Bruce Dickinson et le cinéaste Sacha Gervasi scénarisent l’histoire du concert du siège de Sarajevo

Bruce Dickinson et le cinéaste Sacha Gervasi (Anvil: The Story of Anvil!) entament une collaboration pour scénariser le concert culte que le chanteur a donné au plus fort du siège de Sarajevo en 1994.

Au péril de leurs vies, Bruce et son groupe SKUNKWORKS avaient été introduits clandestinement dans la capitale de la Bosnie-Herzégovine assiégée par l’armée des Serbes de Bosnie pour donner un concert pour les citoyens assiégés, au milieu du chaos de la guerre. Le périple a été filmé dans un documentaire de 2016 Scream for Me Sarajevo.

Le siège de Sarajevo a été le plus long d’une capitale de l’histoire de la guerre moderne. D’une durée de 1425 jours, il a fait plus de 11000 morts, dont au moins 1500 enfants. La ville a été décimée, les infrastructures détruites et de nombreux dommages ont été causés à de nombreuses institutions culturelles, bâtiments gouvernementaux, hôpitaux et écoles.

En 2019, le conseil municipal de Sarajevo a accordé à Bruce Dickinson le titre de « citoyen d’honneur de Sarajevo », en souvenir de sa visite et de la performance du groupe au plus fort de la guerre de Bosnie.
Lors de la cérémonie, le maire Abdulah Skaka avait déclaré: « L’arrivée de M. Dickinson à Sarajevo en 1994 a été l’un de ces moments qui nous ont fait réaliser que nous survivrons à Sarajevo, que la ville de Sarajevo survivra, que la Bosnie-Herzégovine survivra ».

Bruce Dickinson a déclaré : « Les quelques jours incroyables que j’ai passés à Sarajevo avec mon groupe solo avant Noël en 1994 ont été parmi les plus intenses de ma vie. Porter à l’écran les émotions, la folie, la tragédie et le triomphe n’est pas une tâche facile. Mon propre parcours a été en tant que chanteur de heavy metal aux cheveux longs, traversant des combats de feu dans une ville assiégée plus longtemps que Stalingrad. De retour chez moi à Londres, j’ai laissé à Sarajevo des compagnons de route sur le chemin de la vie. Ce film est dédié à leur histoire, pas à la mienne ».

Sacha Gervasi a commenté : « J’ai rencontré Bruce Dickinson pour la première fois en tant que fan de Maiden à 15 ans à Londres en 1982. Maintenant, près de 40 ans plus tard, co-écrire cette histoire extraordinairement intense et personnelle avec Bruce lui-même est un véritable honneur inattendu. La véritable histoire des enfants et des musiciens locaux qui ont assisté à ce spectacle est aussi poignante qu’inspirante. Beaucoup d’entre eux n’ont pas réussi. Comme Bruce l’a déjà dit, nous espérons que ce film leur sera un hommage ».

Source : Deadline

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.