Clive Burr

Clive Burr

Instrument : batterie

par musky00

4 commentaires
Lu 35064 fois

Clive Burr

8 Mars 1957 – 13 Mars 2013
Lieu de naissance : East Ham, East London

Parcours :
Iron Maiden (de 1978 à 1982)
Trust (1983)
Stratus (1984)
Gogmagog (1985)
Elixir (1990)
Praying Mantis (1996)
Desperado (1996)

Ancien membre de SAMSON, Clive a rejoint IRON MAIDEN fin 1979, en remplacement de Doug Sampson dont la santé ne supportait pas l’enchaînement des concerts du groupe. C’est le 4ème à prendre le poste de batteur au sein du groupe mais le 1er officiel. Il a enregistré 3 albums sous les couleurs de la bande à ‘Arry : Iron Maiden, Killers et The Number Of The Beast..

Clive a écrit une chanson intitulée Gangland, que l’on retrouve dans l’album The Number of the Beast, et un autre titre, Total Eclipse, qui fut dans un premier temps en face B du single Run to the Hills, et inclus uniquement dans l’édition japonaise de l’album, faute de temps. Elle a ensuite été réinsérée dans The Number Of The Beast lors de la réédition remastérisée de l’album en 1998.

Mais, comme le dit Steve : " l’Amérique n’est pas l’endroit de la planète où l’on résiste le plus aux tentations, surtout quand on est dans un groupe de rock en tournée et que notre album est dans les charts "*.

En 1982, au cours de la tournée de promotion de l’abum The Number of the Beast aux Etats-Unis, le succès était tel que beaucoup se sont sentis soudain amis avec Iron Maiden. Et si le comportement des autres membres du groupe en dehors de la scène n’affectait pas les concerts, ce n’était pas le cas de Clive. Steve se souvient d’un soir où " Clive a passé la plus grande partie du concert à vomir dans une bassine posée à côté de sa batterie "*. Ça, le leader de MAIDEN ne pouvait l’accepter.

Clive sera alors remplacé par un certain Nicko McBrain, étonnant lorsqu’on sait que Nicko est un fêtard de première, qui officiait au sein de TRUST. Une échange en quelque sorte puisque Clive prend lui-même brièvement la place de Nicko au sein du groupe français qui sortira, en 1983, son 4ème album, Trust IV.

Clive va ensuite rejoindre différents groupes enregistrant un album avec chacun d’eux : CLIVE BURR’S ESCAPE, rebaptisé plus tard STRATUS, qui splittera après avoir sorti un album, GOGMAGOG, dans lequel étaient aussi présents Janick Gers et Paul Di’anno, puis DESPERADO, monté par Dee Snider après TWISTED SISTER. Il jouera également avec ELIXIR et PRAYING MANTIS dans les années 1990 sans en être réellement membre.

Malheureusement, Clive a développé de multiples scléroses en plaques, maladie dégénérative affectant le système nerveux central. Interviewé pour un documentaire retraçant l’histoire de l’album The Number Of The Beast, Clive décide de rendre publique sa maladie pour expliquer ses maladresses apparentes lors de ses réponses.

Choqués, les membres d’IRON MAIDEN, qui étaient dans l’ignorance totale de la maladie de leur ancien batteur, annoncent en février 2002 trois concerts à la Brixton Acadmy de Londres à la suite de leur Brave New World Tour pour lui apporter leur soutien.

" Il y a eu des fans du monde entier qui ont fait le déplacement. C’étaient les seuls concerts du groupe pour l’année 2002. Des fans sont venus d’Amérique du Nord, d’Amérique du Sud, du Japon, d’Australie ", a expliqué Rod Smallwood*.

Des fans qui ont salué chaque apparition de Clive à la fin de ses concerts par des tonnerres d’applaudissements !

Tous les bénéfices de ces concerts, ainsi que ceux générés par les ventes de la réédition du single Run To The Hills, ont été versés à la fondation Clive Aid, ainsi que ceux des concerts du 2 septembre 2005 à l’Hammersmith Odeon de Londres à la fin de la tournée The Early Days et du 24 juin 2007 à Brixton, à la fin de la tournée A Matter Of The Beast.

La batterie blanche dédicacée de Clive a été donnée au Hard Rock Café de Londres en 2005.

Clive Burr est décédé des suites de sa maladie à l’âge de 56 ans le 13 mars 2013.

Clive Burr

En 2014, à l’initiative de Mimi, la compagne de Clive, un arbre du souvenir a été planté dans les jardins de l’église de Wanstead, à Londres où vivait l’ancien batteur d’IRON MAIDEN.

Clive Burr Memories

Photo de Noël Buckley
Hit ’em Hard for MS: The Clive Burr Foundation

*Citations extraites de Iron Maiden : L’épopée des killers de Mick Wall aux éditions du Camion Blanc.

Steve HarrisDave MurrayAdrian SmithBruce DickinsonNicko McBrainJanick GersBlaze BayleyPaul Di'AnnoDennis Stratton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 commentaires sur “Clive Burr”

  1. clive burr le plus grand batteur puissance force tempo imagination et creativite il suffit d ecouter les trois premiers albums de maiden ..a l epoque j avais 16 ans c etait mon idole je n ai jamais bien compris la cause du depart de clive…mais il faut reconnaitre que si nicko est bon batteur il n as pas le genie de clive burr.j ai maintenant 40 ans et il reste pour moi le meilleur.courage clive

  2. En effet, le sort de Clive est vraiment regrettable, ne plus pouvoir faire ce qu´on aime le plus doit vraiment etre affreux. C´était un batteur terrible, y a qu´a écouter le maiden Japan pour vous en convaincre! PS : au webmaster, Clive a rejoit le groupe début 1980 si je me trompe pas, car Maiden a signé chez EMI le 15/11/79 (à un ou deux jours près lol)avec Paul, Davey,Arry et Doug, pis c´est Den Stratton qui a suggéré Clive pour le groupe, pis peu de temps après, maiden a déja enregistré le premier maiden au kingsway Studios avec Will Malone et Martin Levan, l´ingé son. Sur ce Thanks Clive, we´ll never forget you!