Tournée The Final Frontier 2011 – Le journal de bord

The Final Frontier Europe Tour 2011

Traduction du journal de bord de Rod Smallwood et Todd Nakamine publié sur le site officiel d’Iron Maiden

par musky00

Laisser un commentaire
Lu 36102 fois

Colombie
par Todd Nakamine, publié le 27 mars 2011 sur le site officiel d’Iron Maiden

 

En approchant de la piste en Colombie, c’était bien tel que je l’avais imaginé. Quand nous avons commencé notre descente, nous avons jailli des épais nuages de la Colombie (ils ressemblaient à des morceaux de terre flottants) pour arriver sur de belles collines vertes que je n’avais vu que dans des documentaires.

La Colombie est bordée au nord-ouest par le Panama, à l’est par le Venezuela et le Brésil, et au sud-ouest par le Pérou et l’Équateur. Trois chaînes andines traversent la moitié ouest du pays du nord au sud. La moitié orientale est une plaine basse couverte par la jungle, où s’écoulent les fleuves Amazone et Orénoque, principalement habitée par des tribus isolées d’Indiens des forêts tropicales.

Après avoir passé les formalités douanières directement dans l’avion, nous avons été expédiés à l’hôtel par une escorte de police, traversant des centaines de fans en délire à chaque coin de rue, dont certains étaient là depuis l’aurore. Quand je suis descendu dans le hall, il y avait des tonnes de fans pressés contre les portes vitrées, criant et chantant. La sécurité de l’hôtel était alignée à l’intérieur au cas où ils auraient fait une percée. J’ai pris quelques photos (voir ci-dessous) avant de monter en courant poser mes sacs dans ma chambre. Je suis retourné en courant dans le hall moins de 10 minutes après mais la foule avait disparu à l’exception d’une poignée de gens. Me demandant ce qui s’était passé, je suis sorti à l’extérieur et j’ai compris. La police militaire avait été appelée et ils ne plaisantent pas. Personne ne teste des militaires armés de mitraillettes et accompagnés de chiens renifleurs d’explosifs. J’ai été un peu déçu de ne pas pouvoir prendre de clichés de cette immense foule à l’extérieur. Je pense qu’aucun fan n’a été malmené, en tout cas espérons qu’ils ne l’ont pas été, mais dans certains endroits une foule tapageuse n’est pas très bien tolérée et je suppose qu’ils ont vu ça comme une petite nuisance pour les autres résidents de l’hôtel !

fanshotel3

On nous a encore dit de ne pas quitter l’hôtel, surtout tout seul, mais j’avais déjà raté un peu de la fièvre de la ville de Mexico et je devenais fou à rester enfermé dans les hôtels. J’étais en Colombie ! Je voulais au moins en voir un peu pendant le peu de temps que nous y restions donc quelques-uns d’entre nous ont décidé d’aller en ville dîner et danser, avec une escorte de sécurité bien sûr. Nous nous sommes d’abord promenés dans la rue pour trouver un restaurant. Nous avons trouvé le Patagonia et j’ai été emballé quand j’ai vu l’alignement de steaks et de saucisses devant un immense four dans le fond. Je devais essayer le steak donc Griff et moi avons commandé le grand steak. Waouh ! Je n’ai JAMAIS vu une portion de cette taille. J’en ai donné un tiers à la sécurité (1/3 = une portion complète à elle toute seule) et je me suis lancé. J’ai tout juste réussi à finir ce qu’il me restait alors que Griff a tout mangé (aaah, être jeune) bien qu’il ne paraissait pas très bien après s’être goinfré de viande grasse. Après avoir terminé ce dîner étonnant, nous avons décidé de brûler quelques calories donc Tash et Zeb ont trouvé un club local de salsa et nous y sommes allés. Je ne danse pas mais après quelques leçons rapides de Zeb, je suis devenu un fou de danse… enfin pas vraiment… pas du tout en fait, mais Griff était une étoile sur la piste et il y a même eu quelques dames pour suivre ses mouvements. D’un naturel. Ce fut, bien sûr, après quelques pintes et quelques coups d’un truc à la menthe. Nous avons fait la fermeture du club et sommes retournés à l’hôtel vers 3h30. Après tout, un grand jour approchait.

DSCN6125

(après avoir bu !)
(après avoir bu !)

Je suis parti avec Steve et après avoir passé 2 ou 3 points de contrôle très stricts, nous sommes arrivés dans le QG d’IM sur le site. La chance du débutant : je portais un léger pantalon, des chaussures de tennis et un coupe-vent. Une heure après mon arrivée, une pluie battante s’est abattue ! Mes chaussures étaient trempées, de même que ma veste, j’avais de la boue partout et je me sentais misérable. Bien sûr la Krew avait des vêtements de pluie, des bottes, des jeans et était complètement préparée. Je crois que je n’ai pas eu le mémo. Heureusement les nuages se sont dispersés juste avant que Maiden arrivent sur scène et lorsqu’ils y sont montés, il y avait des gens partout ! Des milliers de fans poussaient en avant et sautaient à l’unisson faisant également trembler le sol de béton. Je gardais un oeil sur la barrière en me demandant si elle allait céder sous la poussée. Ca m’a rendu un peu nerveux de voir que la sécurité vérifiait également cette barrière pour être sûr qu’elle allait tenir. C’était tellement intense ! Ces jeunes vivent, respirent Maiden. Il y avait même des fans qui pleuraient comme dans Flight 666 (voir photos).  Comme je contemplais la mer de visages, certains pleurant, la plupart réjouis, j’ai été touché par la pure émotion derrière chacun des mots qu’ils chantaient tout du long. La seule ombre au tableau a été qu’un crétin à lancé quelque chose sur la scène qui a frappé Dave au visage, le coupant. Heureusement, ça n’était pas sérieux mais ça lui a fait rater sa partie. Je ne comprends pas comment quelqu’un peut faire ça. Quelqu’un qui voudrait attirer l’attention ou avoir l’impression de faire partie du spectacle mais il aurait pu blesser Dave sérieusement. J’ai même été touché par quelque chose dans la fosse. Bon, ce n’était qu’un pull mais quand même. Deux imbéciles ne vont pas gâcher un super public et je sais que si des vrais fans voyaient quelqu’un faire ça, ils s’en occuperaient immédiatement ! C’était tellement dingue qu’à un moment j’ai remarqué Jeff et Peter (sécurité IM) dans la fosse. J’ai appris plus tard que Zeb les avait envoyés pour s’assurer que je n’étais pas fracassé !

DSCN6160

Cryingfan

DSCN6177

Après avoir battu en retraite à l’hôtel, je me suis effondré sur le lit et je me suis endormi instantanément. Désolé, pas d’histoire de bar à vous raconter. Tout a dû m’échapper parce que la chose suivante dont je me souviens c’est d’être allongé dans les mêmes vêtements avec la télé et les lumières allumées et il était 6h30 du matin. Au moins j’ai reçu des cours de salsa ! Je n’ai pas gouté le café, mais je ne suis pas un grand fan de café.
Ah oui. Après avoir décollé, nous sommes passés par dessus un volcan fumant ! Je l’ai malheureusement loupé étant du mauvais côté de l’avion donc pas de photo.

A bientôt à Lima !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.