Tournée The Final Frontier 2011 – Le journal de bord

The Final Frontier Europe Tour 2011

Traduction du journal de bord de Rod Smallwood et Todd Nakamine publié sur le site officiel d’Iron Maiden

par musky00

Laisser un commentaire
Lu 36091 fois

Buenos Aires
par Todd Nakamine, publié le 16 avril 2011 sur le site officiel d’Iron Maiden

 

Il y avait beaucoup de choses à faire à Buenos Aires. Avant même d’avoir quitté Curitiba, j’ai dû travailler avec les promoteurs locaux en Argentine sur des détails concernant une interview à l’hôtel que Bruce devait faire avec l’un des plus grands DJ argentins Mario Pagoloni pour essayer que tout se déroule sans anicroche. Il y avait aussi William d’EMI (voir Singapour-Bali) qui est un bon ami du groupe et le management qui arrivait avec Alex Milas de Metal Hammer. Rod nous a également rejoint à Buenos Aires ainsi que son partenaire Andy Taylor, sa femme Liz, le fils de Nicko Justin et sa femme Rebecca. Tout le monde venait pour le tournage du DVD live en Argentine et au Chili donc vous pouvez imaginer le travail à ce sujet.

Nous avons évité les fans en arrivant un jour plus tôt pour que nous puissions préparer le tournage, mais dès que l’un d’entre eux nous a vus arriver à l’hôtel, il a immédiatement sauté sur son téléphone portable et en quelques minutes un fan s’est transformé en une horde de membres de l’IMFC criant et en chantant. Et ils sont restés à l’extérieur, qu’il pleuve ou qu’il fasse beau, durant les trois jours que nous étions là !

En raison de l’installation, nos interviews ont commencé un peu en retard mais Rod a été assez aimable pour leur accorder un bref entretien pendant que nous finissions. L’interview s’est très bien passée et Mario s’avérant être également pilote, Bruce et lui ont immédiatement accroché.

DJ-Mario-interview

Après l’interview, je suis allé dans ma chambre pour me rafraichir car nous avions un grand dîner avec toute l’équipe de Banger Films qui avait pris l’avion pour filmer le concert. Il y avait Dave Pattenden qui a l’habitude de travailler pour Maiden et avec lequel j’ai été une fois en contact donc c’était comme une grande réunion de famille. Notre grand groupe comprenait également Janick, Kevin, Andy Taylor, Gaddsy, Ian, Rod, John Mc, William, Alex et moi-même.

Banger-Dinner2

Nous avons fini dans un autre de ces restaurants tueurs brésiliens style BBQ places où ils proposent différentes viandes à la coupe.

Le dîner s’est terminé vers 22h puis nous nous sommes tous entassés dans des vans en attente pour retourner à l’hôtel repus et ballonés. Certains d’entre nous ont décidé d’aller dans un pub avec Janick et Kevin mais l’endroit était un peu trop calme donc William, Alex et moi avons pris un taxi pour un autre endroit où se trouvait l’équipe (Janick et Kevin ayant décidé de rester là pour boire un verre tranquille). Nous avons trouvé Justin, Spider, John et Nick trainant dehors en discutant. L’endroit était plus agréable et possédait des rangées de tables style pique-nique devant, pleines de gens. Nous nous sommes assis pour passer un moment avant de retourner à l’hôtel pour nous reposer.

Finding-a-pub

Le lendemain soir, William, Alex et moi avons rejoint une des amies de William, Lisa (MTV) qui nous a emmené dîner. Nous sommes allés, où ça donc, dans un restau de viandes. Juste ce dont j’avais besoin. Après, nous nous sommes retrouvés dans un bar chic mais nous avons décidé de quitter ce lieu pour aller à une fête dont Lisa était au courant. C’était dans une maison appartenant à un Argentin populaire qui organisait ces fêtes très privées avec de la nourriture qu’il cuisinait lui-même, des DJ et à boire. Il fallait connaitre quelqu’un pour y entrer et nous connaissions Lisa ! Il y avait une ambiance vraiment super et la musique était vraiment bonne. L’endroit était bondé, les gens ont traîné et dansé jusqu’à 7 heures ! Le mot a couru que nous étions avec l’équipe de Maiden et il s’est avéré que beaucoup de gens qui étaient là allaient au concert, y compris le propriétaire ! A 3h du matin, Alex et moi avons décidé de prendre un taxi pour retourner à l’hôtel, laissant John et William qui avaient décidé de rester encore un moment.

after-the-big-show

Le lendemain il y avait concert et j’ai ESSAYE de quitter l’hôtel un peu plus tôt parce que nous avions tant à faire. Non seulement EMI Brésil devait récompenser le groupe avec un disque d’or pour « The Final Frontier « , mais nous avions également le vice-ministre du Développement social de Buenos Aires qui devait récompenser le groupe du diplôme BSAS de Visiteurs honoraire de diplôme (les clés de la ville). Essayer n’était pas suffisant étant donné la circulation complètement arrêtée. J’ai fini finalement par y arriver en ayant à peine le temps de mettre en place à la fois EMI et les groupes du Développement Social pour les récompenses. C’était la première fois que je voyais un stade plein à craquer et je suis resté là, juste à regarder cet océan de personnes. Il y avait environ 40000 fans se sont entassés sur le sol et dans les gradins. C’est un spectacle étonnant d’être en plein milieu de la fosse et de regarder autour de soi à 360 degrés. Et, comme Mexico City, Sao Paolo et Santiago, c’est la troisième fois en quatre ans que Maiden sont là avec Ed Force One pour un grand spectacle et les fans n’en ont toujours pas assez du groupe !

DSCN7419

DSCN7308

En raison du tournage, à l’intérieur de la barrière, l’allée centrale et l’avant étaient des zones de travail très chargées donc essayer de placer les équipes de tournage et les photographes hors de la fosse tout en restant hors du champ des caméras était comme tenter de traverser une autoroute pendant les heures de pointe en évitant une vidéosurveillance. Il y avait des caméras partout. Banger avait même une caméra mobile fixée sur un fil dans la partie supérieure du stade donc tout le monde pourra se chercher lorsque le DVD paraitre en fin d’année.

Le groupe était en pleine forme et les fans ont eu droit au retour du « grand » Eddie, qui avait fait des apparitions à Sao Paulo et Rio, et qui sortait maintenant pour aparaitre dans le DVD live ! Le public entier est devenu fou lorsqu’il s’est malicieusement élevé au-dessus de la batterie de Nicko tout en tambourinant sur les amplis avec ses doigts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.