Pass The Jam

Traduction du titre : Passe la confiture – Dickinson, Gers, Harris, McBrain, Murray, Smith [8:20]

Lu 3078 fois

I don’t care
They’re crazy
Said pass the jam, would you
Awfully kind of you
Now wouldn’t it be a little bit nice to sing with this

Gazing at the open door
Just what lays behind
Thinking what I’m looking for
Say what’s on my mind

Sinking ever deeper
In the words of guilt of shame
And now I can redeem myself
I just don’t care

The words I’m singing they’re just right
That’s better for my brain
If I try to make much sense
You know I’ll go insane

I just don’t care
I just don’t care

Caesar had some jam with tea
But Brutus wasn’t kind
Wasn’t strawberries that were red
He wasn’t cutting bread

You pass the jam
And so he slammed the tea
The only bugger here to me
Is in the conservatory

Yeah, alright
Yes, but still over there
Sinking ever deeper
In the words of guilt and shame
I can’t redeem myself
I just don’t care

Staring at the silver spoon
Take it from your mouth
Take it from the jam jar
Turn and face the South

Now face the North
And the East
And the West
And the setting sun

Still burning on in the night
Where’s the sun at midnight
Say it’s gone

Where’s the moon at dawn
It carries on
And on
It never ends

To the land of nevermore
Where time began
Where the man still stands

And the edge, at the end
Never know that I sang
You’ll all know it’s the right place
In time, well it is

The words I’m singing
That’s just right
They’re better for my brain
If I try to make much sense
You know I’ll go insane

Pass the jam
Pass the jam
Pass the fuckin’ jam
Please

Next up I’ll scream
I will
<he screams>
I warned you
I’m going home now

<Nicko: Oh my goodness, that must be the first jam we’ve had in years!>

I say pass the jam, would you <repeat like a scratched record>

Je m’en fous
Ils sont dingues
Ils ont dit « passe la confiture, s’te plaît »
« C’est vraiment très gentil de ta part »
Ça serait bien sympa de chanter là-dessus

Regardant fixement la porte ouverte
Juste ce qu’il y a au-delà
Pensant à ce que je cherche
Disant ce qui me tracasse

M’enfonçant encore plus profond
Dans des mots de culpabilité et de honte
Et maintenant que je peux me racheter
Je m’en fous tout simplement

Les mots que je chante sont tout simplement les bons
C’est mieux pour ma tête
Si j’essaie de raisonner
Tu sais que je deviendrai fou

Je m’en fous tout simplement
Je m’en fous tout simplement

César prit de la confiture avec son thé
Mais Brutus n’était pas sympa
Ce n’étaient pas les fraises qui étaient rouges
Il ne coupait pas du pain

Tu passes la confiture
Et il reposa violemment son thé
Le seul enfoiré ici
Est dans le conservatoire

Ouais, d’accord
Oui, mais toujours là-bas
M’enfonçant encore plus profond
Dans des mots de culpabilité et de honte
Et maintenant que je peux me racheter
Je m’en fous tout simplement

Regardant fixement la cuiller d’argent
Retire-la de ta bouche
Retire-la du pot de confiture
Tourne-toi et fais face au sud

Maintenant fais face au nord
Et à l’est
Et à l’ouest
Et au soleil couchant

Brûlant toujours dans la nuit
Où est le soleil à minuit
Ben il est parti

Où est la lune à l’aube
Et ça continue
Et encore
Ça ne finit jamais

Au pays de « plus jamais »
Où le temps a commencé
Où l’homme tient toujours

Tout au bout, à la fin
Je ne sais pas ce que je chante
Mais vous savez tous que c’est au bon endroit
Dans le rythme, et bien ça l’est

Les mots que je chante
Ça colle bien
Il sont mieux pour ma tête
Si j’essaie de raisonner
Tu sais que je deviendrai fou

Passe la confiture
Passe la confiture
Passe cette putain de confiture
S’il te plaît

Maintenant je vais hurler
Si, si
<il hurle>
Je vous avais prévenus
Je rentre chez moi maintenant

<Nicko : Oh nom de dieu, ça doit être le premier boeuf qu’on se tape depuis des lustres !>

Je dis : « passe la confiture, s’te plaît » <se répète comme un disque rayé>