‘Je n’ai rien à prouver en tant qu’auteur’, clame Bruce Dickinson

Bruce Dickinson sur scène en 2013 - Brandon Marshall/Music /REX/SIPA

Interview de Bruce Dickinson accordée à Anaëlle Grondin, publiée le 4/09/2015 sur 20minutes.fr

par musky00

Laisser un commentaire
Lu 1734 fois

Quarante ans de carrière et toujours présents sur scène et dans les bacs. Les fans de heavy metal ont de quoi se réjouir ce vendredi. Le groupe légendaire Iron Maiden, encore très inspiré, sort un double album intitulé The Book of Souls. Son chanteur Bruce Dickinson raconte sa conception à 20 Minutes.

Vous avez enregistré ce nouvel album au studio Guillaume-Tell près de Paris. Pourquoi ce choix ?

C’est là-bas qu’on avait enregistré Brave New World, à mon retour dans Iron Maiden après cinq ans d’absence. On garde de très bons souvenirs de cet enregistrement : l’endroit est agréable, c’est calme, la créativité était au rendez-vous. C’est un ancien cinéma art déco. J’adorerais enregistrer un autre album là-bas. Je le ferais immédiatement si je ne risquais pas de me faire taper sur les doigts par mon médecin.

Cet enregistrement a eu une saveur particulière pour vous, ou c’est devenu une sorte de routine après quinze albums ?

Au départ, on devait procéder comme on a l’habitude de faire : écrire les chansons, répéter, puis aller en studio. Mais Steve Harris était inquiet à l’idée qu’il y ait des enregistrements « pirates » pendant les répétitions et des fuites sur Internet. Il a demandé si le studio était disponible et a proposé d’écrire les chansons et de les enregistrer immédiatement. C’est ce qu’on a fait. Souvent on expérimente des choses pendant les répétitions et on se dit « c’était génial, dommage que nous ne l’ayons pas enregistré ». Il nous arrive de perdre en spontanéité. Ce n’était pas le cas cette fois.

Lire la suite sur 20minutes.fr…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *