Tournée The Final Frontier 2011 – Le journal de bord

The Final Frontier Europe Tour 2011

Traduction du journal de bord de Rod Smallwood et Todd Nakamine publié sur le site officiel d’Iron Maiden

par musky00

Laisser un commentaire
Lu 36100 fois

Rio
par Todd Nakamine, publié le 2 avril 2011 sur le site officiel d’Iron Maiden

 

Eh bien, cette tournée a été une folle course jusqu’à ce jour avec beaucoup de rebondissements. Je suis sûr que vous avez lu sur le site d’IM et sur internet que le concert a été reporté à lundi à cause de l’effondrement de la barrière, mais commençons par le début.

Après le concert de Sao Paulo, la Krew a voyagé de nuit en bus jusqu’à Rio, pour arriver directement à l’HSBC Arena puisqu’il s’agissait d’un autre concert coup sur coup. Leur résistance ne cesse de m’étonner. Le groupe devait voler sur Ed Force One un peu plus tard pour pouvoir se reposer autant que possible (ou plutôt pour ne pas se lever trop tôt !) afin qu’il puisse donner le maximum pour les fans de Rio.

Quand je suis arrivé à la salle, je suis allé dehors pour regarder la queue et il y avait déjà une foule s’allongeant sur ce qui paraissait des kilomètres. La salle contient environ 12000 personnes et le concert était complet. On pouvait sentir et entendre l’énergie et l’enthousiasme des fans alors qu’ils attendaient sous un soleil moite, tous vêtus de jeans et de tee-shirts Iron Maiden, prêts à entrer en action. Je suis sorti pour prendre quelques photos rapides (voir ci-dessous) et une fois de plus j’ai provoqué un mouvement de foule vers l’avant et une irruption de « Ole, Ole Ole Ole – Mai-den ! Mai-den ! » au milieu de leurs chants de football. Lorsqu’il a été l’heure du concert, la salle était complètement pleine de fans extatiques hurlants poussant vers l’avant. C’est une grande salle avec des côtés très hauts qui permettent un bon son. UFO en bande-son a averti les fans que le groupe était prêt tout en me donnant le temps de positionner les photographes. Quand l’intro a commencé, j’étais en train de parler avec John McM dans la zone délimitée par la barrière lorsque nous avons vu tous les deux la foule bondir et la barrière sauter en avant et semblant commencer à se déformer. Nous sommes restés bouche bée à nous regarder l’un l’autre totalement incrédules. John m’a chuchoté : « Cette barrière va casser mon pote« . Pendant que Jeff et Peter arrivaient pour réparer la partie abîmée de la barrière, j’ai vite couru dans le bureau de la production pour dire aux autres que la barrière semblait vouloir lâcher. Lorsque je suis revenu, la barrière s’était déjà effondrée, Bruce s’étant rapidement mis en action, disant à tout le monde de reculer car la sécurité essayait désespérément de contenir la foule et de s’assurer que personne n’était blessé. La combinaison de la rapidité à la fois du groupe et de la sécurité a permis que personne ne soit blessé. Nick (IMTV) et John McM ont manqué de peu d’être écrasés car ils avaient sauté sur scène et rampé devant Steve pour se sortir du chemin. Le groupe a quitté la scène jusqu’à ce que la sécurité puisse évaluer les dégâts et essayer de réparer la barrière. Après avoir travaillé sur la barrière cassée, il a été décidé à juste titre que le groupe ne pouvait pas et ne voulait pas jouer dans des conditions dangereuses, mettant leurs fans en danger. La barrière est fournie par la salle et sert principalement à la sécurité du public, elle permet d’amener à l’avant des gens qui se sentiraient trop écrasés et mal à l’aise, et sans elle, c’est très dangereux. Bruce est venu pour « annoncer » au public que le concert ne pourrait continuer mais que le groupe jouerait le soir suivant, honorant tous les billets, lorsque la barrière serait réparée et complètement sûre. Pour la plupart, bien que déçus, les fans d’IM ont compris que c’était la bonne décision et sont partis calmement et sans incident. Cependant, il y a toujours une ou deux pommes gâtées dans le lot et il semble que ces soi-disant fans ont jeté des bières qui ont atterri sur la table de mixage, la faisant sauter. Si notre ingénieur du son Doug n’en avait pas eu une autre de Sao Paulo, le concert de remplacement n’aurait pas pu avoir lieu du tout ! Pourquoi ces idiots ont pensé qu’ils devaient faire ça et causer des problèmes au groupe, eux seuls le savent. Il était évident que le groupe était là pour jouer, ils avaient même commencé, et il est évident que le groupe jouera toujours pour les fans sauf s’il est dangereux de le faire. Ils l’ont prouvé à maintes reprises, notamment en Finlande l’an dernier. Mais la sécurité du fan est la principale préoccupation et c’est la toute première fois, la Krew ne se souvient pas que ça soit déjà arrivé.

DSCN6610

Après environ 1 heure, je suis rentré à l’hôtel et je suis rapidement parti vers l’un de ces bars de la plage. Là, le groupe entier, certains membres de la Killer Krew et de l’équipage de l’avion étaient assis autour d’une bière en discutant des événements de la soirée. Nous étions tous là, discutant sur la plage. Avec un planning de tournée si rempli, le seul moment où il semble que nous soyons tous ensemble au même endroit est à bord de l’avion en route pour le prochain concert ou à travailler sur le concert lui-même. Ici nous étions tous là, une seule famille, discutant des événements du soir, reconnaissant que personne n’ait été blessé et parlant de la préparation du concert du lendemain soir. Ce fut un moment très surréaliste, un de ceux qui sera toujours ancré dans nos esprit et, par la magie de la photographie numérique, maintenant dans le vôtre.

after

Le lendemain, Zeb a organisé une rapide excursion pour nous (Janick, l’équipage de l’avion, Jeremy, Justin, Nick et Andy) pour aller voir le Christ Rédempteur avant d’aller à la salle. Nous étions au Brésil, et certains d’entre nous pour la première fois, il FALLAIT au moins voir ça. En plus, Steve m’avait dit la veille que je devais essayer de le voir et que c’était juste un bref voyage en tramway. Il m’a aussi raconté comment lui et Dave ont pris un jour le tram pour Sugar Loaf, également à Rio, en 1985, et ont pris quelques photos avec des fans en bas avant de grimper. Le temps qu’ils jettent un oeil et redescendent, un magasin avait déjà mis en vente des assiettes souvenirs avec ces photos dessus. Et c’était avant le numérique en 1985 !

DSC_0288

Après une longue escalade de ce qui nous a paru des kilomètres de marches, nous sommes arrivés au sommet. Le Christ Rédempteur, symbole de la ville de Rio de Janeiro, est l’une des 7 nouvelles merveilles du monde moderne, selon le vote effectué sur Internet et par messages sur les téléphones mobiles, organisé par la « Fondation des 7 nouvelles merveilles » en Suisse, parmi 21 monuments à travers le monde. La statue carioca [mot à l’origine de la ville de Rio de Janeiro] de 38 mètres de haut, dont la première pierre a été mise en place en 1922 et son inauguration réalisée le 12 octobre 1931, est la seule merveille brésilienne. Il faut certainement une fois dans sa vie la voir dans toute sa gloire, debout bien au-dessus des nuages.

Nous sommes finalement arrivés à la salle après avoir été coincés dans les embouteillages pendant environ 1 heure. Ce soir, il n’y avait aucun groupe d’ouverture, seulement Iron Maiden. Je me suis promené et j’ai vu que Doug et Mike vérifiaient la nouvelle table de mixage pour s’assurer que tout fonctionnait correctement, puis je suis allé dans la fosse pour vérifier la nouvelle barrière venue spécialement de Sao Paulo, celle qu’on nous avait fourni au Morumbi donc déjà testée. On dirait que nous sommes bien partis pour ce soir ! Malgré les gros embouteillages et le report du concert, la salle était pleine ! D’où je me trouvais, c’était comme si tout le monde était revenu, même si j’ai entendu dire que quelques personnes étaient malheureusement venue spécialement pour le concert de dimanche et n’avaient pas pu rester. J’ai vu des fans qui étaient présents au concert de Sao Paulo et seront sans doute à Brasilia ! J’ai essayé de parler à quelques fans à l’avant mais malheureusement je ne parle pas portugais. Heureusement, avec l’aide de nos merveilleux Brésiliens représentants d’EMI Nando et Luiz, j’ai pu communiquer avec certains d’entre eux. Pour l’essentiel, ils remerciaient tous le groupe d’être resté à Rio et de jouer.

soundcheck

Il était l’heure d’y aller. Les lumières se sont éteintes et nous sommes descendus dans la fosse. La barrière semblait beaucoup plus solide et plus stable même si un œil était toujours posé dessus pour en être sûr. La sécurité la surveillait également, vérifiant constamment que tout tenait. Tout va bien !

DSCN6652

Le public a été fantastique ! Ils ont absorbé chaque seconde d’un concert qui, heureusement, a eu lieu. Bruce a remercié le public de sa loyauté, de son dévouement et d’être revenu. Le groupe était en pleine forme, ce qui assurait le fait qu’il donne aux fans un concert inoubliable. Et vu la réaction de la foule tout du long, ils n’oublieront jamais cette soirée. SURTOUT quand le Big Eddie a fait sa deuxième apparition de la tournée, paraissant encore plus grand dans la salle.

DSCN6655

Malheureusement, lorsque je suis rentré à l’hôtel, je suis allé directement à ma chambre pour écrire l’article que vous êtes en train de lire (il est 4h du matin et je suis fatigué !) donc j’ai raté les blagues éventuelles de la Krew au bar. Nous devons nous retrouver dans le hall demain matin donc je doute de dormir beaucoup avant mais je peux dormir à n’importe quel moment. Je suis en tournée avec Iron Maiden !!!

A bientôt à Brasilia !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.