich Will" conclut le spectacle avec une ultime séance de sauts sur place. J'essaye de ne pas trop penser que, me concernant, ce morceau ne pourra plus jamais être pris au sérieux à cause de… ça (ne me remerciez pas).
Après un ployage de genou à notre intention et un au revoir de Till en français, "Merci Paris, vous êtes formidables, magnifique, toujours, toujours", émouvant tant dans ses mots que dans le fait que c'est littéralement la seule communication du groupe de toute la soirée, les musiciens quittent la scène sous une avalanche d'applaudissements.
Nous les apercevons une dernière fois sur la nacelle que Richard avait utilisé pour son DJ set, qui s'élève pour les faire disparaitre derrière l'écran géant central, sur lequel ils apparaissent tout de même pour nous faire un dernier coucou; effet intéressant et rigolo.
Je me retourne pour sortir de la salle pendant que les crédits défilent sur l'écran; oui, comme un DVD! Par contre, je m'aperçois qu'à cause de la fumée, je ne distingue absolument pas le fond de la salle! Supposant qu'il en était de même pour les spectateurs placés là-bas vis-à-vis de la scène, je pense que ça risque de râler sur les forums, car la dernière demi-heure du spectacle était franchement enfumée.

Allez, il n'y avait pas autant de mise en scène, pas autant de pyrotechnie, pas autant de feux d'artifice qu'en 2012, je l'ai déjà dit; mais Rammstein en concert, ça reste quand même infiniment plus impressionnant que… oui, disons-le carrément, que tout ce qui existe ailleurs! Tout juste peut-on reprocher un léger playback sur les chœurs de "Deutschland" et quelques aides samplées pour Flake (il ne peut pas tout faire tout seul non plus, remarquez), mais ça reste du haut niveau.
Par contre, certains titres du dernier album auraient pu laisser place à d'anciens classiques écartés: "Diamant", "Was Ich Liebe" ou "Ausländer" sont assez dispensables, d'autant que nous n'avons eu ni "Feur Frei", ni "Mutter", ni "Keine Lust". Vraiment dommage, mais des choix il faut faire.
Bizarrement, c'est bien plus bordélique pour sortir que ça ne l'était pour entrer. Je suis lessivé, j'ai chaud, j'ai mal aux jambes: quelles sensations agréables! Vivement leur prochaine venue, en espérant que les tarifs de Lyon ne soient pas conservés dans le futur, voire même revus à la hausse…

Setlist de Rammstein

3q3joa.jpg


L'avenir appartient à  ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt.

Hors ligne

#20 04/07/2019 05:14:34

thelols666Homme
Lieu : Lyon
Âge : 47
Inscription : 12/07/2011
Messages : 48 407

Re : Rammstein - U Arena Paris - 2019

Merci Christophe pour ce long pavé, euh report ! wink


« N'écoutant que son courage, qui ne lui disait rien, il se garda d'intervenir. » - Jules Renard
--- Prix Steve Harris 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018 --- big_smile merci, merci !!!

Hors ligne

#21 04/07/2019 20:14:22

Osiris
Inscription : 10/07/2013
Messages : 1 384

Re : Rammstein - U Arena Paris - 2019

merci pour ce report.
Je pense que l'Arena est bien plus profonde que bercy puisqu'on y met un terrain de Rugby alors que Bercy accueille des matchs de Tennis.

Hors ligne

#22 04/07/2019 20:19:41

Phantom Of The BeastHomme
Âge : 25
Inscription : 04/07/2011
Messages : 19 294

Re : Rammstein - U Arena Paris - 2019

Oui largement wink


Prix Eddie 2013 et 2018 ; Prix Nicko McBrain 2017
27/06/11 ; 05/06/13 ; 20/06/14 ; 10/06/16 ; 24/06/18 ; 05/07/18 ; 06/07/18

Hors ligne

#23 04/07/2019 20:30:13

sergent eddieHomme
Lieu : bourbon l'archambault
Âge : 40
Inscription : 01/03/2013
Messages : 24 944

Re : Rammstein - U Arena Paris - 2019

Merci pour ce pavé jeté dans l aréna big_smile


"born to lose, lived to win"
"nous sommes tous des enfants d'immigrés.1ère, 2ème,3ème génération" BXN

Hors ligne

#24 04/07/2019 22:13:24

Jean-maidenHomme
Lieu : Somewhere in Bzh
Âge : 38
Inscription : 12/08/2010
Messages : 7 723

Re : Rammstein - U Arena Paris - 2019

Beau report!


mini_160703022749737446.jpg

Hors ligne

#25 05/07/2019 07:23:06

Anne-of-the-darkFemme
Lieu : Paris
Âge : 39
Inscription : 02/08/2018
Messages : 518

Re : Rammstein - U Arena Paris - 2019

C'est un plaisir de te lire ! Bravo Tofvw et merci pour ton pavé-César plein d'humour.
S'il y avait un award du meilleur report de concert, tu serais en lice avec phil93. applause


Les filles ont peur du noir ? Pas si elles sont fans d'Iron Maiden ! \m/

Hors ligne

#26 05/07/2019 16:04:58

pierickHomme
Lieu : GRENOBLE
Âge : 40
Inscription : 01/11/2010
Messages : 25 427

Re : Rammstein - U Arena Paris - 2019

Merci pour ton report smile

Hors ligne

#27 05/07/2019 18:24:48

TofVWHomme
Lieu : DisneyLand
Âge : 38
Inscription : 13/11/2012
Messages : 695
Site Web

Re : Rammstein - U Arena Paris - 2019

Anne-of-the-dark a écrit :

S'il y avait un award du meilleur report de concert, tu serais en lice avec phil93. applause

Haha, merci, tu vas me faire rougir! icon_redface J'essaye de retranscrire ce que je vois et ce que je ressens, des fois je trouve ça nul, mais les retours que j'ai son positifs, ça me pousse à continuer… et en plus je conserve ces textes chez moi, ça me rappellera des souvenirs plus tard. stolt


L'avenir appartient à  ceux qui ont des ouvriers qui se lèvent tôt.

Hors ligne

Pied de page des forums

Partenaires :

French Heavy Metal Connection

© 2006-2019 Maiden France
Ce site est non officiel et n'est pas relié à Iron Maiden