Tournée The Final Frontier 2011 – Le journal de bord

The Final Frontier Europe Tour 2011

Traduction du journal de bord de Rod Smallwood et Todd Nakamine publié sur le site officiel d’Iron Maiden

par musky00

Laisser un commentaire
Lu 36099 fois

Porto Rico
par Todd Nakamine, publié le 22 avril 2011 sur le site officiel d’Iron Maiden

 

C’est dur de croire que nous sommes presqu’à la fin de la première partie de la tournée. Je me trouvais maintenant très proche de ma patrie et je pouvais presque le sentir. Porto Rico n’est pas réellement considéré comme un état mais faisant partie des États-Unis, il en est assez proche. Lorsque nous étions à l’aéroport, Steve est venu vers moi avec un sourire et a dit : « Presqu’à la maison maintenant. » Il a dû le voir sur mon visage ou peut-être, tournant depuis si longtemps, il sent ce que je peux ressentir et sait à quoi ça ressemble. Il avait raison. J’étais presqu’à la maison. Mais pour l’instant, nous étions à Porto Rico et j’allais profiter à fond de ces dernières dates.

peurtoand

Quand nous sommes arrivés à l’hôtel, certains d’entre nous se sont réunis au bar-restaurant pour prendre un verre et planifier la soirée. Gaddsy, Ian, Janick, Adrian et Dave étaient en train de dîner tranquillement alors nous avons décidé de prendre également une table pour manger rapidement tout comme Bruce qui nous a rejoints quelques minutes plus tard. Après un bon repas et des discussions à propos d’avion, avec 3 pilotes réunis la conversation tourne toujours sur les avions, Dave, Bruce et quelques autres se sont retrouvés dans le casino pour le reste de la nuit / début de matinée.

Le lendemain, c’était jour de lessive. Oui, nous aussi nous devons accomplir des tâches ordinaires comme la lessive pendant la tournée, bien que parfois ce ne soit pas si facile de trouver une laverie à proximité. Et il n’y en avait pas ! Nous étions là, à marcher dans une rue chaude recherchant quelque chose appelée laverie. Nous avons vu Spider de l’autre côté de la rue qui montrait le bas de la rue en disant quelque chose que nous n’avons pas réussi à comprendre donc nous avons hoché la tête, fait un signe et continué à marcher dans la rue. Après en avoir finalement trouvé une et fait ce que nous avions à faire, nous avons décidé de prendre un taxi vers la partie ancienne de la ville, pour nous reposer et voir un peu ce que Porto Rico avait à offrir. On nous a déposé devant le Fort San Cristobal en bordure de la ville et même si nous n’avions pas vraiment de chance d’y rentrer, j’ai réussi à prendre ceci.

DSCN7612

Situé dans la vieille San Juan, Fort Cristobal est l’une des plus grandes forteresses jamais construites dans les Amériques. Sa construction a commencé en 1634 et le fort a été redessiné au dix-neuvième siècle. Avec ses murs impressionnants surplombant de plus de 100 pieds les vagues, sa fonction principale était de garder San Juan des attaques par la terre. San Cristobal est attaché à El Morro par des murs colossaux pleins de meurtrières pour les canons.

DSCN7614

Alors que nous commencions à nous promener dans une des rues, nous avons entendu AC/DC hurler de l’un des bars. Ça ressemblait à un endroit pour nous donc nous l’avons évité. Nous nous sommes retrouvés dans un bar appelé le Singe Rouge. Il était un peu tôt donc le bar était complètement vide mais ils étaient en train de regarder des vidéos d’AC/DC et nous étions fatigués de marcher donc nous avons joué aux fléchettes jusqu’à ce que nous sachions où aller. Juste à ce moment, l’équipage de l’avion nous a rejoints suivi de Justin et Nick (IMTV). Après quelques heures de jeu de fléchettes, Nick et Justin (équipe A) sont partis chercher un autre bar dont ils avaient entendu parler et ils nous appelleraient si ils le trouvaient. Ils ont appelé. Il existait. Donc, nous avons déménagé dans ce bar appelé Los Cuernos. Il était vraiment bondé et il y avait même des Américains. Le bar a fermé vers 2 heures du matin et nous avons pris un taxi pour rentrer à l’hôtel. Un autre grand jour arrivait et j’avais des interviews pour Adrian, Nicko et Steve avant le concert du lendemain, je suis donc allé à l’hôtel pour les préparer.

DSCN7633

Le concert se déroulait au Coliseo où Maiden avait déjà joué en 2008. Bien que je n’étais pas présent au concert de 2008, je me sentais comme si j’y avais participé parce que j’avais aidé à organiser la rencontre là-bas entre Laura Ingle et l’équipe de New York Fox avec le groupe et j’avais volé à bord d’Ed Force One pour faire une interview sur le chemin du retour à New York comme on le voit dans « Flight 666 ». Laura et l’équipe de la Fox sont de GRANDS fans et ils se sont tellement bien entendus avec le groupe et le management hors caméra qu’ils sont devenus instantanément une partie de la famille. Ce fut également le concert tristement célèbre pour les problèmes de puissance électrique (voir le journal de Porto Rico de Rod* – http://ironmaiden.com/diary/article/rod-puerto-rico-part-ii) qui a presque amené le groupe à reporter le concert la dernière fois. Cette fois tout fonctionnait bien.

DSCN7586

Ash et Squid ont pris leur place habituelle sur scène, regardant la foule augmenter juste avant l’extinction des lumières. La tournée peut tirer à sa fin, la performance du groupe certainement pas. Le groupe est monté sur scène avec la même énergie et l’intensité du premier concert et de chaque spectacle qui a suivi. Comme d’habitude, je suis allé en fosse pour profiter autant que possible de ces derniers concerts. Peut-être que c’est parce que je suis dur d’oreille (trop d’années, trop de concerts sans aucune protection), mais acoustiquement j’aime vraiment les spectacles en salle. On peut vraiment entendre et sentir la puissance de la musique dans des lieux clos. Pendant que je me promenais à travers la foule, appréciant le spectacle, je suis tombé sur des fans de partout dans le monde, y compris un couple qui avait fait tout le chemin depuis la Suède pour assister au spectacle.

DSCN7645

Le lendemain nous avons dit au revoir à San Juan.
Prochaine étape, la Floride !

JanickasAsh

*Extrait du journal de Rod Smallwood : Porto Rico – 2e partie – publié le 18 mars 2008 sur le site officiel d’Iron Maiden

Notre équipe était allée dans la salle pour tout vérifier la veille au soir et avait constaté que la puissance électrique n’était pas acceptable. Nous utilisons 3 phases différentes pour le son et les lumières, ou quelque chose comme ça, si complexe que je ne comprendrai probablement jamais pleinement, et comme notre matériel est anglais (240V et non 110V comme aux USA), nous avons besoin de dispositions spéciales qui sont envoyées à nos promoteurs des mois à l’avance. On leur a dit que ce serait fait le matin… mais ça ne l’a pas été. Toute la journée a été consacrée à essayer de remédier à cela, un autre générateur a apparemment été envoyé mais n’a pas fonctionné. Vers 6h15 nous avions environ 12000 fans à l’extérieur attendant d’entrer dans une salle où tout avait été mis en place et prête au concert mais nous n’avions aucune puissance pour la sono. Un set acoustique ?! La seule solution semblait être qu’un ami de notre promoteur régional Phil connaissait un électricien qu’ils pourraient peut-être contacter et qui pourrait éventuellement corriger le problème. Cette salle, le Coliseo de San Juan, est un stade très moderne et Porto Rico fait partie des Etats-Unis, je ne pouvais pas me sortir de la tête le fait que nous ayons eu des dispositions correctes en Inde et partout en Amérique du sud mais ici il semblait y avoir un problème. J’ai commencé à travailler sur la façon dont nous allions annoncer à tous ces fans que nous ne pouvions pas jouer – toujours avoir un plan en cas d’urgence. Johnny B m’a filmé, montrant la scène prête mais moi en colère indiquant l’état de la puissance électrique, j’étais très effrayant ! C’était pour donner à la télévision locale au cas où le problème n’aurait pas pu être résolu pour être sûr que les fans aient une info correcte car il n’y avait aucun moyen de reprogrammer le concert. Heureusement le copain de Phil nous a sorti d’une situation difficile permettant que tout fonctionne et, avec notre équipe répondant comme d’habitude aux difficultés avec un bon esprit, ils ont fait tous les tests nécessaires dans la moitié du temps habituel et à la fin, même si le public a été admis un peu plus tard que d’habitude, le spectacle a commencé à l’heure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.