Bruce Dickinson commentateur en Roumanie

Bruce Dickinson

Bruce était invité à commenter le grand prix Aero 2007 à Mamaia en Roumanie le 25 août 2007

par musky00

Laisser un commentaire
Lu 2729 fois

Traduction française (approximative) de l’interview de Bruce Dickinson par un animateur de MetalHead.ro à Mamaia en Roumanie. Le chanteur d’IRON MAIDEN y était invité le 25 août 2007 à commenter le grand prix Aero 2007.

Interviewer : Salut

Bruce Dickinson : Salut

I : Tout d’abord pouvez-vous nous dire ce que vous faites ici, car les fans qui voient ceci vont penser qu’ils ratent un concert de Maiden.

B : Non, non, non, je suis juste ici pour quelques jours pour voir la course aérienne. Constanta, un des organisateurs, est un très bon ami, et je soutiens ce type de manifestations. Je fais même parfois quelques commentaires. Je suis venu pour jeter un oeil. Vous savez c’est la première fois que cette compétition est organisée ici et je pense qu’il y en aura une autre l’année prochaine.

I : Ce n’est donc pas la première fois que vous commentez une course comme celle-ci ?

B : Non, je ne suis pas vraiment commentateur. Nous sommes en Roumanie et personne ne va comprendre ce que je vais dire vous savez. Il y a beaucoup d’équipes de TV etc., donc je suis juste là pour rendre les choses un peu plus intéressantes

I : C’est surprenant car à votre âge beaucoup de membres de groupes ont des problèmes de drogue et d’alcool mais vous avez choisi de vous orienter vers tous les types de sports. Comment pouvez-vous continuer à faire ça ?

B : Et bien vous savez, je bois quelques bières après le vol, pas avant, et je m’amuse c’est tout. J’ai beaucoup d’énergie, j’aime beaucoup faire des choses différentes, je m’amuse.

I : Comment conduit-on un tank T-34 ?

B : Un tank T-34 ? Un Tank T34 est vraiment très cool, très simple et facile à conduire. N’importe qui peut conduire un Tank T34

I : C’est comme conduire un « Iron Maiden » ?

B : Oui c’est un peu comme conduire un « Iron Maiden »

I : Donc on sait maintenant que vous êtes intéressé par les tanks, les trains, les avions. Allez-vous essayer de piloter un bateau en mer ?

B : Un bateau en mer ? En fait, plus jeune j’ai déjà piloté un bateau. Un de mes amis fait partie de l’équipage d’un sous-marin, un sous-marin nucléaire. J’ai en fait piloté ce sous-marin nucléaire mais sur un simulateur, c’était vraiment génial. C’est comme piloter un avion au-dessus de l’eau sans la voir.

I : Quelles sont vos impressions à propos de la Roumanie ?

B : Je pense que c’est un super endroit, je pense vraiment que c’est fantastique.

I : Il y a tellement de questions que j’aimerais vous posez… Hum, que diriez-vous aux personnes qui ont peur de l’avion ?

B : Il n’y pas grand chose que je pourrais dire. Tout les avions sont sûrs, ils ne peuvent pas être réduits en miettes dans les airs au milieu de nulle part sans aucune raison.
Si vous volez avec un bon avion, en bon état, c’est incroyablement sûr, bien plus sûr que de conduire dans les rues de Roumanie.

I : Avez-vous des regrets quant au manque de temps à consacrer à vos passions du fait de votre place dans le groupe ?

B : Non, car jouer dans un groupe est également et avant tout une passion. On ne peut pas faire tout en un seul jour. Mais il m’est accordé de faire ces choses et j’en suis vraiment content.

I : Concernant le groupe, quels sont vos projets pour l’année prochaine ? Car j’ai entendu dire que vous allez jouer sur une Pyramide…

B : Nous sommes en train de préparer un show pour l’année prochaine, et allons le révéler à la presse et au monde très rapidement donc vous allez devoir attendre.

I : Merci pour votre temps. Pour terminer, voudriez-vous dire un mot aux fans roumains ?

B :  C’est la première fois que je viens en Roumanie et c’est vraiment super, je veux y revenir.

I : Une dernière question, que pouvez-vous nous dire à propos des critiques, de la réaction du public face à votre dernier opus en date ?

B : Les réactions ont été fantastiques, nous avons eu de très bonnes critiques et reviews à propos de l’album. Nous en sommes vraiment contents.

I : Encore une dernière question, comment faites-vous pour amener le tank si vite sur scène et pour vous changer pour des titres comme The Trooper ?

B : Je pourrais vous le dire, mais j’ai peur qu’après je doive vous tuer…

I : Ok, merci.

Vidéo originale de l’interview de Bruce qui n’a plus l’air d’exister. En même temps, cette interview étant assez vide, ça n’a pas beaucoup d’importance 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.