Tournée The Final Frontier 2011 – Le journal de bord

The Final Frontier Europe Tour 2011

Traduction du journal de bord de Rod Smallwood et Todd Nakamine publié sur le site officiel d’Iron Maiden

par musky00

Laisser un commentaire
Lu 36084 fois

Mexico
par Todd Nakamine, publié le 22 mars 2011 sur le site officiel d’Iron Maiden

 

Comment continuer à avancer après la tournure tragique des récents événements ? Je suppose qu’on doit le faire. C’est tout ce qu’on peut faire, vraiment. Avec des dizaines de milliers de jeunes venant vous voir, dont beaucoup pour la première fois, on ne peut pas se mettre en retrait le moins du monde. On doit continuer le cœur lourd, c’est ce que le groupe a fait. Nous sommes partis vers Monterrey sur un vol de nuit, partant directement de Honolulu et arrivant le lendemain matin heure locale. Monterrey est la troisième plus grande ville du Mexique, capitale de l’état du Nuevo León et bastion industriel de la nation. La ville est entourée par des pics montagneux, le Cerro de la Silla, ou « Saddle Mountain », qui domine le paysage. Malheureusement, avec les contraintes de temps entre les concerts de Monterrey et Mexico City et la récente escalade de la violence des gangs de la drogue, on nous a dit qu’il pourrait ne pas être sûr de quitter l’hôtel seul ce qui était vraiment une honte, car je n’étais jamais venu ici et j’aurais vraiment voulu explorer. J’ai réussi à me faufiler dans un centre commercial pour manger italien, où je suis tombé sur des membres de la Killer Krew et de l’équipage d’Astreus. Après le dîner, et pour notre sécurité, nous sommes rentrés en groupe et nous avons été rejoints par Bruce dans un bar pour prendre un verre avant de nous coucher. C’était soir d’école et nous avions un concert le lendemain.

Nous sommes arrivés au Banamex Theatre peu après 15h30. Les fans affluaient déjà dans la salle. Tout au long de la soirée, on a pu entendre les chants de la foule sur le chemin de la salle de production. Je me suis promené aux alentours pour prendre quelques photos de certains fans locaux. Il n’y avait pas de pénurie.

DSCN6009

Juste au bon moment, quand Doctor Doctor a commencé, la salle a explosé. L’un des publics les plus bruyants depuis longtemps. Le groupe était également en pleine forme, même avec cette pause inattendue. Ça ne s’est pas du tout remarqué dans leur performance et la foule a dégusté chaque note et chaque mouvement. ATTENTION SPOILER – Je sais que je ne parle jamais de la setlist mais je pense que la plupart d’entre vous savez par internet ce qu’ils jouent. Si ce n’est pas le cas, arrêtez-vous ici et passez au paragraphe suivant ! Juste avant que le groupe commence Blood Brothers, Bruce l’a dédiée d’abord à la population de Christchurch puis au Japon, en expliquant que nous étions sur le point d’atterrir lorsque le séisme a débuté et que le groupe a beaucoup de fans, famille et amis à la fois en Nouvelle-Zélande et au Japon. J’ai été très touché d’entendre le cri du public et les applaudissements car il s’agissait davantage d’un soutien, de cris respectueux, rien à voir avec l’habituel « Scream for me Monterrey« . Il n’y a pas besoin de connaître beaucoup l’anglais pour comprendre le message. Pour moi, la meilleure partie de ce concert a été le fait que, depuis que je voyage avec la Krew, j’allais pouvoir voir le concert en entier pour la première fois depuis que j’ai commencé. Comme je dois toujours être devant, je ne vois jamais les 2 dernières chansons. J’ai vu la sueur, l’énergie de la foule s’en aller après la fin du spectacle. Les fans, et le groupe qui leur a tout donné ce soir, traînaient leurs corps flasques hors de la salle et du Banamex.

DSCN6022

Après le concert, nous sommes retournés à l’hôtel, quelque part après minuit. Comme nous avions un concert le lendemain soir, le groupe devait rentrer pour se reposer une bonne nuit pour le spectacle de Mexico City. Nous, votre serviteur et la Krew, avons été réveillés à 4h du matin pour partir pour Mexico City.

Mexico City, également connue sous le nom « Valley of the Damned » (ndt : Vallée des Damnés), est la capitale du Mexique et est située dans la vallée de Mexico. C’est le plus important centre pour les événements financiers, économiques et culturels du pays. Mexico City est l’une des villes les plus grandes et plus peuplées du monde, classée troisième depuis 2008, avec une population d’environ 21 millions de personnes. La ville a été construite à l’origine par les Aztèques en 1325 sur une île du lac Texcoco, et la municipalité de Mexico a été établie en 1524.

Nous avons un peu dormi dans l’avion, et nous sommes arrivés presque directement sur place aux alentours de 10 heures et nous y sommes restés toute la journée. Le Foro Sol Stadium est un immense stade de baseball en plein air. Je me tenais au milieu de celui-ci devant les portes et je regardais cet immense stade qui serait bientôt rempli par 50000 fans de Maiden secouant la tête, 20000 en fosse et environ 30000 en gradins. Il y avait déjà une queue de nombreux fans à l’extérieur dès le début de la matinée, prêts à prendre une place en face de la scène de leur groupe préféré. Encore une fois on pouvait entendre des chants et des cris de partout en provenance du stade. Je suis sorti avec mon appareil photo pour prendre quelques clichés et il y avait déjà des milliers de jeunes poussant contre la porte. Dès qu’ils m’ont vu avec un appareil photo, ils sont devenus frénétiques, scandant « chino, chino » (c’est parce que je suis Japonais), agitant des drapeaux, chantant et me criant dessus en espagnol. Ça montre bien le nombre de personnes qui doivent aller sur le site web de Maiden, j’ai trouvé une étrange sorte de gloire ! Avec seulement une porte pour me séparer d’une foule de fans qui se précipitait, j’ai pris rapidement quelques photos et j’ai battu en retraite avant qu’il y ait une émeute ! Je pourrais aussi dire que ça a rendu la police un peu nerveuse. Je commence enfin à avoir un aperçu de première main de l’Amérique Latine. Alors que nous nous enfonçons plus profondément dans le Sud, on peut sentir l’augmentation de l’intensité de la foule mais je vais y venir. Je n’ai vu ça que dans des films comme Flight 666, mais maintenant je vais en avoir l’expérience de visu. Ça va être un voyage étonnant.

Au moment où Maiden étaient sur le point d’investir la scène, le stade était plein et la foule explosait de chants Maiden. Steve avait ses partisans juste devant, agitant des drapeaux de West Ham United et des bannières. Le son est essentiel à une prestation de Maiden, mais surtout dans un stade en plein air aussi grand, mais, comme d’habitude, Doug, Mike et Squid étaient tous au point et le groupe a eu un son fantastique ! Aussi, malgré la haute altitude et l’air raréfié, le groupe n’a pas été affecté. Je pense qu’à le faire depuis si longtemps, on adapte rapidement et avec soin son rythme. C’est une autre chose à laquelle je n’avais jamais vraiment prensé jusqu’à ce que je sois essoufflé par l’ascension d’une courte volée de marches… ou peut-être que ce sont mes mauvaises habitudes alimentaires sur la tournée mais c’est une toute autre histoire. Vous voulez entendre parler de Maiden et non pas de mon tour de taille croissant.

DSCN6074

Départ pour la Colombie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.