Tournée The Final Frontier 2011 – Le journal de bord

The Final Frontier Europe Tour 2011

Traduction du journal de bord de Rod Smallwood et Todd Nakamine publié sur le site officiel d’Iron Maiden

par musky00

Laisser un commentaire
Lu 36103 fois

Encore le Soundwave et Corée
par Todd Nakamine, publié le 14 mars 2011 sur le site officiel d’Iron Maiden

 

Après un réveil à 7h et un rapide vol d’1h30, nous sommes allés directement sur le site du festival, avec nos bagages. Il faisait beaucoup plus chaud qu’à Melbourne. C’est drôle ce temps australien. Il passe de la chaleur au gel et revient à la chaleur. Etonnant que je n’ai pas encore attrapé un rhume.

Adelaide attendait depuis 26 ans que le groupe revienne et le public était prêt. Au moment où Maiden allaient monter sur scène, il y avait une mer de personnes aussi loin que je pouvais voir. Des jeunes ont été rejetés du devant de la scène par la masse de personnes qui les étouffait. Il faut être dans une forme optimale pour braver le devant d’un concert d’Iron Maiden. Comme d’habitude, il y avait les mêmes membres de l’IMFC à l’avant, dans la même position que pour tous les autres concerts australiens. Quel dévouement ! Je pense que Dickie a un peu déteint sur Bruce car ce dernier a apostrophé le public en lui disant de « retirer les mains de ses poches et de crier » comme Dick dans Flight 666 avec les « colons » ! Ils ne se sont pas fait prier pour entrer en éruption. Un autre grand spectacle, un grand public et j’ai enfin réussi à aller à la table de mixage pour pouvoir écouter correctement. Au moins pour quelques chansons. J’ai regardé derrière la table de mixage et j’ai vu une mer de fans.

Adel-steam-rising

Après le concert, nous avons sauté dans les voitures et sommes retournés à l’hôtel. On a trouvé ce club exclusif où se déroulait la fête de l’après festival mais après nous être promenés une heure, nous avons décidé qu’un morceau de pizza serait mieux et nous sommes allés nous coucher assez tôt. Nous devions recevoir un appel à 10h pour partir à l’aéroport où nous devions décoller pour Perth pour le dernier des concerts du Soundwave.

IMG_1670

Vers 11h, nous sommes arrivés à l’aéroport où John préparait depuis le matin une séance photo devant Ed Force One pour le groupe et l’équipe. Le long des barrières, des fans étaient rassemblés et ont acclamé notre convoi lorsqu’il est arrivé. Comment sont-ils arrivés jusqu’ici étant donné que l’entrée du tarmac est relativement loin de là où je suis, mais plus rien ne m’étonne. Après une heure et quelque à faire des photos sur le tarmac, nous avons finalement embarqué à bord d’Ed Force One pour le dernier concert de cette partie en Australie, à Perth. Ca a été un bon séjour et j’étais un peu triste que notre étape australienne se termine. Nous sommes arrivés à Perth peu après 13h, heure locale, après un vol de 3h.

Nous avions très peu de temps à perdre. Lorsque nous sommes arrivés à l’hôtel, nous avons jeté nos affaires dans nos chambres et quelques-uns d’entre nous se sont retrouvés dans le hall pour un trip à la base navale, pour la visite d’un sous-marin nucléaire que Nicko avait organisée via un de ses camarades, le commandant Peter Foster. Nicko, Janick, Andy Mathews (responsable de l’IMTV), John MCM, Peter, Jeff Daniels et moi-même avons sauté dans les voitures qui attendaient et sommes partis pour la visite de la base. Après le passage du contrôle, nous nous sommes retrouvés au sous-marin. Waouh, nous allions vraiment aller à l’intérieur. Nous avons été amenés à bord par le commandant James Harrap, le Waller nommé ainsi d’après le capitaine Hector Waller qui a héroïquement combattu avec son navire dans la bataille du détroit de la Sonde, au début de mars 1942. Le sous-marin était beaucoup plus étroit que je pensais. Notre groupe avait de la peine à se déplacer. Je ne peux pas imaginer rester là pendant des mois. C’était une expérience formidable. Une fois dans une vie ! Nous avons remercié Peter et Gareth Marjoram pour avoir pris le temps de nous faire visiter. Après avoir fait nos adieux, il a été question d’aller sur la tombe de Bon Scott, mais il commençait à faire nuit et nous étions fatigués et affamés donc nous avons décidé de ne pas y aller, mais plutôt de prendre une pinte rapidement et de retourner à l’hôtel pour prendre un verre et dîner. Nous avons atterri au Hog… pour un bon steak.

Le public de Perth était déjà là lorsque nous y sommes arrivés. Le public des trois derniers concerts a été étonnant. Au moins 200000 Metal Maniacs australiens sont venus aux concerts du Soundwave plus à nos 2 concerts précédents !
Prochain arrêt, la Corée !

sign1

Le lendemain matin, nous décollions pour Seoul, Corée. Je ne savais pas à quoi m’attendre mais la Corée est très différente de ce que j’imaginais. Elle est beaucoup plus moderne que ce que je croyais. Elle ressemble à ce que je m’imaginais de Tokyo. C’est une ville très moderne. Le lendemain nous sommes allés voir des temples juste de l’autre côté de la rue où des gens allaient prier. Les temples étaient recouverts de belles peintures murales. Nous en avons visité un mais c’était un peu gênant, comme si nous étions des intrus donc après quelques minutes, je suis parti.

DSCN5418

DSCN5424

Le lendemain était jour de concert. C’était la première fois que Maiden jouait en Corée. Ils avaient normalement prévu d’y jouer il y a des années mais n’y étaient jamais allés jusqu’à présent. Beaucoup avaient attendu toute leur vie de les voir et ça se voyait dans leurs yeux. C’était un public très bruyant et très enthousiaste. Plein de chants et de cris mêlés à des paroles de chansons de Maiden. Et c’était avant que le groupe soit monté sur scène ! C’était presque comme s’ils voyaient un concert pour la première fois. Voir le visage des gens et regarder dans leurs yeux furent un autre de ces moments qui me font réaliser la position incroyable dans laquelle je suis. Il y avait des fans venus de France, du Danemark et même des US. Je dois dire que ça a dû être de loin l’un des publics les plus bruyants. Ils ont crié du tout début à la toute fin et ont chanté tout au long de chaque chanson.

koreafans

J’aime vraiment la Corée et j’étais un peu triste de partir. Je n’ai pas eu la chance de voir les temples à l’extérieur de la ville mais peut-être est-ce une bonne chose. Ca me donnera une bonne raison de revenir et de visiter un peu plus. Aussi triste que j’étais de partir, j’avais vraiment hâte d’être à Tokyo où je serais enfin dans la moyenne de taille !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.