Space Station No. 5

Traduction du titre : Station spatiale No. 5 – Montrose, Hagar [3:47]

Lu 3434 fois

Start with the sun and move on out
The future’s in the skies above
The heaven’s gonna fold and a new star is born
Space and time makin’ love

Oh what a time we had
Living on the ground
I’ve moved to station No. 5
See you next time around
Next time around

As far as you want, move on out
It’s all in the mind you know
I feel so low, haven’t ever seen this day
It’s here, it’s time to go

Oh what a time we had
Living on the ground
I’ve moved to station No. 5
See you next time around
Next time around

Remember when it was so clear
With the shadow <unintelligible> in the rain
If the time suits you right
I’m leaving tonight
Nyah nyah nyah nyah nyah….
Come fly away with me!

It’s getting faster lads! Hurry up! Here comes Metallica in the rear-view mirror! And it’s also a <leads> by <electric>… <too fast to understand> At the finish it’s prick… It’s… And at the finish it’s prick followed by the wanker, followed by cunt with arsehole finishing a close fourth.

Nicko: Are we off?

Bruce: Yeah!

Nicko: A-one, two-two, th… Er… three.

<acoustic guitar starts>

Bruce: <putting on Rod Smallwood’s Yorkshire accent>

I don’t know what this bloody track’s doing there… bloody track. What are these bloody knobs?… What is?… What are you doing here? What about doing all this bloody music? Stop that! Stop that Nicko! Bloody hell! I’ve had this! What about the bloody deadline? Pissing about in the bloody studio all the time! I mean I’m bloody sat here working my fingers to the bone, trying to get this bloody album out at the top of the bloody artwork and Steve wants some bloody blobby tatoo on his bloody willie to draw the bloody head in. What the bloody hell do they think I am? I’ve bloody got to walk into the bloody EMI, Capitol, and the biggest bloody record companies in the bloody world and say "Look here’s a bloody picture of a bloody Eddie with a bloke and his fucking dick"! What the bloody hell do you all think they’re gonna make of that?

Why can’t they write songs about proper things like cricket? Aaargh, God! Boycott! There we go, man! There, man! They’re writing bloody stupid songs these day, you know what I mean? Gremlins Two the bloody great film, you know. If I’d wanted the band to be bloody in it well they’d be bloody in it and all this, you know, bloody stupid. Bloody blood everywhere, it’s brilliant! Bloody hell, where’s the bloody cricket? I know it’s christmas! It shouldn’t make any fucking difference should it, they should be putting cricket on. Speaking of christmas, I invited some bastard round at christmas. He ain’t paid me for the bloody turkey yet. What did he have? Two-thirds of a breast and half a thigh. That’ll be five pounds sixty-three pence. What a cunt, there’s some bloody arseholes around these days. You never know, they stab you in the back as soon as look at you.

Nicko! Nicko! Nicko stop wearing that bloody jacket in those photo sessions. You look bloody pregnant, man. Oooh, don’t give me that stupid look. How many bloody chins have you got? Never mind how many chins I’ve got. How many bloody chins have you got? Couldn’t you dress appropriately on a golf course, Nicko. Nooo! You don’t wear… You wouldn’t come onto a bloody golf course or a bloody drumkit wearing a bloody… a bloody silk bloody satin bloody whatever the bloody hell it is, would you? Well, I don’t care if you’re a pop star, you’re a bloody… you’re on a bloody golf course now. You’re bloody embarrassing me. You’re embarrassing me. You come with a bloody jacket and tie next time, I tell you.

Now, shut up ‘cos I’m going to address… no, I’m not gonna bloody address the envelope, I’m gonna address the ball. Right, I’m adjusting the ball. I’m standing here right now, ok. <mumbles something unintelligible> Where’s the bloody ball? Right here, right. See now… Fault! Fault! Get out of the bloody way, you stupid…! Get out of the way, you stupid arseholes! Get out! I’m bloody going to play the f… I’m bloody going to play the ball! Fucking f… I’ll hit them on the bloody head never mind. Right. Here we go, right. Whooooo… Bastard! Bollocks off! Fucking hell! Fuck! Fuck! Fuck! It’s all you bloody fault. It’s all you bloody fault. It’s all… I can pick it up, can’t I? Why not?! What is it? What? What’s up with the fucking rules? What bloody rules? These stupid bloody rules. Well how should I… Where is it? In the water!? What am I suppos… Look! Well you’ll have to get it. It’s your bloody fault. You bloody get it! Yes, now! I’m not… I don’t care if it’s not part of your job description. Record producer? Wha… Well you’ll never bloody work again. Get in that bloody water now or you’ll never bloody work again. Bloody nerve! Record producer! You know who I am? What do you mean you’ve never heard of me? You must have seen me number plate, it’s on me Range Rover. Where do I live? Well how should I know if there’s any mountains in Bayswater? I only go out to get the Sunday papers! Anyway they’re bloody late, aren’t they?

You know, I mean… I mean what good is the bloody music without the… see, what good is the bloody music without the sleeve I ask him. No! No! No! Nobody’s bothered about the music Steve. Only you and the fans. I mean… I mean if it wasn’t for the bloody fans I wouldn’t be here! You understand? You know, I mean I’m only bloody… I’m not doing this for fun! You know, I mean… Steve… No, no, no. Steve… No, no, no. No need to talk to me like that Steve. Now look… Now look, I’m only arguing with you for fun, Steve. No, of course I don’t mean it. I just want to give you the you know… drive you to an early grave, you know.

But, er… Nick… Oh, oh… Nicko! Nicko! Nicko, not behind that bush. Nooo! It’s Win… It’s Windsor bloody golf course, the bloody queen plays here. If she fucking played golf she’d play here! Oh for Christ’s… What if bloody lord what’s his name walked here. Ooooh…

You what? ‘Fear Of The Dark’? You want to call it ‘Fear Of The Dark’? <sighs> Hold on, I’ll see what the bloke at the bloody off-license thinks about it. Like, listen. I’ve spoken to the bloke at the bloody off-license and I’ve spoken to the minicab driver, and he thinks it should be called ‘Blood Sweat’n’Beer’, nothing like a bloody good Yorshire title, like. Look, you get on with the bloody music and we’ll deal with important stuff like, you know, the marketing and the design and the sleeve and the photograph, anything goes to me. I’ve got a lot better title. What about ‘L.A.’s From Here To Eternity’ or ‘Bayswater Ain’t A Bad Place To Be’? Well I know Bayswater isn’t rock’n’roll, Steve, but neither was Monterey until bloody Hendrix went there. The Isle of Wight was never bloody rock’n’roll until the bloody Beatles went there. Oh I know the Beatles never went there, but it’s only a bloody detail. Don’t be so fucking pedantic. Oh, bloody hell! What? This bloody song? This bloody song… what about calling it… what about calling it ‘Fear Of The Golf’? ‘Fear Of The Golf’ No, not the Gulf! You don’t want to depress everybody. What’s that got to do with… You’ve already got a song about the Gulf War. ‘Afraid To Shoot Strangers’, this is about the Gulf War. Well the Gulf War’s over, Steve! It’s already happened and it’s not news anymore. Couldn’t you change it, one letter and make it about golf. Golf’s happening all the time! It happens every bloody year. The Gulf War never happens every bloody year, does it? I mean they’ll have forgotten about it in five years’ time. You’re not singing about the bloody Second World War now. But nobody’s singing songs about golf. You’ll go to the bloody market, I’m telling you! You will! You will!

What is this bloody bit of graffitti on the bog wall? "I’m not afraid to shoot managers"! Who put it there? Who put it there, hands up! Who put it there? Who did? Merck? Merck put it there? He bloody works for me. He never told me he could read or write! I’ll have to bloody watch my back now. There’s a bloody conspiracy theory going on. Bloody hell!

Who wants to talk to me? Who? Who’s on the phone? An artist? Bloody namby pamby, tell him to fuck off I’m watching the bloody golf. Oh, somebody still owes me for half the cost of that bloody turkey when he came ’round for christmas dinner. Bloody nerve! Mind you! Mind you, you do have to look up. You know, I mean the lads, they not so bad. I know they don’t mean everything they say because… because ultimately I’m always right. And in the end it’s always my ideas that do get chosen even though I didn’t think of them. Well, not quite. I mean I like to think of meself as being a… a creative Geoffrey Boycott. You know, like the bloke who stood there for hours and hours until the crowd went still, and then he was still shown on the telly after they were all dead. Oh, yes! The legend will live on! And they bloody know me down the Indian, you know. I’m a bloody superhuman cricket man, boycotting existential golfing machine! I can’t dig the Blues, but I can dig a bloody <unintelligible>, I can bloody tell you! I’m a massless millionaire, a bloody vulcanised superviking. I’m Frederick Roderick Smallwood, with my own bloody number plate. I’ll bloody tell them. I tell you I’m bloody glad I came back here from L.A.

England bloody needs me.

Commence avec le soleil et éloigne-t’en
L’avenir est dans le ciel au-dessus
Les cieux vont se plier et une nouvelle étoile est née
L’espace et le temps faisant l’amour

Oh on a passé du bon temps
À vivre au sol
J’ai déménagé pour la station No. 5
On se verra une prochaine fois
Une prochaine fois

Aussi loin que tu veux, éloigne-toi
C’est tout dans la tête tu sais
Je me sens si déprimé, je n’ai jamais encore vu ce jour
C’est maintenant, il est temps de partir

Oh on a passé du bon temps
À vivre au sol
J’ai déménagé pour la station No. 5
On se verra une prochaine fois
Une prochaine fois

Souviens-toi quand c’était si clair
Avec l’ombre <inintelligible> sous la pluie
Si le moment te convient
je m’en vais ce soir
Nyah nyah nyah nyah nyah….
Envole-toi avec moi !

Ça accélère les gars ! Magnez-vous ! Il y a Metallica dans le rétroviseur ! Et c’est aussi une (tête) par <inintelligible>… <trop rapide pour comprendre quoi que ce soit> Et sur la ligne d’arrivée c’est Bite, suivi du Branleur, suivi de Con avec Trou-du-cul finissant quatrième de justesse.

Nicko : On y va ?

Bruce : Ouais !

Nicko : Et un, De-deux, tr… euh… trois.

<la guitare acoustique commence à jouer>

Bruce : <imitant l’accent du Yorkshire de Rod Smallwood>

Je sais pas ce que ce putain de morceau fait là… putain de morceau. C’est quoi ces putains de boutons ?… Qu’est-ce que ?… Qu’est-ce que vous foutez là ? Et si vous jouiez cette putain de musique ? Arrêtez ! Arrête Nicko ! Putain de merde ! J’en ai marre ! Et la date à respecter alors ? À déconner tout le temps dans ce putain de studio ! J’veux dire je bosse à mort à essayer de sortir ce putain d’album du mieux possible et Steve veut un putain de tatouage nul sur sa putain de bite pour en sortir la putain de tête. Mais pour qui ils me prennent, putain ? C’est moi qui doit aller chez ces putains d’EMI, chez Capitol et chez les plus grosses putains de boîtes de disques du putain de monde et qui doit leur dire : « Regardez, voilà une putain d’image d’Eddie avec un type et sa putain de bite » ! Qu’est-ce que vous croyez qu’ils vont penser de ça ?

Pourquoi ils écrivent pas des chansons qui parlent de trucs décents comme le cricket ? Aaargh, Putain ! Boycott ! C’est ça mon pote ! Voilà mon pote ! Ils écrivent des putains de chansons cons de nos jours, tu vois ce que je veux dire ? Gremlins II, ce putain de bon film, tu sais. Si j’avais voulu que le groupe soit dedans et bien ils auraient été dedans, tu sais, les cons. Putain de sang partout, c’est super ! Putain de merde, où est ce putain de cricket ? Je sais que c’est Noël ! Mais ça ne devrait pas faire de différence, non ? Ils devraient mettre du putain de cricket à la télé. En parlant de Noël, j’avais invité ce con pour Noël. Il m’a pas encore payé la putain de dinde. Qu’est-ce qu’il a pris ? Deux-tiers de blanc et une demi-cuisse. Ça fera 5 livres et 63 pence. Quel con ! Il y a de sacrés cons de nos jours. On ne sait jamais, ils te plantent le couteau dans le dos dès qu’ils en ont l’occase.

Nicko ! Nicko ! Nicko arrête de porter cette putain de veste lors des séances photos. T’as l’air enceinte ducon ! Oooh, me regarde pas avec cet air con. T’as combien de mentons ? Ne t’occupe-pas de mes mentons. T’as combien de mentons ? Tu ne peux pas t’habiller correctement sur un parcours de golf, Nicko. Nooon ! Tu peux pas porter… Tu peux pas venir sur un putain de parcours de golf ou derrière une putain de batterie en portant une putain de… une putain de je-sais-pas-quoi en putain de soie ou en putain de satin, hein ? Hé bé, je me fous que tu sois une pop star, t’es un putain de… t’es sur un putain de parcours de golf maintenant. Tu me fais une putain de honte. Tu me fais honte. Tu viendra en costard la prochaine fois, j’te dis.

Maintenant, tais-toi parce que je vais adresser… non, je ne vais pas adresser l’enveloppe, je vais adresser la balle. D’accord, j’adresse la balle. Je me tiens bien là, ok. <il marmonne quelque chose d’inintelligible> OÙ est cette putain de balle ? Juste là, ok. Regarde la… Faute ! Faute ! Barrez-vous du chemin, bande de cons ! Barrez-vous du chemin, bande de trous-du-cul ! Cassez-vous ! Je vais jouer cette putain de… Je vais jouer cette putain de balle ! Putain de m… Je vais leur rentrer dans la gueule tant pis. OK. On y va, ok. Wooooo… Enculé ! Nom de Dieu ! Bordel de merde ! Merde ! Merde ! Merde ! C’est ta putain de faute. Seulement ta putain de faute. C’est ta… Je peux la ramasser, non ? Et pourquoi pas ?! Qu’est-ce que c’est ? Quoi ? C’est quoi ces rêgles de merde ? Quelles putain de rêgles ? Ces putains de règles. Alors comment je peux… Où elle est ? Dans l’eau !? Qu’est-ce que je suis cens… Écoute ! Hé bé, il va falloir que t’ailles la chercher. C’est ta putain de faute. Vas la chercher, merde ! Oui, maintenant. Je suis pas… Je me fous que ça soit pas dans ton contrat. Producteur de disques ? Quoi… Putain, tu ne trouveras jamais d’autre boulot. Fous-toi à l’eau maintenant ou tu ne retrouveras jamais de boulot. Gonflé le mec ! Producteur de disques ! Tu sais qui je suis ? Comment ça t’as jamais entendu parler de moi ? T’as dû voir ma plaque d’immatriculation, c’est sur ma Range Rover. Où j’habite ? Comment je peux savoir s’il y a des montagnes à Bayswater ? Je ne sors que pour aller acheter le journal du dimanche ! De toutes façons ils sont à la bourre, non?

Tu sais, j’veux dire… j’veux dire à quoi sert la putain de musique sans la… tu vois, à quoi sert la putain de musique sans la pochette je te demande. Non ! Non ! Non ! Tout les monde se fout de la putain de musique Steve. Seulement toi et les fans. J’veux dire… J’veux dire s’il n’y avait pas ces putains de fans je serais pas là ! Tu comprends ? Tu sais, j’veux dire je suis seulement… Je fais pas ça pour le plaisir ! Tu sais, j’veux dire… Steve… Non, non, non. Steve… Non, non, non. Pas besoin de me parler comme ça Steve. Écoute… Écoute, je ne m’engueule avec toi que pour m’amuser, Steve. Non, bien sûr que ce n’est pas ce que je dire. Je veux juste te donner le, tu sais… te faire crver prématurément, tu sais.

Mais, euh… Nick… Oh, oh… Nicko ! Nicko ! Nicko, pas derrière ce buisson. Nooon ! C’est Win… C’est le putain de parcours de golf de Windsor, la putain de reine joue ici. Si elle jouait au golf, elle jouerait ici ! Oh nom de… Et si ce putain de lord chépaquoi venait ici ? Ooooh…

Quoi ? « Fear Of The Dark » [Peur Du Noir] ? Tu veux appeler ça « Fear Of The Dark » ? <il soupire> Attends, je vais voir ce que le type du magasin de pinard en pense. Ok, écoute. J’ai parlé au type du magasin de pinard et même au chauffeur de taxi, et il pense qu’on devrait l’appeler « Blood-Sweating Beer » [La Bière qui fait suer du sang], rien de tel qu’un bon vieux titre du Yorshire, quoi. Écoute, tu t’occupes de la putain de musique et nous on s’occupe des trucs importants comme, tu sais, le marketing la présentation et la pochette… tout me revient. J’ai un bien meilleur titre. Qu’est-ce que tu penses de « L.A.’s From Here To Eternity » [L.A. est d’ici à l’éternité] ou bien « Bayswater Ain’t A Bad Place To Be » [Bayswater n’est pas un mauvais endroit]. Hé bé je sais que Bayswater n’est pas « rock’n’roll », Steve, mais Monterey ne l’était pas non plus avant que ce putain d’Hendrix n’y aille. L’Île de Wight n’était pas putain de « rock’n’roll » avant que ces putains de Beatles n’y viennent. Oh je sais bien que les Beatles n’y sont jamais allé, mais c’est qu’un putain de détail. Sois pas si pédant, merde ! Oh, putain de merde ! Quoi ? Cette putain de chanson ? Cette putain de chanson… et si on l’appelait… si on l’appelait « Fear Of The Gulf » [Peur du golf] ? « Fear Of The Gulf » Non, pas le Golfe ! Tu veux pas déprimer tout le monde. Qu’est-ce que ça a à voir avec… T’as déjà un morceau qui parle de la guerre du Golfe. « Afraid To Shoot Strangers » [Peur de tirer sur des étrangers], celui-là parle de la guerre du Golfe. Hé bé la guerre du Golfe est finie, Steve ! Ça s’est déjà passé et c’est plus d’actualité. Tu pourrais pas changer une seule lettre et faire que ça parle du golf. Le golf se produit tous les jours ! Ça se produit chaque putain d’année. La guerre du Golfe ne se produit pas tous les ans, hein ? J’veux dire on aura tout oublié dans cinq ans. On ne parle plus de la putain de seconde guerre mondiale de nos jours. Mais personne ne chante à propos du golf. Tu ferais un putain de tabac, j’te dis ! C’est sûr ! C’est sûr !

C’est quoi ce putain de graffiti sur le mur des chiottes ? « Je n’ai pas peur de tirer sur des managers » ! Qui a fait ça ? Qui a fait ça ? On lève la main ! Qui a fait ça ? Qui ? Merck ? Merck a fait ça ? Il bosse pour moi. Il m’a jamais dit qu’il savait lire ou écrire ! ‘Va falloir que je fasse sacrément gaffe maintenant. C’est une putain de conspiration. Putain de merde !

Qui veut me parler ? Qui ? C’est qui au téléphone ? Un artiste ? Putain de connard, dis-lui d’aller se faire foutre, je regarde le putain de golf. Oh, y’en a un qui me doit toujours le prix de la moitié de cette putain de dinde quand il est venu bouffer à Noël. Gonflé, le mec ! Remarque ! Remarque, il faut voir les choses du bon côté. Tu sais, je veux dire les gars, ils sont pas si mauvais. Je sais qu’ils ne pensent pas vraiment tout ce qu’ils dirent parce que… parce que en fin de compte j’ai toujours raison. Et au bout du compte ce sont toujours mes idées qui sont choisies même si c’est pas moi qui y ait pensé. Enfin presque. En fait, je me considère comme un… comme un Geoffrey Boycott créatif. Tu sais comme le type qu’est resté planté là pendant des heures jusqu’à ce que la foule se calme, et on le montre encore à la télé alors que les autres sont tous morts. Oh, oui ! La légende va continuer à vivre ! Et ils me connaissent bien au restaurant Indien, tu sais. Je suis un putain de cricketeur surhumain, une machine à golfer boycottante existentielle ! J’aime pas le Blues, mais j’aime bien un putain de <inintelligible>, j’te dis putain ! Je suis un millionaire sans égal, un putain de super-viking volcanique. Roderick Smallwood, j’ai fait ma plaque minéralogique moi-même. Putain, j’vais leur dire. J’te dis j’suis vraiment content d’être rentré de Los Angeles.

L’Angleterre a vraiment besoin de moi.

 

iron maiden b'sides iron maiden b'sides