Tournée The Final Frontier 2011 – Le journal de bord

The Final Frontier Europe Tour 2011

Traduction du journal de bord de Rod Smallwood et Todd Nakamine publié sur le site officiel d’Iron Maiden

par musky00

Laisser un commentaire
Lu 36087 fois

Göteborg
Par Rod Smallwood, publié sur le site officiel d’Iron Maiden le 19 juillet 2011

 

C’est donc le cœur léger mais la tête très lourde que j’ai atterri à Göteborg vers 14 h le jour du concert et j’ai été emmené directement à l’hôtel. C’était la troisième fois que nous jouions à guichet fermé dans ce magnifique stade de plus 55 000 personnes. Comme je l’ai dit dans mes chroniques précédentes, c’est une expérience incroyable de visiter Göteborg lors d’un spectacle de Maiden. Bien qu’elle ait une population d’environ 500 000 personnes à ce que je comprends, banlieues incluses, quand on ajoute beaucoup de fans de Maiden dans une ville de cette taille, ça a un impact énorme et elle devient Maidenville pour la journée ! Même les magasins de chaussures fêtent la journée de Maiden et passent nos chansons, sans parler de tous les bars. Dans les quartiers, on entend El Dorado en provenance d’un bar d’un bar, Aces High venant d’un autre et Fear of the Dark encore d’un autre, tout se mêlant au fur et à mesure que la bonne bière suédoises disparaît en copieuses quantités ! Si vous n’avez jamais assisté à un spectacle de Maiden là-bas, vous devriez vraiment essayer un jour car l’expérience est mémorable.

Je suis allé au stade tôt pour voir nos promoteurs de Live Nation, Thomas et Tor. Je travaille avec Thomas depuis le tout début, alors que nous passions par EMA Telstar avant Live Nation, et les relations ont toujours été formidables. Ce sont des promoteurs aussi bons que n’importe où aillleurs sur la planète et ils s’occupent des affaires et des loisirs de la même façon, c’est toujours un plaisir de les voir.

Steve est arrivé peu après moi avec son équipe de football – il organise toujours un match ici, c’est devenu une tradition, et (je crois) ils ont gagné 3-1, ou était-ce en Norvège ? Quoi qu’il en soit, comme toujours, Steve a adoré le match, il a joué les 90 minutes et son fils George était également dans l’équipe.

Une fois de plus le son dans ce super stade a été fantastique et le public également merveilleux. Maiden est vraiment dans le cœur de la Suède et le sentiment est réciproque. Après le concert, tout le monde est parti dans des pubs et bars locaux. Tous étaient blindés de fans mais ils étaient très prévenants et ont laissé au groupe un peu d’espace pour parler à des amis et plus généralement se détendre. Merci les gars.

Le lendemain, il y avait une énorme couverture dans les journaux nationaux, plus de 12 pages dans l’un d’entre eux – le concert, les fans, le football, les bars après le spectacle, assez incroyable. Le lendemain, nous avons pris l’avion pour le Werchter à Bruxelles, un autre énorme festival européen. Les deux prochaines chroniques seront écrites par mon copain et compagnon cycliste Howard Johnson, qui se joint à nous pour quelques jours. Howard est à l’origine journaliste dans la musique et nous a rejoint sur notre tournée polonaise en 1985 polonais pour la couvrir pour Kerrang et plus tard, il a travaillé avec moi sur Maiden pendant quelques années. Maintenant, il écrit aussi sur le rugby (donc ça doit être un brave type !) pour divers magazines en Angleterre et en France, où il vit actuellement. Il a également co-écrit deux livres – une auto-biographie et un autre sur les Lions d’Afrique du Sud – avec la légende du rugby anglais Martin Johnson. Donc je vous laisse dans de bonnes, certains diront de meilleures, mains pour les concerts à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.