Tournée The Final Frontier 2011 – Le journal de bord

The Final Frontier Europe Tour 2011

Traduction du journal de bord de Rod Smallwood et Todd Nakamine publié sur le site officiel d’Iron Maiden

par musky00

Laisser un commentaire
Lu 36107 fois

Santiago
par Todd Nakamine, publié le 18 avril 2011 sur le site officiel d’Iron Maiden

 

Avant de quitter l’Argentine, j’ai décidé que ce serait une honte de na pas faire un peu d’histoire donc juste avant que nous partions, j’ai fait un rapide saut au cimetière La Recoleta. C’était à la fois fascinant et un peu morbide. Ça ressemblait à une ville de tombes mais qu »est-ce que j’attendais d’autre d’un mausolée. Là-bas j’ai croisé Andy Taylor, son épouse Liz et le fils de Rod, Tom. Andy m’a emmené sur la tombe d’Eva Peron. Evita ! Comme le dit Andy, comment aller à Recoleta sans la voir. Après, je suis vite retourné à l’hôtel pour récupérer mes bagages et prendre la direction du Chili.

DSCN7409

Après quelques petits contretemps dans les services de l’immigration, nous avons finalement décollé pour Santiago. Nous sommes arrivés vers 16h et nous étions déjà pris par le temps pour arriver à l’hôtel pour une grande conférence de presse à 17h avec le groupe au complet. Comme nous traversions le terminal, j’ai entendu un grand bruit de tonnerre. J’ai levé les yeux et, au second étage, il y avait des centaines de fans hurlant, chantant et tapant sur les vitres. J’ai cru que le verre allait se briser sur nous ! Je n’avais jamais ni vu ni vécu ça avant. Ils étaient tout simplement fous. Nous avons rapidement passé les détecteurs de métal car plus longtemps nous restions, plus ils étaient bruyants et plus fort ils tapaient sur les vitres. lors que nous continuions à traverser, des centaines d’autres fans faisaient la même chose sur les portes latérales. Nous sommes finalement montés dans le bus qui devait nous emmener aux voitures qui nous attendaient mais la porte principale n’a pas voulu se fermer. Pour passer le temps alors qu’on réparait la porte, Bruce a sorti son fidèle kazoo et nous a donné un petit spectacle (il fait ça de temps en temps). J’étais un peu stressé à cause de l’heure (presque 17h). Nous sommes finalement montés en voiture et nous sommes précipités à l’hôtel sous escorte policière. Lorsque nous sommes arrivés, il y avait des fans tout autour de l’hôtel criant de toute la force de leurs poumons. L’hôtel avait augmenté la sécurité et avait mis des barrières en place pour contenir la foule. Ce qui était drôle c’est que notre bus ne pouvait pas entrer dans le sous-sol donc nous avons dû retourner sur le devant. Mais tous les fans avaient suivi notre bus de l’autre côté si bien que, lorsque nous sommes revenus à l’entrée principale, je suis descendu avec Bruce et nous avons pu entrer directement sans croiser âme qui vive. Bruce est monté dans sa chambre et après avoir fait le tour de l’hôtel pour en reconnaitre la configuration et trouver le meilleur itinéraire pour la salle de conférence, nous nous sommes tous retrouvés à l’un des étages pour amener le groupe en bas.

La salle de presse était pleine d’appareils photos qui flashaient et de la presse a jailli un feu de questions sur la tournée et le grand concert. Ça s’est terminé 30 minutes plus tard et nous avons escorté le groupe en haut.

DSCN7450

Ce soir-là, des membres de la Krew étaient rassemblés à la piscine quand Justin, Kerry et Griff sont arrivés. J’ai été un peu surpris qu’ils soient là si tôt. Ils avaient été appelés brutalement à la salle à 7h30 du matin et avaient sagement décidé de terminer la soirée tôt. À ce moment-là quelques-uns d’entre eux ont décidé d’aller dans un bar karaoké, quelque part en ville. J’ai préféré ne pas y aller parce que le stress de la conférence de presse, le vol et le spectacle de la veille m’avaient laissé un peu crevé alors je suis rentré pour travailler sur le journal et passer une nuit de sommeil à peu près décente. J’ai entendu dire que j’avais raté une excellente soirée. Quelque chose à propos de Patton démolissant « Creep » et toute la salle sur des tables, l’acclamant. Bien. Je me dis qu’il y aura plein d’autres opportunités de sortir.

kazoo

Le lendemain matin commençait le dernier des deux jours de tournage. Je suis arrivé au stade Estadio National plus tôt que d’habitude parce que nous avions beaucoup d’invités qui arrivaient et la soirée était très chargée. C’est le magnifique stade national où joue l’équipe de football chilienne. C’est le tout premier concert d’un groupe de Metal dans ce lieu et Maiden attendaient depuis un certain nombre d’années d’y jouer car le stade a été entièrement rénové et 2009 il y avait un match de football du Chili à la date requise ! J’ai passé toute la journée à courir partout pour faire en sorte que nos invités soient pris en charge et qu’ils passaient un bon moment. J’ai également dû faire face à ma routine habituelle sur place. J’ai pu jeter un oeil et j’ai vu que le stade était déjà plein. La première partie, Kingdom of Hate, a commencé la soirée avec leur propre conception de speed metal. Ensuite, il y avait Exodus de San Francisco. J’étais derrière quand ils ont commencé mais, étant un fan dans le passé, je me suis arrangé pour regarder un peu leur set. Je n’avais jamais vu autant de monde les regarder alors qu’ils jouaient leur classique de thrash metal « Bonded by Blood. »

DSCN7500

Enfin, le moment est arrivé. Sam de Banger films est venu sur scène avec un interprète et a fait savoir à la foule savoir qu’elle était filmée et, dans un esprit de compétition amicale proche d’un match de football, ils ont exhorté le Chili à faire mieux que l’Argentine qui était filmée la veille. Ça l’a fait ! Le stade entier a explosé comme un match de championnat de sa ville natale. Maiden sont montés sur scène à 21 heures et on a su dès la première note que le groupe avait le public dans sa poche, en pleine harmonie avec eux. C’est un de ces moments où on sait juste que ça va être un spectacle incroyable. Les fans sont devenus fous, lançant des fusées éclairantes et tout. Ils peuvent être dangereux, mais le feu rouge vif brillant dans l’océan des corps était magnifique esthétiquement. J’ai hâte de voir à quoi ça ressemblera sur le film. À un certain moment, quelqu’un a jeté un rouleau de ce qui ressemblait à du papier hygiénique dans les lumières et, à la consternation de Banger film, il s’est coincé, accroché juste en face de la scène, battant dans le vent. Bruce s’est mit à rire et a tiré plusieurs fois dessus précautionneusement jusqu’à ce qu’il tombe. Au cours du set, je suis allé dans les gradins sur le côté pour regarder un peu le spectacle et je suis finalement resté là pendant presque tout le concert, à regarder près de 50000 fans sautant et chantant sur CHAQUE chanson pendant tout le concert. Ils se balançaient sur le sol comme le mouvement constant des vagues dans l’océan. Une chose que j’ai remarqué à propos du public d’Amérique du Sud, c’est qu’ils ne profitent pas seulement du concert, ils semblent fêter tout simplement le fait d’être là. Dans tout ce qu’ils font, on a toujours l’impression qu’ils sont juste en train de célébrer la vie.

DSCN7503

Le Big Eddie est revenu pour sa quatrième et dernière apparition en Amérique du Sud. Même dans cet immense stade, il a semblé gigantesque. Il dominait la batterie de Nicko tout en tapant avec ses doigts sur la rangée d’amplis.

Après le spectacle, nous sommes tous retournés à l’hôtel pour parler des événements de la soirée. Tout le monde semblait très heureux du déroulement du concert, y compris l’équipe de Banger. Il y avait aussi un sentiment de soulagement que les deux nuits de tournage se soient si bien déroulées.

Le lendemain, tout le monde, le groupe et la Krew, ont bénéficié d’une journée / nuit libre bien indispensable. Bruce, Tom, Monkey, Patton, John, Tom et quelques autres sont allés sur la piste de kart pour décompresser un peu. Monkey et Bruce avait fait un pari amical et Monkey avait passé toute la nuit à réfléchir à la façon dont il pourrait battre Bruce sur la piste de kart. Ça s’est terminé par le kart de Monkey Kart dans un mur, le volant complètement cassé, la course terminée pour lui la queue entre les jambes. John J était aussi avec eux et, apparemment, il s’est fêlé une côte !

Plus tard ce jour-là, je suis allé faire une petite visite du Chili avec ma nouvelle amie Lisette. Elle a eu la gentillesse de me montrer les alentours de la belle ville pour profiter de certains sites merveilleux.

Ce soir-là, le management a organisé un barbecue pour toute l’équipe et le groupe en remerciement d’un travail bien fait. Alors que tout le monde donne toujours tout ce qu’il a sur chaque spectacle, les enjeux ont été relevés avec la production supplémentaire nécessaire pour filmer ces concerts. Ce soir, c’était le moment de se relaxer et de fêter un travail bien fait. Nous arrivions sur les 3 derniers spectacles de cette partie donc il y avait encore beaucoup de travail à faire mais ce soir, c’est la fête !

Plus tard cette nuit, encore un peu déçu de ne pas être sorti la nuit précédente, j’ai décidé de rejoindre la bande (Justin, Griff, John, Tash, Nick (Merch), Antti, Rob, Monkey, Nick (IMTV), Kerry et l’équipe Banger) pour une soirée dans un bar karaoké différent. Pour résumer un peu, Justin voulait vraiment aller dans un bar karaoké à Tokyo mais comme ça ne s’est pas fait, il était déterminé à en trouver autant que possible sur la route. Après une importante recherche sur Google, nous en avons trouvé un appelé Tavarua. Quelle nuit ! J’avais mon appareil photo et j’ai réussi à immortaliser quelques-uns des faits marquants de cette nuit. Même s’il y a eu de NOMBREUX temps forts, le meilleur a été Griff faisant « Without Me » d’Eminem presque sans faute avec un « Scream For Me Tavarua » pour faire bonne mesure. Un autre fait marquant a été Rob faisant Abba avec des mouvements de danse. Un bar karaoké au Chili. Encore une autre nuit à se souvenir dans cette aventure sauvage appelée tournée mondiale.

DSCN7571

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.