Tournée The Ed Huntour 1999 – Le journal de bord

The Ed Huntour 1999

Traduction du journal de bord 1999
Source : Site Officiel Iron Maiden

par musky00

Laisser un commentaire
Lu 9684 fois

St John
Par Dave Murray, publié le 11 juillet 1999 sur le site officiel d’Iron Maiden

 

Janick et moi sommes arrivés mardi soir et après avoir fait un tour à l’hôtel, notre premier travail a été de trouver le bar le plus proche et de descendre quelques bières. Bien sûr c’était pour compenser les effets du décalage horaire !

Nous sommes allés à la salle pour les répétitions du jeu de scène. C’est vraiment une grande salle et, croyez-moi, il faut un grand espace car le décor scénique est ENORME ! C’était une sensation extraordinaire de voir, alors que nous nous promenions, l’ampleur de toute chose. Ça m’a rappelé les concerts que nous avons fait dans les années 1980 et c’est certainement la plus importante tournée depuis le Powerslave Tour.

L’espace scénique est 10 ou 15 pieds plus large ce qui est génial car il va y avoir plein de trucs dessus puisque nous sommes maintenant 5 à courir sur la scène. Nous avons également quelque chose de spécial qui va se passer avant que nous montions sur scène donc tous ceux qui viennent au concert devrait arriver tôt. Une fois de plus, Eddie a changé d’apparence et est impatient de sortir de sa cage. Il est impressionnant !

Nous sommes vraiment tous enthousiastes au sujet de cette tournée et ça va être génial de jouer les titres qui ont été inclus dans notre jeu PC – ED HUNTER – puisqu’il y a des chansons choisies par les fans.

Dans l’ensemble je suis très enthousiaste au sujet de la tournée. J’ai hâte de jouer et les fans avec lesquels nous avons parlé sont impatients de voir le concert. Bruce chante mieux que jamais et c’est fantastique d’avoir Adrian de retour parmi nous. Les gars sont définitivement de retour !

A la vôtre

Dave
———————————————–
Par Rod Smallwood, publié le 13 juillet 1999 sur le site officiel d’Iron Maiden

 

Lorsque nous emportons une grande production en tournée – ce qui est toujours bien – nous trouvons généralement un endroit un peu en dehors des sentiers battus pour préparer le concert. Nous prenons environ une semaine dans une grande salle avec une bonne scène et des points d’accroche pour les lumières et une partie de la sono. Les premiers jours sont réservés à l’équipe pour tout monter, tester et aplanir les problèmes techniques de dernière minute.

Le groupe vient ensuite pour la phase finale des répétitions du set entier avec toutes les lumières, la sono et la pyro. C’est très important pour la pyro de façon à ce qu’ils sachent où se tenir à certains moments afin de ne pas se faire sauter – ce qui est arrivé occasionnellement. Nous faisons ensuite un concert d’échauffement si possible pour régler tous les pépins de dernière minute – ou du moins c’est ce que nous espérons ! C’est aussi un remerciement pour les fans de la région qui, habituellement, nous traitent très bien. Et cette fois n’a pas fait exception donc merci à vous tous les fans de votre accueil ces derniers jours. Et surtout avec Janick en ville, je suis sûr que les bars locaux ont été très heureux.

Cette fois, l’endroit était St John dans le New Brunswick, au Canada, qui se trouve sur la côte Est et est assez loin de toutes les grandes villes et, plus important, des grands media car, comme tout le monde, nous aimons faire nos erreurs tranquillement et en dehors de la presse.

Également St John peut être un essai d’avoir un scoop pour de nombreux journaleux – ce que j’ai découvert à mes dépens, en mettant 38 heures pour aller de ma maison dans le Sussex à l’hôtel de St John. La British Airways avait 3 heures de retard lorsque je suis parti vendredi 9 donc j’ai raté ma correspondance à Boston et j’ai dû y passer une nuit. Toutefois, ce n’était pas si mal puisque par pure coïncidence Merck était en ville avec un de nos autres groupes, KULA SHAKER, qui ont fait un concert éblouissant au club Karma donc tout n’était très certainement pas perdu. Quoi qu’il en soit, j’étais debout tôt le lendemain pour partir pour SJ en changeant à Halifax Nova Sotia. C’était une belle journée et tout s’était bien passé jusqu’à ce que le temps se gâte à proximité de SJ et que nous ne puissions pas atterrir ! Donc c’est de Fredericstown que j’ai pris un taxi pour rentrer à SJ… mais c’est fini… et le voyage a été OK car le paysage était magnifique, c’est vraiment une très belle partie du monde, avec des grandes forêts, des lacs et la mer.

Donc à mon arrivée, je suis allé directement au concert pour vérifier le show avec le groupe et ça paraissait tout simplement génial. Pour des raisons personnelles, H ne pouvait être présent ce jour-là donc nous avons eu recours aux enregistrements et joué le concert entier avec les lumières et la pyro mais Steve vous en dira plus sur tout ça donc je laisse tomber.

Homard local et soupe de poisson, quelques bières et au lit… il est tôt ici mais sacrément tard au Royaume-Uni !

Donc le jour du concert à SJ… dont Nicko vous dira tout… un jour ! Le lendemain, nous avons décollé pour Montreal avec Bruce pilotant notre très joli Cessna 419 (je crois) et Nicko empruntant mon portable pour terminer son article pour notre site web et passer les 2 heures entières du vol à taper avec amour cette partie de ses mémoires pour vous tous. Je l’ai démarré et lui ai montré comment sauvegarder à mesure qu’il avançait et à la fin du vol – au-dessus des terres les plus plates que j’ai jamais vues et au-dessus du magnifique fleuve St Laurent – Nicko me l’a rendu pour que j’envoie un e-mail à notre fidèle administrateur.

Le seul problème était tous les trucs sur le concert n’étaient plus là – il restait juste la partie concernant le vol lui-même. Je pense que Nick a eu un petit désaccord avec l’ordinateur portable à un certain moment et bien sûr a tout perdu comme ça nous arrive à tous. Il dit qu’il va le refaire mais je pense que l’admin va poster quelques compte-rendus de toute façon – ce n’est pas la même chose mais que peut-on y faire… tenu en échec par la technologie !

Au sujet du vol, c’est vraiment une formidable opportunité de voler à travers le Canada et les Etats-Unis à environ 8000 pieds, on peut voir presque tout. C’était certainement une expérience hier de survoler une partie de l’Est du Canada. L’expérience du voyage est l’une des bonnes choses des tournées mais la logistique pratique des aéroports, les taxis, les autocars et les hôtels ne sont pas vraiment un plaisir et peuvent vraiment vous porter au moral après un certain temps. Mais cette fois, Bruce a ses heures de vol – et il ADORE voler – et on arrive à voir quelques grands sites et à voyager quand nous le souhaitons, sans raison et à y prendre du plaisir. Donc si vous voyez un petit avion bi-moteur passer juste au-dessus de votre tête, agitez la main, ça peut être nous. Je pense que nous allons faire la même chose en Europe également.

Nous essayons de garder le contrôle de l’insatiable appétit de notre admin web pour les nouvelles d’autant plus que nous vous avions promis beaucoup d’action sur la tournée. Ce n’est pas toujours facile mais on va y arriver avec un peu d’aide de nos amis sur la route. La page Q & A (ndt : Questions & Answers – Questions & Réponses) est maintenant en place et nous mettrons un ordinateur portable dans le vestiaire quand nous le pourrons et nous répondrons autant que le temps nous le permettra. Je répondrai à certaines d’entre elles également si c’est possible car parfois le groupe ne sait rien !!! Ou du moins, j’espère qu’ils ne savent pas.

Nous afficherons également des films, photos, compte-rendus, etc. à jour et nous travaillons sur d’autres goodies pour les meilleurs fans de la planète… et je veux même parler de certains d’entre vous qui sont toujours en train de se plaindre. Rappelez-vous que nous avons toujours fait de notre mieux pour vous sur scène et en dehors, mais nous ne pouvons pas plaire à tout le monde tout le temps… tout simplement… ouais, vous le savez.

Je pars pour le concert maintenant. Je suis impatient. J’ai le sentiment que cela va être une de ces tournées légendaires et à en juger par les préventes fantastiques de billets un peu partout, il semblerait que vous êtes tous d’accord. Mais faites-nous savoir ce que VOUS pensez… Addie nous transmet vos points de vue.

Prenez soin de vous
Bien à vous
Rod Smallwood

———————————————–
Par Steve Harris, publié le 13 septembre 1999 sur le site officiel d’Iron Maiden

 

Après avoir terminé les répétitions à Lille en France, je suis parti pour St John au Canada (avec une escale de travail de deux jours à New York sur le chemin). St John est une belle partie du monde et les gens sont très amicaux donc cet un endroit génial pour des répétitions avec toute la production car ils ont une salle parfaite pour ce genre de chose et nous pouvons faire un concert d’échauffement au même endroit.

La pré-production est tout à fait nécessaire lors d’un nouveau grand concert comme celui-ci car tout le monde doit travailler sur les éclairages, la pyro, etc., plus évidemment sur les niveaux sonores sur et en dehors de la scène de manière à ce que tout le monde soit satisfait. Cela fait une grande différence dans la performance de chacun si nous sommes à l’aise avec tout ce qui se passe autour de nous. Nous avons tous vu une maquette du décor scénique lorsque nous avons fait la presse de retour d’Amsterdam en mars et ça semble génial mais il y a toujours l’inquiétude qu’elle ne soit pas aussi grande que l’on souhaiterait en réalité. Nous ne devrions pas nous inquiéter, elle est fantastique ! Le décor lui-même et les éclairages sont superbes.

Donc il restait la question des réglages sonores sur scène ce qui, de façon étonnante, n’a pas pris longtemps – en considérant que nous sommes six ! Nous avons juste passé quelques chansons et nous avons une façon assez méthodique de faire les choses qui évite trop de chaos (je suppose que nous devrions savoir ce que nous faisons après la quantité de tournées que nous avons fait !)

Le lendemain, nous avons pu voir le concert de devant la scène, la seule fois où nous avons pu le faire, en dehors des vidéos ! Doug Hall, notre ingénieur du son toujours présent, a fait un enregistrement de l’ensemble en fonctionnement afin que nous puissions tous voir le spectacle avec les éclairages, le décor, la pyro, etc. et prendre note de tout ce qui ne nous plaisait pas ou que nous voulions ajouter ou quoi que ce soit, pendant que les chansons sortaient de la sono. J’ai pris des notes tout du long et après le groupe et Rod ont discuté des choses avant de les passer à Martin Brennan, notre concepteur des éclairages, et Dick Bell, notre directeur de production. Martin devait programmer les changements d’éclairages dans son ordinateur et les gens de la production devaient peaufiner quelques petites choses sur le décor. Il était tard donc nous avons décidé de faire une autre répétition le lendemain matin qui était également le jour du concert. Nous avons été beaucoup plus heureux de tout après le second passage, même si nous avons encore pris des notes, mais pas autant. Les fûts de Nicko avaient besoin de plus de lumière, donc des changements étaient nécessaires là encore, peut-être prendre quelques extras pour régler le problème, mais dans l’ensemble tout semblait spectaculaire et Martin a fait un super boulot, encore une fois !

Tout le monde a mis tant de temps et d’effort pour rendre ceci génial donc merci à toutes les parties concernées. Une mention spéciale à Alan Chesters, qui s’est surpassé avec le jeu de scène – Ed Hunter vit !

Nicko mentionne ce concert dans son article donc tout ce que je dirai est que nous étions nerveux, un peu rouillés mais ça s’est très bien passé pour une première ! J’espère que vous appréciez les concerts lorsque nous sommes dans votre ville.

A bientôt (Montreal ce soir !)

Merci
Steve Harris 13/7/1999

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.