Carnet de route d’un fan

Carnet de route d'un fan

Tournée Somewhere Back In Time 2008, par ead666

par ead666

1 commentaire
Lu 11483 fois

Départ et Belgique

Participants :

LoloMaidenFan73 (Laurent)
MaidenManiac (Patrick)
CWildest (Christophe)
Ead666 (Sébastien)
Et François pour 1 date (Graspop)

Programme intial :

28 Juin 2008 : Départ de Marseille en train pour la Belgique, chez CWildest
29 Juin 2008 : Graspop Metal Meeting, Dessel, Belgique
30 Juin 2008 : Convention CliveAid, Paris, France
1er Juillet 2008 : Bercy n°1, Paris, France
2 Juillet 2008 : Bercy n°2, Paris, France
3 Juillet 2008 : Journée «Off» chez ma sœur
4 Juillet 2008 : Départ pour Londres en avion
5 Juillet 2008 : Twickenham, Londres, Angleterre
6 Juillet 2008 : Départ en avion de Londres pour Bordeaux
7 Juillet 2008 : Journée «Off» à Bordeaux
8 Juillet 2008 : Départ en voiture pour Lisbonne
9 Juillet 2008 : Super Bock Super Rock Festival à Lisbonne, Portugal
10 Juillet 2008 : Eddie’s Bar, Faro, Portugal
11 Juillet 2008 : Metalway Festival à Merida, Espagne
12 Juillet 2008 : Zaragoza, Espagne puis retour sur Bordeaux
13 Juillet 2008 : Retour à Marseille depuis Bordeaux en avion.

Itinéraire :
Carnet de route d'un fan

Départ le Samedi 28/06/2008 :

Ce périple de 2 semaines avec mes camarades de route avait commencé pour nous 4 bien avant le grand jour du départ. Il faut savoir qu’une virée de 2 semaines couvrant 7 dates à travers différents pays tels la Belgique, la France, l’Angleterre, le Portugal et l’Espagne ne s’improvise pas.

Cette mini-tournée a en fait commencé pour nous 4 lors de notre dernière «tournée commune», à savoir en juin 2007, où nous nous étions promis de partir au moins 10 jours sur les routes de l’Europe pour suivre notre groupe favori. Nous savions déjà à l’époque que la tournée 2008 allait être exceptionnelle …

Nous étions donc dans les starting-blocks dès la fin 2007, quand les dates de la tournée commencèrent à être annoncées. Dès le départ, il était clair que nous devions retenir les hôtels et nos billets de trains ou d’avion le plus rapidement possible afin d’obtenir les meilleurs prix. Ce fut chose faite rapidement pour les concerts parisiens et pour le concert londonien. Le fait de faire une tournée de la sorte à 4 permet bien entendu de partager des moments merveilleux, de bien rigoler ensemble mais également présente l’énorme avantage de voir réduits les frais engendrés par 2 semaines de voyage : prix des chambres d’hôtels, prix de location de voiture, d’essence etc .. divisés par 4 !

L’annonce de la dernière date espagnole nous a pas mal posé de problèmes car nous hésitions entre prendre l’avion directement depuis Londres pour Lisbonne ou louer une voiture depuis Bordeaux. La confirmation de la date à Zaragoza ne nous laissait plus de doute quant au choix de la location d’une voiture. Pour ma part restait le doute pour le Graspop… qui se dissipa 3 mois avant le concert …

Une fois toute la partie «administrative» et «logistique» réglée, le meilleur restait à venir ! Le jour J du départ pointa son nez. Après une dernière vérification de ma valise et de mon attirail de «taper», ma tendre et douce me déposa à la gare Saint-Charles à Marseille. Il y faisait une chaleur étouffante, mais j’avais prévu le coup et mis mes tongues ! Mon train arriva à l’heure prévue à Lyon Part-Dieu où LoloMaidenFan73, CWildest et François (qui pourrait jouer dans un remake de «Mes mains ont la parole» intitulé «Mon Corps a la parole !») me rejoignirent. Les 3 compères revenaient du concert de Bologne et s’empressèrent de me raconter leur 1er spectacle de la tournée.

L’attente jusqu’au concert du lendemain allait devenir de plus en plus insoutenable… d’autant plus que nous découvrîmes sur le panneau d’affichage des trains à l’arrivée que notre train pour Bruxelles avait un «retard indéterminé» ! Nous prîmes notre mal en patience en allant boire une petite mousse. Le train arriva finalement avec 2 heures de retard. On arriva vers les 20 heures à Bruxelles… et quelle ne fut pas ma surprise de constater que question température, on était bien loin de Marseille avec 10°C de moins ! J’avais pas l’air c.. avec mes tongues sur le quai de la Gare Bruxelles-Midi !

Chouchou, l’adorable femme de CWildest, était venue nous chercher à la gare et nous amena chez ses parents, où nous fûmes royalement accueillis : cornets de frites géants, saucisses en tous genres… et bien entendu des vraies bières, des Leffe ! La soirée se termina par un gâteau d’anniversaire pour Laurent, puis nous rentrâmes chez CWildest, à environ 100 kilomètres de là.

Dimanche 29/06/2008 :

Graspop Metal Meeting 2008

Levé vers les 9 heures, petit déjeuner et derniers préparatifs avant le départ pour Dessel. Chouchou nous prépara de très bons sandwichs pour la route.

Carnet de route d'un fan
Ead666, LoloMaidenFan73, François, CWildest juste avant le départ pour le Graspop

 

Après 3 bonnes heures de route, nous arrivâmes à Dessel et trouvâmes assez facilement le lieu du festival, dont l’immense parking. La première étape consistait à retirer nos billets de concert car nous les avions retenus sur Internet. Une fois nos billets en main, nous entrâmes sur l’immense site du Graspop. Pour ma part, c’était ma première participation à ce festival, et franchement, j’ai été très impressionné par l’immensité du site mais également par l’organisation impeccable.

Notre 1er point d’arrêt fut au stand de merchandising de Maiden où CWildest, à son habitude, dévalisa les « rayons » en achetant quelques tee-shirts. Pour ma part, je me contentai d’acheter le splendide Tour-Book de la tournée. Pendant ce temps, le groupe Bullet For My Valentine jouait sur la scène principale, ne suscitant pas plus d’intérêt que cela à nos yeux et à nos oreilles. Le temps de boire quelques bières et de ramasser quelques gobelets (8 gobelets ramassés et ramenés = 1 bière gratuite… opération sympathique visant à faire participer les festivaliers au nettoyage du site en temps réel!), Avenged 7 Fold allaient monter sur scène.

Carnet de route d'un fan
François, Ead666 (quelle tête !) et LoloMaidenfan73 savourant notre 1ère bière de la journée !

Carnet de route d'un fan
Nos héros !

Je n’avais jamais vu ce groupe sur scène et je souhaitais voir comment leur musique rendait en live, après toutes les critiques lues ici et là… Nous trouvâmes un endroit sympa, face à la scène et juste devant la table de mixage de Doug Hall.

Carnet de route d'un fan
Doug Hall, juste derrière nous

 

Les Américains arrivèrent sur scène un par un et la 1ère chanson démarra par un cri furieux du chanteur. La suite de leur concert me permit d’avoir une idée plus précise quant à leur musique et à leur valeur sur une scène : je trouve qu’ils se cherchent encore et que bon nombre de leurs morceaux partent un peu trop dans tous les sens, oscillant entre du métal bien bourrin et des refrains gentillets typiques de groupes tels que Papa Roach & Co. Par contre, on retrouve ici et là quelques très jolies parties de guitares, dont des harmonies à 2 guitares rappelant un certain groupe anglais du East End… Pour être franc, les 4 premières chansons passées, les A7F m’ont bien gonflé. A dire vrai, j’ai été assez déçu car j’avais apprécié certains morceaux de leurs albums, mais sur scène, cela passe pour quelques-uns mais après 20 minutes… aie aie…

Durant le changement de scène, nous remarquons de l’autre côté de la barrière perpendiculaire à la scène, les 2 Clansmen, à savoir Morgan et Guillaume ! On se donna rendez-vous après le concert de Maiden, car vu la foule déjà présente, nous ne souhaitions pas perdre notre précieuse place ! In Flames démarra son set sur les chapeaux de roues. Pour être honnête, je n’avais vraiment pas apprécié leur concert en 1ère partie de Maiden l’année dernière à Düsseldorf, mais là, ils m’ont vraiment bluffé ! Le chanteur était d’humeur jouasse et fit bien rigoler l’audience entre les chansons ! Ils bénéficièrent également d’un très bon son, mettant bien en relief leurs nouvelles compositions. Leur concert se termina et l’attente du concert de Maiden me sembla une éternité!

Carnet de route d'un fan
L’attente de nos héros commence à être longue !

 

Puis les premières notes de Doctor Doctor retentirent et une clameur émergea du public. Nos héros allaient débarquer sur scène dans quelques instants. Les lumières s’éteignirent et Transylvania retentit des enceintes, servant à agrémenter le film de Maiden en tournée sur les 2 écrans géants. L’instrumental du 1er album de Maiden laissa sa place au célèbre speech de Churchill avant que ne déboulent nos héros aux premières notes d’Aces High.

Ce fut parti pour 2 heures d’un festival de classiques maideniens, d’effets pyrotechniques hallucinants, d’un light-show du plus bel effet, et le tout orchestré par un Bruce Dickinson au sommet de son art ! Je découvris donc le splendide décor de scène : le voir en photo c’est une chose, mais en vrai cela prenait carrément une autre dimension ! Je fus également très agréablement surpris par la qualité du son de Maiden. Cela faisait assez longtemps que je n’avais pas entendu un son aussi clair chez Maiden : on distinguait clairement chaque instrument, et la voix de Bruce n’avait jamais été mise autant en avant. Que du bonheur ! J’appris quelques jours plus tard que Maiden avait changé tout leur matériel de sonorisation pour cette tournée et avait opté pour du numérique. Mieux vaut tard que jamais !

Carnet de route d'un fan
2 «tapers» heureux de l’excellent son de la soirée!

 

Avant Revelations, Bruce annonça qu’il s’agissait de la plus grosse affluence enregistrée pour une journée de festival au Graspop, avec plus de 55 000 entrées. Il précisa également que les organisateurs avaient du arrêter de vendre des places sur le lieu du concert car le site ne pouvait pas accueillir plus de gens !

Avant Wasted Years, Steve fit signe à Bruce de venir le voir : Steve lui murmura quelque chose à l’oreille. Bruce demanda à l’audience s’il y avait des amateurs de football afin d’annoncer le résultat de la finale du championnat d’Europe. Il demanda : «Y a-t-il beaucoup de fans espagnols ?». Petite réaction de la part du public. Puis Bruce demanda «Y a-t-il beaucoup de fans allemands ?». Grosse réaction du public ! Bruce dit alors «et bien, dans quelle galère je me suis mis, mais bon, le résultat est le suivant : Allemagne: 0 Espagne: 1».

Le moment fort du concert fut certainement Rime Of The Ancient Mariner. Au début du morceau, le backdrop montrant le vieux bateau ne voulut pas coulisser, et Bruce l’aida finalement à se mettre en place ! Le même problème se produisit également pour le backdrop de Powerslave. Nicko cassa la peau de sa caisse claire et du coup fut charrié par Bruce. Iron Maiden vit la première apparition d’Eddie, en momie géante vraiment impressionnante ! Eddie revint durant The Clairvoyant, jouant avec Janick puis avec Dave, simulant une … masturbation ! Hilarant le père Eddie !

Le concert se termina à exactement… 23:58, soit 2 Minutes To Midnight ! Ce n’est pas une blague ! Nous rejoignîmes les Clansmen. Nous échangeâmes nos impressions sur le concert de nos héros tout en buvant quelques mousses, spécialité de la Belgique que nous nous devions d’honorer ! On regagna le parking, et finit les sandwichs préparés par Chouchou avant de reprendre la route vers les 2 heures du matin. Sur la route, on s’arrêta pour prendre de l’essence et quelle ne fut pas notre surprise de voir l’un des camions Transam Trucking arrêté pour prendre du gasoil. On sauta de notre voiture (à l’arrêt je précise) et allâmes faire des grands signes au chauffeur… qui était une chauffeuse qui nous rendit la pareille en donnant un grand coup de klaxon ! Nous arrivâmes à destination vers les 5 heures du matin, complètement lessivés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 commentaire sur “Carnet de route d’un fan”

  1. Cool… La chance les gars, j’ai acheté une maison exprès en Algarve pour aller régulièrement au Eddie’s Bar et manque de bol, juste au moment ou ça été fermé… J’espère un jour maintenant croiser Le Boss dans faro, la où j’y suis régulièrement.. Up the irons !!!!!! m/